Artistes similaires

Les albums

9,99 €

Classique - Paru le 6 octobre 2017 | Chandos

Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik - 5 Sterne Fono Forum Jazz
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2019 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
Le compositeur ukrainien Boris Nikolaïevitch Liatochinski (né en 1894 ou 1895, selon l’ancien ou le nouveau calendrier, mort en 1968) fut l’élève de Reinhold Glière au conservatoire de Kiev, et devait devenir le plus fameux compositeur ukrainien jusqu’au milieu du XXe siècle. On lui doit cinq symphonies écrites entre 1919 et 1966, programmatiques sous certains angles et que d’aucuns qualifient de drames philosophiques. Liatochinski, loin d’épouser le langage qu’ont imposé Chostakovitch et Prokofiev sur toute la vie musicale russe pendant des décennies, s’imprégnait à la fois de la tradition russe et du romantisme européen, de l’expressionnisme, mais aussi du folklore ukrainien. Bien sûr, l’ambiance soviétique le força parfois à hurler avec les loups, du moins dans les arguments de ses œuvres ; et pourtant, cette Troisième de 1951 le mit en délicatesse avec la dictature stalinienne, puisqu’il osa intituler le finale « La paix vaincra la guerre », assurément une position antisoviétique, antipatriotique et bourgeoise... Après une « répétition publique » de l’œuvre – puisqu’une exécution en concert était impensable –, le compositeur put enfin la faire entendre après la mort de Staline, en 1955, par la voix de l’Orchestre philharmonique de Leningrad dirigé par Mravinski, superbe consécration. Cela dit, il avait remanié le dernier mouvement à la sauce coco selon les ordres des autorités, mais c’est bien ici le Finale original qu’il nous est donné d’entendre. Un ouvrage superbe, dans une interprétation éblouissante. © SM/Qobuz
5,99 €

Classique - Paru le 12 septembre 2002 | Naxos

Livret Distinctions Hi-Res Audio
5,99 €

Classique - Paru le 15 décembre 1999 | Naxos

9,99 €

Classique - Paru le 5 août 2016 | Chandos

Livret
41,99 €

Classique - Paru le 1 février 2002 | Decca Music Group Ltd.

9,99 €

Classique - Paru le 1 février 2014 | SOMM Recordings

6,93 €

Musique symphonique - Paru le 20 octobre 2017 | PM Classics Ltd.

Livret
Enfant terrible de la musique anglaise dans les années 1920, William Walton n’a oublié ni Franz Berwald ni, surtout, Jean Sibelius au moment où il commence à composer sa Première Symphonie en 1934-35. Au-delà de cette impression de « copier-coller » que l’on peut ressentir à l’écoute, cette première symphonie est habilement conçue et orchestrée avec beaucoup de finesse. On sait que le Finale a donné beaucoup de fil à retordre à Walton au point de donner un style disparate à l’ensemble, écueil largement évité par Kirill Karabits qui parvient au contraire à donner à l’œuvre une unité qui n’était pas évidente avant lui. Il faudra attendre un quart de siècle pour que le compositeur anglais écrive sa Deuxième Symphonie au tournant des années 1960 à une époque où cette forme paraît ringarde. Fruit d’une commande de la Société Philharmonique de Liverpool, elle est créée avec un succès mitigé lors du Festival d’Edimbourg de 1960 sous la direction de Sir John Pritchard. Longtemps considérée comme un simple divertissement, cette symphonie nous revient ici avec une approche toute différente, Kirill Karabits la présentant comme une pièce à la fois luxuriante et d’une réelle intensité expressive. Après s’être largement investi dans la musique russe, Kirill Karabits revient aux fondamentaux historiques de l’Orchestre Symphonique de Bournemouth dont il est le directeur musical depuis 2009. Cet orchestre, autrefois dirigé par Paavo Berglund et Sir Simon Rattle, a toujours eu pour vocation de défendre la musique anglaise contemporaine, souvent sous la direction des compositeurs eux-mêmes, tels Sir Edward Elgar ou Gustav Holst. © François Hudry/Qobuz
5,99 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Naxos

Livret
9,99 €

Comédies musicales - Paru le 22 décembre 2017 | First Night Records

9,99 €

Classique - Paru le 6 octobre 2011 | Dutton Epoch

7,99 €

Classique - Paru le 1 février 2001 | Marco-Polo

Livret
5,99 €

Musique symphonique - Paru le 30 juillet 1998 | Naxos

Livret
5,99 €

Classique - Paru le 4 décembre 1997 | Naxos

Livret
Enigma Variations - In the South - Coronation March / Bournemouth Symphony Orchestra, dir. George Hurst
5,99 €

Musique symphonique - Paru le 9 mars 2001 | Naxos

Livret
5,99 €

Musique symphonique - Paru le 3 décembre 1998 | Naxos

Livret
5,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2016 | Naxos

9,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 2010 | Onyx Classics