Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Marion Rampal - Bye-bye Berlin

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Bye-bye Berlin

Marion Rampal, Quatuor Manfred and Raphaël Imbert

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Au revoir... ou Berlin à jamais ?
Au cours des années 1920, tous les regards se tournent vers Berlin. Dans une énergie commune, des artistes de tous bords (écrivains, peintres, architectes, cinéastes, compositeurs...) y fondent les principes de cette “nouvelle objectivité” qui font d’elle l’essence même de la modernité, mais aussi l’écho des grandes villes du monde – New York en particulier, d’où provient le jazz. Pourtant la vie des berlinois n’est pas un roman : grève, misère, émigration, répression, montée du nazisme ; un contexte social d’après-guerre qui contribue à un engouement tout azimuts pour le cabaret, soupape vitale où mœurs et critique sociale se libèrent. C’est cet univers éphémère et souterrain du Grand Berlin de l’Ange bleu, que Marion Rampal et le Quatuor Manfred nous invitent ici à redécouvrir, avec la complicité du saxophoniste Raphaël Imbert : un généreux souffle de liberté et d’humanité transmis avec passion ! © harmonia mundi

Plus d'informations

Bye-bye Berlin

Marion Rampal

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Marie Galante: Youkali
00:04:14

Kurt Weill, Composer - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

2
Cinq Études de jazz: III. Chanson
00:02:36

Erwin Schulhoff, Composer - Universal Edition, MusicPublisher - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

3
Die Dreigroschenoper: Die Morität von Mackie Messer
00:04:42

Kurt Weill, Composer - BERTOLD BRECHT, Lyricist - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

4
Die Dreigroschenoper: Barbara-Song
00:04:37

Kurt Weill, Composer - BERTOLD BRECHT, Lyricist - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

5
String Quartet No. 1: IV. Andante molto sostenuto
00:06:15

Erwin Schulhoff, Composer - Quatuor Manfred, Ensemble

harmonia mundi harmonia mundi

6
Der fliegenden Holländer: Ouvertüre
00:01:25

Paul Hindemith, Composer - Quatuor Manfred, Ensemble

harmonia mundi harmonia mundi

7
The Lavender Song
00:03:25

Kurt Schwabach, Lyricist - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist - Arno Billing, Composer - Jeremy Lawrence, Lyricist

harmonia mundi harmonia mundi

8
The Barrier: Help me Lord
00:04:59

Langston Hughes, Lyricist - Jan Meyerowitz, Composer - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

9
Kammerkantate No. 6, Op. 61/1: Nein
00:03:32

Hanns Eisler, Composer - Bertolt Brecht, Lyricist - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist - Ignazio Silone, Lyricist

harmonia mundi harmonia mundi

10
String Quartet in B-Minor: II. Langsam und innig
00:03:54

Kurt Weill, Composer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

11
Das Berliner Requiem: Ballad of a Drowned Girl
00:04:17

Kurt Weill, Composer - BERTOLD BRECHT, Lyricist - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

12
Kühle Wampe oder Wem gehört die Welt?: Solidaritätslied
00:03:27

Hanns Eisler, Composer - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

13
Die Hollywood Elegien: I saw many friends
00:02:28

Hanns Eisler, Composer - BERTOLD BRECHT, Lyricist - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble

harmonia mundi harmonia mundi

14
A Foreign Affair: The Ruins of Berlin
00:02:55

Friedrich Hollaender, Composer - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

15
A Foreign Affair: Black Market
00:03:56

Friedrich Hollaender, Composer - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble, MainArtist

harmonia mundi harmonia mundi

16
Der Blaue Engel: Falling in love again
00:03:35

Reginald Connelly, Lyricist - Sammy Lerner, Lyricist - Friedrich Hollaender, Composer - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Raphaël Imbert, MainArtist, AssociatedPerformer - Quatuor Manfred, Ensemble,

harmonia mundi harmonia mundi

17
Sieben frühe Lieder: Die Nachtigall
00:02:20

Alban Berg, Composer - Theodor Storm, Lyricist - Marion Rampal, Soloist, MainArtist - Quatuor Manfred, Ensemble

harmonia mundi harmonia mundi

Descriptif de l'album

Au revoir... ou Berlin à jamais ?
Au cours des années 1920, tous les regards se tournent vers Berlin. Dans une énergie commune, des artistes de tous bords (écrivains, peintres, architectes, cinéastes, compositeurs...) y fondent les principes de cette “nouvelle objectivité” qui font d’elle l’essence même de la modernité, mais aussi l’écho des grandes villes du monde – New York en particulier, d’où provient le jazz. Pourtant la vie des berlinois n’est pas un roman : grève, misère, émigration, répression, montée du nazisme ; un contexte social d’après-guerre qui contribue à un engouement tout azimuts pour le cabaret, soupape vitale où mœurs et critique sociale se libèrent. C’est cet univers éphémère et souterrain du Grand Berlin de l’Ange bleu, que Marion Rampal et le Quatuor Manfred nous invitent ici à redécouvrir, avec la complicité du saxophoniste Raphaël Imbert : un généreux souffle de liberté et d’humanité transmis avec passion ! © harmonia mundi

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Marion Rampal
Main Blue Marion Rampal

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Peter Thomas en orbite

En Allemagne aussi, ils ont leur Michel Legrand : Peter Thomas ! Ses musiques de film souvent déjantées ont fortement marqué toute une génération de spectateurs, dans les années 1960 et 1970. A tel point qu’il est souvent cité et samplé par de nombreux jeunes groupes pop, depuis les années 1990. Le compositeur culte s'en est allé le 17 mai 2020. Nous l'avions rencontré trois ans plus tôt, à l'aube de ses 92 ans.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Dans l'actualité...