Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Daniel Lozakovich - Beethoven: Violin Concerto in D Major, Op. 61

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven: Violin Concerto in D Major, Op. 61

Daniel Lozakovich, Münchner Philharmoniker, Valery Gergiev

Livret numérique

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Beethoven: Violin Concerto in D Major, Op. 61

Daniel Lozakovich

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Violin Concerto in D major, Op. 61 (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro ma non troppo (Cadenza Kreisler)
00:24:35

Ludwig van Beethoven, Composer - Fritz Kreisler, Composer, Cadenzor - Valery Gergiev, Conductor, MainArtist - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Johannes Müller, Producer, Editor, StudioPersonnel - Münchner Philharmoniker, Orchestra, MainArtist - Gerald Junge, Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniel Lozakovich, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Dominik Streicher, Remix Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
II. Larghetto
00:09:06

Ludwig van Beethoven, Composer - Valery Gergiev, Conductor, MainArtist - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Johannes Müller, Producer, Editor, StudioPersonnel - Münchner Philharmoniker, Orchestra, MainArtist - Gerald Junge, Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniel Lozakovich, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Dominik Streicher, Remix Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
III. Rondo. Allegro (Cadenza Kreisler)
00:09:59

Ludwig van Beethoven, Composer - Fritz Kreisler, Composer, Cadenzor - Valery Gergiev, Conductor, MainArtist - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Johannes Müller, Producer, Editor, StudioPersonnel - Münchner Philharmoniker, Orchestra, MainArtist - Gerald Junge, Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniel Lozakovich, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Dominik Streicher, Remix Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Sonata for Violin Solo No. 1 in G Minor, BWV 1001 (Johann Sebastian Bach)

4
I. Adagio
00:04:28

Johann Sebastian Bach, Composer - Christoph Stickel, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Johannes Müller, Producer, Editor, StudioPersonnel - Gerald Junge, Recording Engineer, StudioPersonnel - Daniel Lozakovich, Violin, MainArtist, AssociatedPerformer - Dominik Streicher, Remix Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Daniel Lozakovich

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Dans l'actualité...