Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Indigo Lo - A World That Turns

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

A World That Turns

Indigo Lo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

A World That Turns

Indigo Lo

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

1
A World That Turns 00:04:11

Matt Jones, Writer, Bass - Indigo Lo, MainArtist - Joe Grimshaw, Vocals, Writer - Max Palmier, Drums

2017 Ignition Records Ltd. 2016 Ignition Records Ltd.

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Indigo Lo
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Mark Knopfler et Dire Straits, l'amour vache

Le 14 avril 2018, Dire Straits faisait son entrée au Rock and Roll Hall of Fame et nombreux étaient ceux qui pensaient que c’était le moment ou jamais. Même Mark Knopfler semblait touché par cet honneur, espérant être intronisé par Bob Dylan ou Eric Clapton. Au final, Dire Straits est entré au panthéon des rockers sans sa star, qui a séché une cérémonie parmi les plus tristes de l'histoire. Comme un symbole de la relation qu’il entretient avec son groupe.

Les secrets de la cathédrale de Bob Dylan

Pour les fans du mythique songwriter américain, c’est une sorte de Graal : des inédits de son chef-d’œuvre de 1975 « Blood on the Tracks » viennent d’être réunis dans un coffret deluxe. L’occasion d’assister la construction d’un miracle.

Dans l'actualité...