Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Berliner Philharmoniker - Claudio Abbado: The Last Concert (Surround Sound 5.0 Edition)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Claudio Abbado: The Last Concert (Surround Sound 5.0 Edition)

Berliner Philharmoniker

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Multicanal 5.1

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Téléchargement non disponible

Claudio Abbado: The Last Concert (Surround Sound 5.0 Edition)

Berliner Philharmoniker

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
Ouverture Op. 21: Allegro di molto - Poco ritenuto
00:12:04

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

2
No. 1 Scherzo: Allegro vivace
00:04:47

Berliner Philharmoniker, Performer

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

3
No. 3 Song with Chorus: »You Spotted Snakes with Double Tongue« - Allegro ma non troppo (Solo Sopranos I and II, Female Choir)
00:04:13

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

4
No. 5 Intermezzo: Allegro appassionato - Allegro molto comodo
00:03:58

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

5
No. 7 Notturno: Andante tranquillo
00:05:45

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

6
No. 9 Wedding March: Allegro vivace
00:04:55

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

7
No. 13 Finale: »Through the House Give Glimmering Light« - Allegro di molto (Solo Soprano I, Female Choir)
00:04:24

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

DISQUE 2

1
I. Rêveries - Passions: Largo - Allegro agitato e appassionato assai - Religiosamente
00:15:51

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

2
II. Un bal: Valse. Allegro non troppo
00:06:44

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

3
III. Scène aux champs: Adagio
00:16:06

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

4
IV. Marche au supplice: Allegretto non troppo
00:06:46

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

5
V. Songe d’une nuit du Sabbat - Dies Irae - Ronde du Sabbat - Dies Irae et Ronde du Sabbat ensemble: Larghetto - Allegro
00:10:19

Berliner Philharmoniker, Performer - Claudio Abbado, Conductor

2016 Berliner Philharmoniker Recordings

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Berliner Philharmoniker
Beethoven: Symphonies Nos. 1 - 9 Berliner Philharmoniker
The John Adams Edition Berliner Philharmoniker

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Picasso & la Musique

Le génie moderniste de Picasso a très vite dépassé le cadre pictural pour irradier la musique et la danse, deux arts avec lesquels le peintre espagnol a toujours entretenu un rapport étroit, allant jusqu’à influencer ses amis compositeurs rencontrés en cours de route.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Henry Mancini, stylé

Sophistication, humour, sensibilité… Tels sont les mots qu’on accole souvent à la musique d’Henry Mancini. Depuis sa disparition en 1994, il est toujours considéré comme un compositeur pop majeur et influent. Sans doute parce que, à côté des œuvres satinées et légères qui ont fait sa réputation (“Diamants sur canapé”, “La Panthère rose”…), il a su montrer la complexité de son langage à travers des compositions plus tourmentées.

Dans l'actualité...