Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Miles Davis - Tutu

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Tutu

Miles Davis

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

En 1986, Miles Davis quitte Columbia, son label de (presque) toujours, pour atterrir chez Warner. L’occasion d’un énième nouveau départ musical, d’une énième fusion entre jazz et funk. Fruit de cette renaissance, l’album Tutu fut avant tout le disque d’un musicien : Marcus Miller. Digne héritier de Jaco Pastorius et Larry Graham, le bassiste concocta pour Miles un écrin moderne pour son temps et qui propulsera à nouveau le trompettiste sur le devant de la scène. Une étonnante résurrection. © MD/Qobuz

Plus d'informations

Tutu

Miles Davis

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Tutu 00:05:18

BILL SCHNEE, Mixer - Tommy Lipuma, Executive Producer - Eric Calvi, Engineer - Miles Davis, Trumpet, MainArtist - Jason Miles, Synthesizer Programmer - MARCUS MILLER, Producer, Arranger, Writer, Synthesizer Programmer, All Additional Instruments - Paulinho Da Costa, Percussion - Erik Zobler, Engineer - ADAM HOLZMAN, Synthesizer Programmer - PETER DOELL, Engineer

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

2
Tomaas 00:05:40

Bernard Wright, Synthesizer - Tommy Lipuma, Producer - Eric Calvi, Mixer, Engineer - OMAR HAKIM, Drums - Miles Davis, Trumpet, Writer, MainArtist - MARCUS MILLER, Producer, Arranger, Writer - PETER DOELL, Engineer

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

3
Portia 00:06:22

BILL SCHNEE, Mixer - Tommy Lipuma, Producer - Eric Calvi, Engineer - Miles Davis, Trumpet, MainArtist - Jason Miles, Programmer - MARCUS MILLER, Composer, Producer, Arranger, Instrumentation - Paulinho Da Costa, Percussion

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

4
Splatch 00:04:48

BILL SCHNEE, Mixer - Tommy Lipuma, Producer - Eric Calvi, Engineer - Miles Davis, MainArtist - MARCUS MILLER, Producer, Arranger, Writer - Paulinho Da Costa, Percussion - ADAM HOLZMAN, Solo Synthesizer - STEVE Reid, Additional Percussion

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

5
Backyard Ritual 00:04:52

Tommy Lipuma, Producer - Miles Davis, Trumpet, MainArtist - MARCUS MILLER, Producer, Bass Guitar, Percussion - Paulinho Da Costa, Percussion - Erik Zobler, Mixer, Engineer - George Duke, Producer, Arranger, Writer, Instrumentation

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

6
Perfect Way 00:04:38

David Gamson, Writer - Tommy Lipuma, Producer - Eric Calvi, Mixer, Engineer - Miles Davis, Trumpet, MainArtist - Green Gartside, Writer - Jason Miles, Programmer - MARCUS MILLER, Producer, Arranger, Instrumentation

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

7
Don't Lose Your Mind 00:05:53

Bernard Wright, Synthesizer - Tommy Lipuma, Producer - Eric Calvi, Engineer - Miles Davis, Trumpet, MainArtist - MARCUS MILLER, Producer, Arranger, Writer, Instrumentation - PETER DOELL, Engineer - Michael Urbaniak, Electric Violin

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

8
Full Nelson 00:05:12

Tommy Lipuma, Producer - Eric Calvi, Engineer - Miles Davis, Trumpet, MainArtist - Jason Miles, Programmer - MARCUS MILLER, Producer, Arranger, Writer - PETER DOELL, Engineer

1986 Warner Records Inc. 1986 Warner Records Inc.

Descriptif de l'album

En 1986, Miles Davis quitte Columbia, son label de (presque) toujours, pour atterrir chez Warner. L’occasion d’un énième nouveau départ musical, d’une énième fusion entre jazz et funk. Fruit de cette renaissance, l’album Tutu fut avant tout le disque d’un musicien : Marcus Miller. Digne héritier de Jaco Pastorius et Larry Graham, le bassiste concocta pour Miles un écrin moderne pour son temps et qui propulsera à nouveau le trompettiste sur le devant de la scène. Une étonnante résurrection. © MD/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Miles Davis

Playlists

Dans la même thématique...
Chinese Butterfly Chick Corea
Head Hunters Herbie Hancock
Cielo E Terra Al Di Meola
Red & Black Light Ibrahim Maalouf
Unbreakable Nils Landgren Funk Unit
Les Grands Angles...
Santana, le lézard de Tijuana

Une place au panthéon du rock assurée dès ses débuts avec sa performance ensorcelante à Woodstock, une dizaine de Grammy Awards sous le bras et des millions de disques écoulés grâce à sa renaissance en star de la latin pop, des featurings plus prestigieux les uns que les autres… Santana fait partie de ces artistes qui ont tout raflé : la reconnaissance du public, de la critique et de ses pairs. Portrait d’un artiste comblé qui enchaîne les mues comme un lézard.

Herbie Hancock, chasse au funk

Avec son ancien employeur Miles Davis, le pianiste Herbie Hancock est l’autre père fondateur du jazz fusion. En 1973, son album "Head Hunters" établit les Saintes Ecritures de l’union la plus réussie entre improvisation jazz et transe psychédélique funk. Coupes afro et platform boots pour tous !

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Dans l'actualité...