Sir Andrew Davis, Toronto Symphony Orchestra, Toronto Mendelssohn Choir Berlioz: Symphony fantastique, Op. 14, H. 48 & Fantaisie dramatique sur la tempête, H. 52

Berlioz: Symphony fantastique, Op. 14, H. 48 & Fantaisie dramatique sur la tempête, H. 52

Sir Andrew Davis, Toronto Symphony Orchestra, Toronto Mendelssohn Choir

Paru le 28 juin 2019 chez Chandos

Artiste principal : Toronto Mendelssohn Choir

Genre : Classique

Inclus : 1 Livret numérique

  • hi-res logo
  • 24-Bit – 96.00 kHz

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

9,99 €

Ajouter au panier

Choisissez la qualité audio :
Plus d'info

Les commémorations sont souvent propices à une floraison de rééditions ou de nouveaux enregistrements. Mort en 1869, Berlioz jouit enfin d’une reconnaissance mondiale, son pays natal n’ayant jamais été le premier à lui rendre hommage. Captée en concert au Roy Thomson Hall de Toronto, en 2018, avec l’Orchestre Symphonique de Toronto sous la direction de Sir Andrew Davis qui en fut son directeur musical pendant treize ans, cette nouvelle version est très classique et exempte de toute excentricité. Elle est précédée par la Fantaisie dramatique sur « La Tempête » que Berlioz a tirée de Lélio ou le Retour à la vie, prévu comme suite à sa symphonie, les deux ouvrages étant avant tout autobiographiques. Cette Fantaisie, dédiée à son fil Louis, servait à l’origine de conclusion à Lélio.
Chanté en italien et basé sur The Tempest de Shakespeare que Berlioz révérait, ce curieux et inclassable objet musical utilisait pour la première fois le piano (à quatre mains) dans un orchestre, une innovation que Berlioz ne répétera pas mais qui sera fréquemment utilisée au siècle suivant. En fait, cette nouveauté n’avait, dans l’esprit de Berlioz, rien d’expérimental, ce piano servant simplement à représenter Camille, une jeune pianiste dont il était alors éperdument amoureux et qu’il avait entendue dans le Concerto en mi bémol majeur « L’Empereur » de Beethoven à Paris. © François Hudry/Qobuz

Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 9,99 €/ mois.

1 mois gratuit
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 9 pistes Durée totale : 01:10:03

    Fantaisie Sur La Tempête de Shaikespeare (Hector Berlioz)
  1. 1 Fantaisie dramatique sur la tempête, H. 52: I. Prologue

    Toronto Mendelssohn Choir, Choir, MainArtist - Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  2. La Tempête. Allegro assai, ma primo poco... -
  3. 2 Fantaisie dramatique sur la tempête, H. 52: II. La tempête

    Toronto Mendelssohn Choir, Choir, MainArtist - Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  4. L'Action. Un poco meno mosso -
  5. 3 Fantaisie dramatique sur la tempête, H. 52: III. L’action

    Toronto Mendelssohn Choir, Choir, MainArtist - Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  6. Le Dénoument. Tempo I. Più animato con fuoco
  7. 4 Fantaisie dramatique sur la tempête, H. 52: IV. Le dénouement

    Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  8. Symphonie Fantastique, op.14
  9. 5 Symphonie fantastique, Op. 14, H. 48: I. Rêveries. Largo - Passions. Allegro agitato e appassionato assai

    Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  10. II Un Bal
  11. 6 Symphonie fantastique, Op. 14, H. 48: II. Un bal. Allegro non troppo

    Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  12. III Scène aux champs
  13. 7 Symphonie fantastique, Op. 14, H. 48: III. Scène aux champs. Adagio

    Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  14. IV Marche au supplice
  15. 8 Symphonie fantastique, Op. 14, H. 48: IV. Marche au supplice. Allegretto non troppo

    Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  16. V Songe d'une nuit du Sabbat
  17. 9 Symphonie fantastique, Op. 14, H. 48: V. Songe d'une nuit du sabbat. Larghetto - Allegro

    Hector Berlioz, Composer - Toronto Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Sir Andrew Davis, Conductor Copyright : (C) 2019 Chandos (P) 2019 Chandos

  • Descriptif de l'album
  • Les commémorations sont souvent propices à une floraison de rééditions ou de nouveaux enregistrements. Mort en 1869, Berlioz jouit enfin d’une reconnaissance mondiale, son pays natal n’ayant jamais été le premier à lui rendre hommage. Captée en concert au Roy Thomson Hall de Toronto, en 2018, avec l’Orchestre Symphonique de Toronto sous la direction de Sir Andrew Davis qui en fut son directeur musical pendant treize ans, cette nouvelle version est très classique et exempte de toute excentricité. Elle est précédée par la Fantaisie dramatique sur « La Tempête » que Berlioz a tirée de Lélio ou le Retour à la vie, prévu comme suite à sa symphonie, les deux ouvrages étant avant tout autobiographiques. Cette Fantaisie, dédiée à son fil Louis, servait à l’origine de conclusion à Lélio.
    Chanté en italien et basé sur The Tempest de Shakespeare que Berlioz révérait, ce curieux et inclassable objet musical utilisait pour la première fois le piano (à quatre mains) dans un orchestre, une innovation que Berlioz ne répétera pas mais qui sera fréquemment utilisée au siècle suivant. En fait, cette nouveauté n’avait, dans l’esprit de Berlioz, rien d’expérimental, ce piano servant simplement à représenter Camille, une jeune pianiste dont il était alors éperdument amoureux et qu’il avait entendue dans le Concerto en mi bémol majeur « L’Empereur » de Beethoven à Paris. © François Hudry/Qobuz

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

Le compositeur principal

Hector Berlioz dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Chandos

Fondé en 1979, Chandos Records tire son nom du premier duc de Chandos, mécène raffiné qui protégea notamment Haendel. Suivant en cela l'exemple de son homonyme, Chandos s'efforce depuis plus de trente ans de protéger et de promouvoir les chefs-d'oeuvre ignorés de la musique anglaise. Chandos a publié ainsi des intégrales des symphonies d'Arnold Bax ou de Vaughan Williams, et réhabilite particulièrement les oeuvres de Gérald Finzi, de Charles Stanford, Herbert Howells William Alwyn, etc. Chandos s'est également spécialisé dans la redécouverte des répertoires anciens, son label «Chaconne» éditant des compositions méconnues de Leclair, Telemann, et, comme il se doit, de H...

Voir la page Chandos Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles