Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Yundi Li - Beethoven - Pathétique, Moonlight, Appassionata

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven - Pathétique, Moonlight, Appassionata

Yundi

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Et voilà. Yundi, dont le patronyme a été réduit au passage, est de retour dans le giron de Deutsche Grammophon après un détour chez EMI, marqué par un beau et double volume des Nocturnes de Chopin. La star confirmée du piano pourrait devenir le nouveau Lang Lang s'il diversifait davantage son répertoire largement centré sur Chopin et Liszt. Remporter le plus prestigieux concours international de piano ne signifie pas porter dévotion éternelle au compositeur qui l'a inspiré.

C'est ce qu'à voulu montrer Yundi en s'engageant dans un programme consacré à Beethoven. Ce faisant, il entre par la grande porte, maintes fois ouverte, des trois sonates parmi les plus jouées du maître de Bonn et s'installer aux côtés de légendes nommées Rudolf Serkin ou Claudio Arrau pour les sonates « Pathétique » et « Clair de lune », Wilhelm Kempff ou Sviatoslav Richter pour l'« Appassionata ». Cette dernière, quoique volontaire et maîtrisée, se retient de plonger dans le goufre de la passion là où d'autres se sont jetés, comme si l'interprète n'osait trop se dévoiler. Cette prudence doublée de pudeur est aussi une qualité pour celui qui se défend de céder aux facilités de ses moyens.

Les deux autres sonates « Pathétique » et « Clair de lune », introverties et virtuoses, bénéficient de la sagesse du pianiste chinois qui jamais ne force sur les effets ni n'abuse des mouvements de pédales et de rubato. Ainsi, Yundi s'inscrit dans une tradition romantique raisonnée qui, à défaut de tout emporter sur son passage, présente une belle vivacité et une remarquable maîtrise de soi.
© ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2016

Plus d'informations

Beethoven - Pathétique, Moonlight, Appassionata

Yundi Li

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Sonata No.8 In C Minor, Op.13 -"Pathétique" (Ludwig van Beethoven)

1
1. Grave - Allegro di molto e con brio
00:08:30

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

2
2. Adagio cantabile
00:05:12

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

3
3. Rondo (Allegro)
00:04:21

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

Piano Sonata No.14 in C sharp minor, Op.27 No.2 -"Moonlight" (Ludwig van Beethoven)

4
1. Adagio sostenuto
00:07:05

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

5
2. Allegretto
00:01:59

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

6
3. Presto agitato
00:06:50

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

Piano Sonata No.23 In F Minor, Op.57 -"Appassionata" (Ludwig van Beethoven)

7
1. Allegro assai
00:09:20

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

8
2. Andante con moto
00:06:21

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

9
3. Allegro ma non troppo
00:07:29

Ludwig van Beethoven, Composer - YUNDI, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Andrew Mellor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Christoph Claßen, Producer

℗ 2012 Mercury Classics

Descriptif de l'album

Et voilà. Yundi, dont le patronyme a été réduit au passage, est de retour dans le giron de Deutsche Grammophon après un détour chez EMI, marqué par un beau et double volume des Nocturnes de Chopin. La star confirmée du piano pourrait devenir le nouveau Lang Lang s'il diversifait davantage son répertoire largement centré sur Chopin et Liszt. Remporter le plus prestigieux concours international de piano ne signifie pas porter dévotion éternelle au compositeur qui l'a inspiré.

C'est ce qu'à voulu montrer Yundi en s'engageant dans un programme consacré à Beethoven. Ce faisant, il entre par la grande porte, maintes fois ouverte, des trois sonates parmi les plus jouées du maître de Bonn et s'installer aux côtés de légendes nommées Rudolf Serkin ou Claudio Arrau pour les sonates « Pathétique » et « Clair de lune », Wilhelm Kempff ou Sviatoslav Richter pour l'« Appassionata ». Cette dernière, quoique volontaire et maîtrisée, se retient de plonger dans le goufre de la passion là où d'autres se sont jetés, comme si l'interprète n'osait trop se dévoiler. Cette prudence doublée de pudeur est aussi une qualité pour celui qui se défend de céder aux facilités de ses moyens.

Les deux autres sonates « Pathétique » et « Clair de lune », introverties et virtuoses, bénéficient de la sagesse du pianiste chinois qui jamais ne force sur les effets ni n'abuse des mouvements de pédales et de rubato. Ainsi, Yundi s'inscrit dans une tradition romantique raisonnée qui, à défaut de tout emporter sur son passage, présente une belle vivacité et une remarquable maîtrise de soi.
© ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2016

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Yundi Li

Playlists

Dans la même thématique...
some kind of peace Ólafur Arnalds
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Henry Mancini, stylé

Sophistication, humour, sensibilité… Tels sont les mots qu’on accole souvent à la musique d’Henry Mancini. Depuis sa disparition en 1994, il est toujours considéré comme un compositeur pop majeur et influent. Sans doute parce que, à côté des œuvres satinées et légères qui ont fait sa réputation (“Diamants sur canapé”, “La Panthère rose”…), il a su montrer la complexité de son langage à travers des compositions plus tourmentées.

Dans l'actualité...