Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ethan Sperry - Ešenvalds : Translations

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Ešenvalds : Translations

Portland State University Chamber Choir - Ethan Sperry

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

La façon dont sonne cette musique vocale — qui pourrait incarner le son choral du XXIe siècle — est à la fois exquise, luxuriante et anguleuse. Ici, le compositeur letton plusieurs fois primé, Ēriks Ešenvalds, explore l'idée de "traduction" ou transformation, qui se produit sous l'emprise de la nature (Translation, The Heavens 'Flock), des légendes (Legend of the Walled-In Woman — transcription d'une authentique chanson folklorique albanaise —, Vineta) et du divin (O salutaris hostia, My Thoughts, In paradisum). "L'art est traduction. L'art traduit l'ineffable de ce qui nous touche, de ce que nous pouvons voir, entendre et expérimenter. L'art traduit le mystère sans le détruire." dit la poète américaine Paulann Petersen, auteur des textes des deux premières pistes. Par la tonalité élargie et la présence de cloches chantantes chatoyantes dans Translation (Première mondiale), ainsi que l'utilisation angélique de l'alto et du violoncelle dans In paradisum, Ešenvalds crée une musique raffinée et séduisante. (Qobuz after Naxos)

Plus d'informations

Ešenvalds : Translations

Ethan Sperry

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

O salutaris hostia (2009) (Ēriks Ešenvalds)

1
O salutaris hostia
00:03:37

Portland State University Chamber Choir (Soprano soloists : Kate Ledington & Maeve Stier) - Ethan Sperry, Conductor - Ēriks Ešenvalds, Composer - Thomas Aquinas, Lyricist

© 2020 Naxos ℗ 2020 Naxos

The Heavens' Flock (2014) (Ēriks Ešenvalds)

2
The Heavens' Flock
00:04:31

Portland State University Chamber Choir - Ethan Sperry, Conductor - Ēriks Ešenvalds, Composer - Paulann Petersen, Lyricist

© 2020 Naxos ℗ 2020 Naxos

Translation (2016) (Ēriks Ešenvalds)

3
Translation World Premiere Recording
00:04:46

Portland State University Chamber Choir (Soloists : Maeve Stier, Soprano - Celine Clark, Alto - Juan Castañeda, Tenor - Jonathan Roberts, Bass) - David Walters, Singing Handbells - Ethan Sperry, Conductor - Ēriks Ešenvalds, Composer - Paulann Petersen, Lyricist

© 2020 Naxos ℗ 2020 Naxos

My Thoughts (2019) (Ēriks Ešenvalds)

4
My Thoughts
00:09:35

Portland State University Chamber Choir (Soloists Soprano Descants : - Anna Krytenberg, Savannah Panah, Gina Rizk) - Ethan Sperry, Conductor - Ēriks Ešenvalds, Composer - Simeon Ivanovich Antonov, Lyricist

© 2020 Naxos ℗ 2020 Naxos

Vineta (2009) (Ēriks Ešenvalds)

5
Vineta
00:12:04

Portland State University Chamber Choir - Joel Bluestone, Vibraphone, Glockenspiel, Chimes - Florian Conzetti, Vibraphone, Suspended Cymbal, Bass Drum - Ethan Sperry, Conductor - Ēriks Ešenvalds, Composer - Wilhelm Müller, Lyricist

© 2020 Naxos ℗ 2020 Naxos

Legend of the Walled-In Woman (2005) (Ēriks Ešenvalds)

6
Legend of the Walled-In Woman
00:11:51

Portland State University Chamber Choir (Soloists : Rebecca Yakos & Savannah Panah, Sopranos - Bryanna West, Alto - Jereme Wilkie & Ulises Zavaleta, Tenors - Jorden Moss, Baritone - Rex Bennett, Bass) - Ethan Sperry, Conductor - Ēriks Ešenvalds, Composer - Traditional (Albanian folk song and Vendit Tem ('My Land') by Martin Camaj, translated into English by Robert Elsie

© 2020 Naxos ℗ 2020 Naxos

In Paradisum (Ēriks Ešenvalds)

7
In Paradisum
00:12:50

Portland State University Chamber Choir - Charles Noble, Viola - Marilyn de Oliveira, Cello - Ethan Sperry, Conductor - Eriks Esenvalds, Composer - Mass text

© 2020 Naxos ℗ 2020 Naxos

Descriptif de l'album

La façon dont sonne cette musique vocale — qui pourrait incarner le son choral du XXIe siècle — est à la fois exquise, luxuriante et anguleuse. Ici, le compositeur letton plusieurs fois primé, Ēriks Ešenvalds, explore l'idée de "traduction" ou transformation, qui se produit sous l'emprise de la nature (Translation, The Heavens 'Flock), des légendes (Legend of the Walled-In Woman — transcription d'une authentique chanson folklorique albanaise —, Vineta) et du divin (O salutaris hostia, My Thoughts, In paradisum). "L'art est traduction. L'art traduit l'ineffable de ce qui nous touche, de ce que nous pouvons voir, entendre et expérimenter. L'art traduit le mystère sans le détruire." dit la poète américaine Paulann Petersen, auteur des textes des deux premières pistes. Par la tonalité élargie et la présence de cloches chantantes chatoyantes dans Translation (Première mondiale), ainsi que l'utilisation angélique de l'alto et du violoncelle dans In paradisum, Ešenvalds crée une musique raffinée et séduisante. (Qobuz after Naxos)

Détails de l'enregistrement original : Recorded: January and June 2019 at Saint Mary’s Catholic Church, Mt.Angel, Oregon (US)

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Complete Studio Albums Creedence Clearwater Revival
Folk Singer Muddy Waters
Live At The Regal B.B. King
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Bruno Walter, souvenirs d’un esprit disparu

Écouter les enregistrements de Bruno Walter à la lumière des splendides remastérisations publiées par Sony Classical, c’est s’abreuver à une culture humaniste. Immense chef d’orchestre, la musique est pour lui un sacerdoce, un art de vivre et un art de penser. Ses enregistrements ont conservé son art du chant, intense mais jamais sentimental, grâce à une ligne claire animée d’un rythme souple, assurant clarté, cohérence et vitalité.

Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Dans l'actualité...