Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - À paraître le 5 novembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - À paraître le 5 novembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES28,99 €
CD24,49 €

Classique - À paraître le 29 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - À paraître le 29 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 15 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 15 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 8 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Classique - Paru le 8 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Comme ses illustres collègues brucknériens d’autrefois, Eugen Jochum, Günter Wand ou Bernard Haitink, Christian Thielemann enchaîne les versions du grand symphoniste viennois. À peine a-t-il achevé sa belle intégrale Bruckner en concert avec la Staatskapelle de Dresde que le voilà déjà dans un nouvel enregistrement pour Sony Classical de la Symphonie n° 4, dite « Romantique », donnée lors de l’édition 2020 du Festival de Salzbourg, à la tête cette fois des Wiener Philharmoniker. Cette Quatrième suit les Symphonies No. 3 & No. 8 pour le même éditeur. Auparavant était aussi parue une Symphonie n° 5 avec la Philharmonie de Munich (2005, Deutsche Grammophon), et il faut encore ajouter une très belle Septième avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin éditée par le propre label de la phalange berlinoise au sein d’un coffret des neuf symphonies de Bruckner défendues par plusieurs chefs. Pas toujours facile à suivre…mais quand on aime Bruckner on ne compte pas, d’autant qu’il s’agit d’un des compositeurs préférés du chef allemand qui peaufine année après année sa vision de ces neuf chefs-d’œuvre. Cette nouvelle intégrale, qui sera la première des Viennois avec un seul et même chef, devrait être terminée en 2024 à l’occasion du bicentenaire de la naissance d’Anton Bruckner qui jouit d’une faveur de plus en plus grande parmi les chefs du monde entier. Il est bien loin le temps où cette musique paraissait absconse et interminable. Avec le temps, la baguette, sinon le caractère éruptif, de Christian Thielemann s’est assouplie, elle s’est humanisée aussi. Il ne cherche plus à marcher servilement sur les traces des grands chefs allemands de la moitié du XXe siècle et a trouvé son propre style, fait d’un mélange de grandiose et de puissance chaleureuse, au gré de tempos assez mesurés laissant respirer la musique dans toute sa plénitude. Ce nouveau jalon à l’immense édifice brucknérien s’ancre dans la tradition allemande en même temps qu’il exploite les ressources inépuisables des musiciens viennois avec lesquels Thielemann semble être en parfaite osmose. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 8 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Bandes originales de films - Paru le 1 octobre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Bandes originales de films - Paru le 27 septembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 24 septembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 septembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Le titre est trompeur car les deux œuvres présentées comme un « Nouveau Mozart » sur la pochette de cet album sont en fait un faux Mozart pour l’une et un Mozart travesti pour l’autre. Un éditeur plus scrupuleux l’aurait mentionné d’emblée, sans qu’il soit nécessaire de lire le long texte de présentation. L’intérêt de ce nouvel enregistrement dirigé par l’ex-violoniste Reinhard Goebel à la tête de l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg repose sur la redécouverte de ce pseudo Concerto n° 6 en mi bémol majeur portant le numéro de Köchel 268, attribué à l’époque où la frénésie pour Mozart acceptait toute œuvre douteuse les yeux, ou plutôt les oreilles, fermés. Comme l’avoue l’excellente Mirijam Contzen, brillante soliste de ce concerto, l’essentiel n’est pas de savoir quel en est son auteur, mais de découvrir un des très nombreux concertos pour violon écrits au début du XIXe siècle : si celui-ci possède de vagues formules mozartiennes, son écriture virtuose pour le soliste est en revanche à cent lieues de celle de Mozart et est probablement l’œuvre d’un violoniste-compositeur comme il y en avait tant à l’époque. Cette frénésie éditoriale autour de Mozart comprenait aussi toutes sortes d’arrangements comme cette version, totalement inédite au disque, de la célèbre Gran Partita, K. 361 transformée en « Symphonie concertante » par Franz Gleissner en 1800. Il faut avouer que cette curiosité n’apporte rien à cet immense chef-d’œuvre, d’autant que Goebel ne se préoccupe guère de nous émouvoir dans le sublime Adagio, pris à un tempo si rapide qu’il empêche tout épanchement mélancolique. Voilà peut-être ce qui constitue le « New Mozart » annoncé par l’éditeur… © François Hudry/Qobuz
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 24 septembre 2021 | Sony Classical

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 24 septembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 24 septembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Classique - Paru le 24 septembre 2021 | Sony Classical

Hi-Res

Le label

Sony Classical dans le magazine