Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Noel Mcghie - Trapeze

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Trapeze

Noel McGhie & Space Spies

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Batteur anglo-jamaïcain peu connu mais prisé par les fans de free-jazz, Noel McGhie s’installe à Paris à l’aube des années 70. Ce digne héritier de Max Roach et de Rashied Ali, qui composera même des musiques pour des pièces de l’Espagnol Fernando Arrabal, devient le batteur fétiche d’un autre exilé dans la capitale française, Steve Lacy. Rapidement, d’autres musiciens de l’avant-garde font appel à lui : François Tusques, Archie Shepp, Bobby Few, Byard Lancaster, Mal Waldron, Anthony Braxton, Alan Silva et Chico Freeman. En 1971, McGhie se retrouve même sur un disque de Colette Magny, Répression ! Étonnamment, son album Trapeze, qui paraît en 1975, sera plus funk que libertaire. Avec le saxophoniste Jorge Joao, le trompettiste Itaru Oki, le pianiste électrique Georges-Edouard Nouel et le bassiste Louis Xavier, il déroule une impeccable partition bien groovy et bien 70's qui n’a rien à envier avec les productions américaines de cette même époque. Une pépite de jazz-fusion à redécouvrir d’urgence ! © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Trapeze

Noel Mcghie

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Trapeze
Noël McGhie & Space Spies
00:07:40

Noël McGhie & Space Spies, Performer - Noel Mcghie, Composer, Writer

Sonodisc Esperance

2
Dancer
Noël McGhie & Space Spies
00:06:46

Noël McGhie & Space Spies, Performer - Noel Mcghie, Composer, Writer

Sonodisc Esperance

3
For Gone Desillusion
Noël McGhie & Space Spies
00:04:25

Noël McGhie & Space Spies, Performer - Noel Mcghie, Composer, Writer

Sonodisc Esperance

4
Ubet
Noël McGhie & Space Spies
00:11:53

Noël McGhie & Space Spies, Performer - Noel Mcghie, Composer, Writer

Sonodisc Esperance

5
Mademoiselle Tuloch
Noël McGhie & Space Spies
00:07:27

Noël McGhie & Space Spies, Performer - Noel Mcghie, Composer, Writer

Sonodisc Esperance

Descriptif de l'album

Batteur anglo-jamaïcain peu connu mais prisé par les fans de free-jazz, Noel McGhie s’installe à Paris à l’aube des années 70. Ce digne héritier de Max Roach et de Rashied Ali, qui composera même des musiques pour des pièces de l’Espagnol Fernando Arrabal, devient le batteur fétiche d’un autre exilé dans la capitale française, Steve Lacy. Rapidement, d’autres musiciens de l’avant-garde font appel à lui : François Tusques, Archie Shepp, Bobby Few, Byard Lancaster, Mal Waldron, Anthony Braxton, Alan Silva et Chico Freeman. En 1971, McGhie se retrouve même sur un disque de Colette Magny, Répression ! Étonnamment, son album Trapeze, qui paraît en 1975, sera plus funk que libertaire. Avec le saxophoniste Jorge Joao, le trompettiste Itaru Oki, le pianiste électrique Georges-Edouard Nouel et le bassiste Louis Xavier, il déroule une impeccable partition bien groovy et bien 70's qui n’a rien à envier avec les productions américaines de cette même époque. Une pépite de jazz-fusion à redécouvrir d’urgence ! © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Norah Jones en 10 chansons

Même si ses albums paraissent sur le label Blue Note, Norah Jones n’a jamais été vraiment jazz. Comme elle n’a jamais vraiment été pop, ni folk, country ou soul… Depuis le début des années 2000, la chanteuse et pianiste américaine a toujours tout fait pour flouter, voire éradiquer, les frontières stylistiques au profit de sa propre musique apatride, qu’elle adore partager avec d’autres musiciens venus d’horizons divers. Petit tour de son monde en 10 titres.

Peter Thomas en orbite

En Allemagne aussi, ils ont leur Michel Legrand : Peter Thomas ! Ses musiques de film souvent déjantées ont fortement marqué toute une génération de spectateurs, dans les années 1960 et 1970. A tel point qu’il est souvent cité et samplé par de nombreux jeunes groupes pop, depuis les années 1990. Le compositeur culte s'en est allé le 17 mai 2020. Nous l'avions rencontré trois ans plus tôt, à l'aube de ses 92 ans.

Le quartet américain de Keith Jarrett

Au début de sa dense carrière, Keith Jarrett passa sept années à expérimenter comme jamais à la tête de son quartet américain. Avec Charlie Haden, Paul Motian et Dewey Redman, le pianiste dirigera, entre 1971 et 1976, une sorte de laboratoire fou dans lequel se caramboleront hard bop, free-jazz, world et avant-garde. Une parenthèse spontanée à redécouvrir.

Dans l'actualité...