Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Award - Gramophone Record of the Month - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Voilà deux des concertos pour violon les plus enregistrés depuis soixante-dix ans une nouvelle fois réunis. Attention, interprétation en tous points unique du Concerto de Sibelius qui prend place aux cotés des visions les plus singulières signées Oistrakh, Accardo, ou Spivakovsky. Lisa Batiashvili témoigne d'une richesse de phrasés uniques, et dans l'immense premier mouvement articule chaque phrase sans oublier la grande forme ni la nécessité de varier les couleurs. Daniel Barenboim lui offre un orchestre sombre, qui rappelle le noir des couches rocheuses de la région d’Helsinki. Le Tchaikovsky demeure dans la même veine, une absence de brillance absolument virtuose, pour un maximum de sensibilité.
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 février 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de Son d'Exception
Outre les deux concertos pour violon de Prokofiev, dont l’ample discographie est évidemment enrichie par cette nouvelle interprétation qu’en donnent la violoniste géorgienne Lisa Batiashvili et l’excellent chef Yannick Nézet-Seguin, on entendra sur l’album trois « bonbons » de Prokofiev, signés Tamás Batiashvili – le père de Lisa B., pédagogue des plus réputés dans son pays. Il s’agit, toujours d’après Prokofiev bien sûr, de réécritures pour violon et orchestre, de la Danse des chevaliers extraite de Roméo et Juliette, de la Valse de Cendrillon, et de la diabolique et cocasse Marche de L’Amour des trois oranges. Batiashvili-père allège le propos, permettant ainsi au violon solo de mieux donner de la voix dans des moments par ailleurs fort touffus de la partition originale, en particulier pour la lourde Danse des chevaliers qui, en perdant son impressionnant poids, y gagne en lyrisme. Quant aux deux concertos, ils bénéficient nettement de l’orchestre de taille raisonnable qu’est l’Orchestre de Chambre d’Europe, d’autant que l’écriture de Prokofiev y est des plus transparentes. © SM/Qobuz
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
C'est à une vision de Bach très romantique que nous convie la violoniste russe Lisa Batiashvili (et son mari le hautboïste Françoise Leleux dans le double Concerto en ut mineur et dans un extrait de la Passion selon Saint-Mathieu), mais un romantisme soucieux des articulations et de la vivacité apportée par le mouvement baroqueux, nimbé dans une prise de son irréelle, comme pour produire un son fantasmé. Le résultat est assez surprenant, car il met d'abord en évidence la beauté du violon de Batiashvili avant toute notion stylistique. Surprenant aussi le programme qui alterne des Concertos avec une Sonate pour violon seul (no 2 en la mineur), une Sonate en trio et une transcription du fameux air "Erbame mich mein Gott" de la Passion selon St-Mathieu. Un OVNI en quelque sorte... FH
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 avril 2014 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
CD13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
C'est à une vision de Bach très romantique que nous convie la violoniste russe Lisa Batiashvili (et son mari le hautboïste Françoise Leleux dans le double Concerto en ut mineur et dans un extrait de la Passion selon Saint-Mathieu), mais un romantisme soucieux des articulations et de la vivacité apportée par le mouvement baroqueux, nimbé dans une prise de son irréelle, comme pour produire un son fantasmé. Le résultat est assez surprenant, car il met d'abord en évidence la beauté du violon de Batiashvili avant toute notion stylistique. Surprenant aussi le programme qui alterne des Concertos avec une Sonate pour violon seul (no 2 en la mineur), une Sonate en trio et une transcription du fameux air "Erbame mich mein Gott" de la Passion selon St-Mathieu. Un OVNI en quelque sorte... FH
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 juin 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
Les albums thématiques ont la cote auprès de nombreux musiciens classiques qui semblent étouffer dans le carcan de leur univers rempli de chefs-d’œuvre intimidants. La violoniste Lisa Batiashvili nous invite à la suivre dans un parcours autobiographique décrivant musicalement les lieux et les souvenirs importants de sa vie et de sa carrière depuis sa Géorgie natale en passant par Paris, Berlin, Buenos Aires et Hollywood. Dans des arrangements très romantiques de Nikoloz Rachveli, avec bruitages cinématographiques nostalgiques en surimpression, la violoniste virtuose rend surtout un hommage à Charlie Chaplin avec la musique qu’il composa ou utilisa pour ses propres films, à commencer par Les Lumières de la ville (City Lights) qui donne le titre à l’album entier. « Chaplin était très populaire en Géorgie quand j’étais enfant », raconte Lisa Batiashvili. « Il était multi-talentueux, non seulement agissant et réalisant des films, mais écrivant de la musique magnifique. Pour moi, il représente la beauté et l’imagination créative du XXe siècle. » Le choix musical ici très personnel va de la musique de Bach à l’inévitable Astor Piazzolla, en passant par Johann Strauss, Michel Legrand et bien d’autres. Les partenaires de Lisa Batiashvili incluent sa compatriote géorgienne, la chanteuse Katie Melua, le guitariste Miloš Karadaglić et le trompettiste de jazz allemand Till Brönner. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Echoes Of Time est le premier album sur le label Deutsche Grammophon pour la violoniste géorgienne Lisa Batiashvili. Pour cette première, le label a mis les petits plats dans les grands. On retrouve à la tête du Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks le chef finlandais Esa-Pekka Salonen. En fin d’album, c’est Hélène Grimaud qui répond au violon de Lisa Batiashvili. Echoes Of Time est un peu un album autobiographie pour la violoniste géorgienne. On y retrouve les plus grands compositeurs russes du siècle dernier, contraints par le régime de l’URSS de quitter leur pays. Le Concerto pour violon n°1 en la mineur Op 99 de Dimitri Chostakovitch ouvre cet hommage russe, sans doute l’une des œuvres pour violon les plus difficiles du compositeur. Écrite pour David Oistrakh, son interprétation par Lisa Batiashvili est exceptionnelle. L’intensité dramatique est présente d’un bout à l’autre de l'œuvre.En réponse à cette copieuse mise en bouche, Lisa Batiashvili a choisi deux autres œuvres russes, le fameux V & V de Giya Kancheli et la non moins fameuse Dance of the Dolls de Dimitri Chostakovitch. Le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks affirme sa présence avec puissance et subtilité, sous la haute direction d’Esa-Pekka Salonen, qui semble s’amuser à orienter l’orchestre d’une intensité à l’autre. En dessert, Lisa Batiashvili offre un peu d’intimité avec la pianiste Hélène Grimaud. Cette première collaboration se fait avec Speigel im Spiegel d’Arvo Pärt, avant de finir sur la Vocalise op. 34 n°14 de Serguei Rachmaninov. Ce dernier morceau répond à l’excellence du Concerto pour violon n°1. En un récital, Lisa Batiashivili peint une musique russe moderne, riche et émouvante. Son interprétation, à seulement 32 ans, montre qu’elle est l’une des violonistes les plus talentueuses de sa génération. © ©Copyright Music Story Frédéric Neff 2016
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 26 février 2009 | Sony Classical

Livret
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2008 | Sony Classical

A partir de :
CD11,49 €

Classique - Paru le 16 février 2001 | Warner Classics

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 15 août 2008 | Sony Classical

A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 juin 2020 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 9 août 2007 | Sony Classical

A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2008 | Sony Classical

Livret
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 2 février 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
CD1,99 €

Classique - Paru le 12 janvier 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 avril 2014 | ECM New Series

L'interprète

Lisa Batiashvili dans le magazine
  • Il était une fois Lisa Batiashvili
    Il était une fois Lisa Batiashvili Avec "City Lights", la grande violoniste géorgienne se raconte le temps d'un parcours musical de villes en villes...
  • Sergueï P. par Lisa B.
    Sergueï P. par Lisa B. Avec le chef Yannick Nézet-Seguin, la violoniste géorgienne Lisa Batiashvili s'attaque aux deux concertos de Prokofiev...
  • Initials B.B.
    Initials B.B. Lisa Batiashvili et Daniel Barenboim unis par Tchaïkovski et Sibelius...
  • Les 20 ans du Verbier Festival
    Les 20 ans du Verbier Festival Du 19 juillet au 4 août, les Alpes Suisses accueilleront une fois encore le prestigieux Verbier Festival qui fête cette année son vingtième anniversaire. Une édition qui promet d’être somptueuse...
  • Rencontre avec Lisa Batiashvili
    Rencontre avec Lisa Batiashvili Rencontre avec la grande violoniste géorgienne qui publie Echoes Of Time, un album quasi-autobiographique, son premier pour le prestigieux label Deutsche Grammophon, autour d’œuvres de Chostakovitc...
  • Lisa Batiashvili signe chez Deutsche Grammophon
    Lisa Batiashvili signe chez Deutsche Grammophon La violoniste géorgienne Lisa Batiashvili vient de signer un contrat avec la maison de disques Deutsche Grammophon.