Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Thomas Dunford - Bach : Suites, BWV 995, 1007 - Partita BWV 1004

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Bach : Suites, BWV 995, 1007 - Partita BWV 1004

Thomas Dunford

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

On ne va pas s’appesantir une n-ième fois sur l’évidente pratique de la transcription des œuvres de l’époque baroque : Bach lui-même en était coutumier, sans même parler de Haendel qui se plagia mille fois, et cet album lui-même propose une vision du Cantor transcrivant le Cantor. En l’occurrence, il s’agit de la Cinquième Suite en ut mineur pour violoncelle qu’il avait lui-même réécrite pour le luth. Prenant modèle sur le compositeur, le luthiste Thomas Dunford a réalisé le même travail à partir de la Première Suite pour violoncelle qu’il a ainsi offerte à son instrument. Bien évidemment, la musique semble renouvelée, éclairée de mille autres manières, les réverbérations, les harmonies, les contrepoints se développent différemment, mais on reste toujours en plein Bach original : ce n’est que la richesse elle-même qui se redistribue dans nos oreilles. En guise d’ample « bis », Dunford nous propose sa transcription de la Chaconne tirée de la Suite pour violon seul en ré mineur, encore un superbe exercice de reconsidération des équilibres respectant pourtant la musique à la lettre. Étonnant, quand même, ce que l’on peut faire avec Bach sans jamais attenter à son esprit. © SM/Qobuz

Plus d'info

Bach : Suites, BWV 995, 1007 - Partita BWV 1004

Thomas Dunford

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Cello Suite No. 1 in G major, BWV 1007

1
I. Prélude (Arranged for Lute by Thomas Dunford) 00:02:51

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

2
II. Allemande (Arranged for Lute by Thomas Dunford) 00:04:56

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

3
III. Courante (Arranged for Lute by Thomas Dunford) 00:02:50

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

4
IV. Sarabande (Arranged for Lute by Thomas Dunford) 00:02:24

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

5
V. Menuet I - VI. Menuet II (Arranged for Lute by Thomas Dunford) 00:03:16

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

6
VII. Gigue (Arranged for Lute by Thomas Dunford) 00:01:46

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

Suite in G Minor, BWV 995

7
I. Prélude (Arranged by Bach from Cello Suite No. 5 in C Minor, BWV 1011) 00:06:21

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

8
II. Allemande (Arranged by Bach from Cello Suite No. 5 in C Minor, BWV 1011) 00:06:24

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

9
III. Courante (Arranged by Bach from Cello Suite No. 5 in C Minor, BWV 1011) 00:02:42

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

10
IV. Sarabande (Arranged by Bach from Cello Suite No. 5 in C Minor, BWV 1011) 00:02:48

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

11
V. Gavotte I - VI. Gavotte II en rondeau (Arranged by Bach from Cello Suite No. 5 in C Minor, BWV 1011) 00:04:08

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

12
VII. Gigue (Arranged by Bach from Cello Suite No. 5 in C Minor, BWV 1011) 00:02:16

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

Violin Partita No. 2 in D minor, BWV 1004

13
V. Chaconne (Arranged for Lute by Thomas Dunford) 00:13:25

Johann Sebastian Bach, Composer - Thomas Dunford, MainArtist

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

Descriptif de l'album

On ne va pas s’appesantir une n-ième fois sur l’évidente pratique de la transcription des œuvres de l’époque baroque : Bach lui-même en était coutumier, sans même parler de Haendel qui se plagia mille fois, et cet album lui-même propose une vision du Cantor transcrivant le Cantor. En l’occurrence, il s’agit de la Cinquième Suite en ut mineur pour violoncelle qu’il avait lui-même réécrite pour le luth. Prenant modèle sur le compositeur, le luthiste Thomas Dunford a réalisé le même travail à partir de la Première Suite pour violoncelle qu’il a ainsi offerte à son instrument. Bien évidemment, la musique semble renouvelée, éclairée de mille autres manières, les réverbérations, les harmonies, les contrepoints se développent différemment, mais on reste toujours en plein Bach original : ce n’est que la richesse elle-même qui se redistribue dans nos oreilles. En guise d’ample « bis », Dunford nous propose sa transcription de la Chaconne tirée de la Suite pour violon seul en ré mineur, encore un superbe exercice de reconsidération des équilibres respectant pourtant la musique à la lettre. Étonnant, quand même, ce que l’on peut faire avec Bach sans jamais attenter à son esprit. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Thomas Dunford
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Kœchlin, l’Alchimiste

Ancrée dans la tradition mais aussi très novatrice, l’œuvre immense de Koechlin, d’un langage extrêmement personnel, a dérouté ses contemporains en raison de ses multiples facettes, de sa liberté et de sa dimension philosophique. Le disque permet enfin de prendre la mesure de cet alchimiste des sons, prophète génial sans doute trop tôt venu. Et dont nous célébrons ce 27 novembre le 150ème anniversaire de la naissance…

Dans l'actualité...