Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Alvin Youngblood Hart - Helluva Way

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Helluva Way

Alvin Youngblood Hart

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Helluva Way

Alvin Youngblood Hart

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Helluva Way (For a Man to Make a Livin') 00:02:43

Alvin Youngblood Hart, MainArtist

(C) 2014 Big Legal Mess Records (P) 2014 Big Legal Mess Records

2
Watchin' Brian Jones 00:03:59

Alvin Youngblood Hart, MainArtist

(C) 2014 Big Legal Mess Records (P) 2014 Big Legal Mess Records

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Alvin Youngblood Hart
Territory Alvin Youngblood Hart
Big Mama'S Door Alvin Youngblood Hart
Motivational Speaker Alvin Youngblood Hart
Start With The Soul Alvin Youngblood Hart
Down in the Alley Alvin Youngblood Hart
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Blues touareg, l’oasis du rock

Depuis la sortie en 2002 du premier album officiel du groupe touareg Tinariwen, “The Radio Tisdas Sessions”, leur musique électrique dominée par les guitares est devenue une catégorie de rock, reconnue et respectée de Bamako à Los Angeles. Ce succès international a permis à de nombreux musiciens originaires du Sahara de se faire connaître. Ces poètes électriques des dunes de sable et des étendues rocailleuses ne cessent d’attirer les rockers occidentaux en quête d’authenticité rebelle.

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Interpol, fondu au noir

À l’aube des années 2000, à l’heure où le garage était roi, le quatuor new-yorkais devenu trio détonnait en ravivant le romantisme au noir d’un post-punk 80’s. Déclinée en six albums, la grâce qui touchait Interpol serait-elle devenue caduque ?

Dans l'actualité...