Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Fabian Muller - Brahms: Piano Works (Op. 10, 76 & 117)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Brahms: Piano Works (Op. 10, 76 & 117)

Fabian Muller

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

« En fait, je voulais attendre l’âge de 50 ans avant d’enregistrer ces œuvres, mais je n’ai pas eu la patience », indique le pianiste allemand Fabian Müller qui affichait tout juste 28 ans lorsqu’il enregistra cet album consacré à Brahms. « Dans cette musique, on risque toujours de tomber dans une sorte de caricature germanique “à l’ancienne”, ou de jouer un Brahms à la Liszt ; j’aime trop cette musique et j’essaye toujours d’éviter ce piège. » À l’auditeur de se faire sa propre religion quant à ce jeune musicien qui, quand même, est disciple d’Alfred Brendel et Leon Fleisher, et remporta rien moins que cinq prix lors du prestigieux Concours de l’ARD à Munich, millésime 2017, après avoir décroché le Prix de la presse internationale lors du non moins célèbre Concours Busoni. Depuis, Müller a fait ses débuts à Carnegie Hall et s’est produit avec l’Orchestre de la radio bavaroise, le WDR de Cologne, l’Orchestre de Bonn, et nombreux autres formations de même renommée. Son choix dans Brahms ? Trois cycles représentant trois moments fondamentaux dans la création du compositeur : les quatre Ballades Op. 10 de 1854, écrites alors que Schumann venait à peine de louer le jeune Hambourgeois en le marquant comme « l'élu ». Suivent les huit Klavierstücke Op. 76 de 1878, écrits après un considérable temps de silence. Müller referme l’album avec les plutôt sombres Trois Intermezzi Op. 117 de 1892, qui font partie de ses œuvres les plus concentrées, quasiment minimalistes, et pourtant si chargées d’émotion. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Brahms: Piano Works (Op. 10, 76 & 117)

Fabian Muller

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
4 Ballades, Op. 10: "Edward" - Andante
00:04:28

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

2
4 Ballades, Op. 10: Andante
00:06:20

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

3
4 Ballades, Op. 10: Intermezzo. Allegro
00:03:40

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

4
4 Ballades, Op. 10: Andante con moto
00:09:34

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

5
8 Pieces for Piano, Op. 76: Capriccio. Un poco agitato
00:03:53

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

6
8 Pieces for Piano, Op. 76: Capriccio. Allegretto non troppo
00:03:19

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

7
8 Pieces for Piano, Op. 76: Intermezzo. Grazioso
00:02:18

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

8
8 Pieces for Piano, Op. 76: Intermezzo. Allegretto grazioso
00:02:22

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

9
8 Pieces for Piano, Op. 76: Capriccio. Agitato, ma non troppo presto
00:03:10

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

10
8 Pieces for Piano, Op. 76: Intermezzo. Andante con moto
00:04:26

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

11
8 Pieces for Piano, Op. 76: Intermezzo. Moderato semplice
00:02:55

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

12
8 Pieces for Piano, Op. 76: Capriccio. Grazioso ed un poco vivace
00:03:41

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

13
3 Intermezzi, Op. 117: Andante moderato
00:05:28

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

14
3 Intermezzi, Op. 117: Andante non troppo e con molto espressione
00:05:10

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

15
3 Intermezzi, Op. 117: Andante con moto
00:06:07

Johannes Brahms, Composer - Fabian Muller, Artist

Berlin Classics/Edel Germany GmbH Berlin Classics/Edel Germany GmbH

Descriptif de l'album

« En fait, je voulais attendre l’âge de 50 ans avant d’enregistrer ces œuvres, mais je n’ai pas eu la patience », indique le pianiste allemand Fabian Müller qui affichait tout juste 28 ans lorsqu’il enregistra cet album consacré à Brahms. « Dans cette musique, on risque toujours de tomber dans une sorte de caricature germanique “à l’ancienne”, ou de jouer un Brahms à la Liszt ; j’aime trop cette musique et j’essaye toujours d’éviter ce piège. » À l’auditeur de se faire sa propre religion quant à ce jeune musicien qui, quand même, est disciple d’Alfred Brendel et Leon Fleisher, et remporta rien moins que cinq prix lors du prestigieux Concours de l’ARD à Munich, millésime 2017, après avoir décroché le Prix de la presse internationale lors du non moins célèbre Concours Busoni. Depuis, Müller a fait ses débuts à Carnegie Hall et s’est produit avec l’Orchestre de la radio bavaroise, le WDR de Cologne, l’Orchestre de Bonn, et nombreux autres formations de même renommée. Son choix dans Brahms ? Trois cycles représentant trois moments fondamentaux dans la création du compositeur : les quatre Ballades Op. 10 de 1854, écrites alors que Schumann venait à peine de louer le jeune Hambourgeois en le marquant comme « l'élu ». Suivent les huit Klavierstücke Op. 76 de 1878, écrits après un considérable temps de silence. Müller referme l’album avec les plutôt sombres Trois Intermezzi Op. 117 de 1892, qui font partie de ses œuvres les plus concentrées, quasiment minimalistes, et pourtant si chargées d’émotion. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Fabian Muller

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cet artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Dans l'actualité...