Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - À paraître le 7 janvier 2022 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 19 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
Sept airs dramatiques. On n’en attendait pas moins de la part de Cecilia Bartoli qui adore jouer les harpies, tout au moins en scène et au disque ! Dans cet album enregistré à Bâle avec le Kammerorchester de Bâle dirigé par Muhai Tang, la diva italienne adorée des foules interprète des airs composés par Mozart, Haydn, Mysliveček et Beethoven pour les grandes sopranos de leur temps. Il n’était pas rare à l’époque que les airs soient taillés sur mesure pour le style, les capacités vocales et l’ambitus des cantatrices et des chanteurs. C’est ainsi que la Bartoli fait revivre pour nous le souvenir de Josepha Duschek, de Nancy Storace ou encore du castrat Pietro Benedetti. « Unreleased » annonce le titre de l’album, certes, mais inédits parmi les enregistrements de Cecilia Bartoli, car les airs interprétés ici sont, pour certains, bien connus, tel ce Ah! Perfido de Beethoven, la grande Scena di Berenice de Haydn et les airs Ah, lo previdi ou L’ameró, saró costante et Bella mia fiamma, addio de Mozart. À propos de ce dernier, attention à la confusion avec l’air Ch’io mi scordi di te, K. 490 présenté ici par Cecilia Bartoli qui est un air de substitution pour une reprise partielle d’Idomeneo et non le fameux air de concert du même nom (K. 505) pour lequel Mozart écrivit une grande partie de clavier solo pour lui-même. L’air chanté ici par Cecilia Bartoli comporte lui une importante partie de violon solo que Mozart avait réservée au conte Hatzfeld, jouée ici pour notre plus grand plaisir par Maxim Vengerov que l’on entend d’ailleurs à deux reprises au sein du présent programme. Soulignons aussi la pure beauté d’un air de La Clemenza di Tito de Joseph Mysliveček, un contemporain et ami de Mozart qu’il serait urgent de redécouvrir. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 19 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Sept airs dramatiques. On n’en attendait pas moins de la part de Cecilia Bartoli qui adore jouer les harpies, tout au moins en scène et au disque ! Dans cet album enregistré à Bâle avec le Kammerorchester de Bâle dirigé par Muhai Tang, la diva italienne adorée des foules interprète des airs composés par Mozart, Haydn, Mysliveček et Beethoven pour les grandes sopranos de leur temps. Il n’était pas rare à l’époque que les airs soient taillés sur mesure pour le style, les capacités vocales et l’ambitus des cantatrices et des chanteurs. C’est ainsi que la Bartoli fait revivre pour nous le souvenir de Josepha Duschek, de Nancy Storace ou encore du castrat Pietro Benedetti. « Unreleased » annonce le titre de l’album, certes, mais inédits parmi les enregistrements de Cecilia Bartoli, car les airs interprétés ici sont, pour certains, bien connus, tel ce Ah! Perfido de Beethoven, la grande Scena di Berenice de Haydn et les airs Ah, lo previdi ou L’ameró, saró costante et Bella mia fiamma, addio de Mozart. À propos de ce dernier, attention à la confusion avec l’air Ch’io mi scordi di te, K. 490 présenté ici par Cecilia Bartoli qui est un air de substitution pour une reprise partielle d’Idomeneo et non le fameux air de concert du même nom (K. 505) pour lequel Mozart écrivit une grande partie de clavier solo pour lui-même. L’air chanté ici par Cecilia Bartoli comporte lui une importante partie de violon solo que Mozart avait réservée au conte Hatzfeld, jouée ici pour notre plus grand plaisir par Maxim Vengerov que l’on entend d’ailleurs à deux reprises au sein du présent programme. Soulignons aussi la pure beauté d’un air de La Clemenza di Tito de Joseph Mysliveček, un contemporain et ami de Mozart qu’il serait urgent de redécouvrir. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Classique - Paru le 19 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
A partir de :
CD1,99 €

Classique - Paru le 19 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Classique - Paru le 12 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
A partir de :
CD1,99 €

Classique - Paru le 12 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

A partir de :
CD1,99 €

Classique - Paru le 12 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Classique - Paru le 12 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
A partir de :
CD1,99 €

Classique - Paru le 12 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Classique - Paru le 12 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
Malgré la pandémie de Covid-19, les frères et sœurs Kanneh-Mason n'ont probablement pas eu trop de mal à trouver les bons partenaires de jeu. La famille entière déborde de jeunes talents, les sept enfants sont tous instrumentistes classiques professionnels, et par conséquent, on imagine que la maison familiale a certainement du résonner de musiuqe pendant les mois de confinement. Heureusement pour nous, cette intense activité a été enregistrée - du moins en ce qui concerne Isata (piano) et son frère Sheku (violoncelle). Le frère et la soeur ont déjà été salués à plusieurs reprises pour leurs projets solo, et ils sortent aujourd'hui leur premier album en duo, Muse, chez Decca.Isata et Sheku ont déjà interprété ensemble les sonates pour violoncelle de Rachmaninov et de Samuel Barber en concert dans le monde entier. Lorsque leur tournée a du s'arrêter en 2020 en raison de la pandémie, le duo a décidé de simplement transférer cette musique unique dans un studio d'enregistrement. Avec la Sonate pour violoncelle Opus 6 de Barber datant des années 1930, ainsi que quelques arrangements de ses chansons, les deux interprètes nous donnent un merveilleux aperçu d'un répertoire encore peu exposé. On devine aisément le plaisir qu'ils ont eu à découvrir et connaître l'oeuvre de Barber dans ses moindres détails. Cependant le point culminant du disque, reste probablement la partie consacrée à Rachmaninov. La merveilleuse "Muse", tirée de ses 14 Romances, op. 34, qui a du reste donné son titre à l'album, traduit une symbiose parfaite entre le violoncelle et le piano. Sans reléguer aucun des instruments au second plan, les interprètes tirent plutôt le meilleur l'un de l'autre. Cela devient encore plus clair dans la Sonate pour violoncelle, op. 19, que le compositeur lui-même décrit comme une œuvre égale entre le piano et le violoncelle. Bien que Rachmaninov ne se soit pas trop souvent aventuré dans la musique de chambre, Sheku et Isata Kanneh-Mason parviennent à l'élever au rang de l'une de ses disciplines suprêmes. Un projet familial plus que réussi. © Lena Germann/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Malgré la pandémie de Covid-19, les frères et sœurs Kanneh-Mason n'ont probablement pas eu trop de mal à trouver les bons partenaires de jeu. La famille entière déborde de jeunes talents, les sept enfants sont tous instrumentistes classiques professionnels, et par conséquent, on imagine que la maison familiale a certainement du résonner de musiuqe pendant les mois de confinement. Heureusement pour nous, cette intense activité a été enregistrée - du moins en ce qui concerne Isata (piano) et son frère Sheku (violoncelle). Le frère et la soeur ont déjà été salués à plusieurs reprises pour leurs projets solo, et ils sortent aujourd'hui leur premier album en duo, Muse, chez Decca.Isata et Sheku ont déjà interprété ensemble les sonates pour violoncelle de Rachmaninov et de Samuel Barber en concert dans le monde entier. Lorsque leur tournée a du s'arrêter en 2020 en raison de la pandémie, le duo a décidé de simplement transférer cette musique unique dans un studio d'enregistrement. Avec la Sonate pour violoncelle Opus 6 de Barber datant des années 1930, ainsi que quelques arrangements de ses chansons, les deux interprètes nous donnent un merveilleux aperçu d'un répertoire encore peu exposé. On devine aisément le plaisir qu'ils ont eu à découvrir et connaître l'oeuvre de Barber dans ses moindres détails. Cependant le point culminant du disque, reste probablement la partie consacrée à Rachmaninov. La merveilleuse "Muse", tirée de ses 14 Romances, op. 34, qui a du reste donné son titre à l'album, traduit une symbiose parfaite entre le violoncelle et le piano. Sans reléguer aucun des instruments au second plan, les interprètes tirent plutôt le meilleur l'un de l'autre. Cela devient encore plus clair dans la Sonate pour violoncelle, op. 19, que le compositeur lui-même décrit comme une œuvre égale entre le piano et le violoncelle. Bien que Rachmaninov ne se soit pas trop souvent aventuré dans la musique de chambre, Sheku et Isata Kanneh-Mason parviennent à l'élever au rang de l'une de ses disciplines suprêmes. Un projet familial plus que réussi. © Lena Germann/Qobuz
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 novembre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
Malgré la pandémie de Covid-19, les frères et sœurs Kanneh-Mason n'ont probablement pas eu trop de mal à trouver les bons partenaires de jeu. La famille entière déborde de jeunes talents, les sept enfants sont tous instrumentistes classiques professionnels, et par conséquent, on imagine que la maison familiale a certainement du résonner de musiuqe pendant les mois de confinement. Heureusement pour nous, cette intense activité a été enregistrée - du moins en ce qui concerne Isata (piano) et son frère Sheku (violoncelle). Le frère et la soeur ont déjà été salués à plusieurs reprises pour leurs projets solo, et ils sortent aujourd'hui leur premier album en duo, Muse, chez Decca.Isata et Sheku ont déjà interprété ensemble les sonates pour violoncelle de Rachmaninov et de Samuel Barber en concert dans le monde entier. Lorsque leur tournée a du s'arrêter en 2020 en raison de la pandémie, le duo a décidé de simplement transférer cette musique unique dans un studio d'enregistrement. Avec la Sonate pour violoncelle Opus 6 de Barber datant des années 1930, ainsi que quelques arrangements de ses chansons, les deux interprètes nous donnent un merveilleux aperçu d'un répertoire encore peu exposé. On devine aisément le plaisir qu'ils ont eu à découvrir et connaître l'oeuvre de Barber dans ses moindres détails. Cependant le point culminant du disque, reste probablement la partie consacrée à Rachmaninov. La merveilleuse "Muse", tirée de ses 14 Romances, op. 34, qui a du reste donné son titre à l'album, traduit une symbiose parfaite entre le violoncelle et le piano. Sans reléguer aucun des instruments au second plan, les interprètes tirent plutôt le meilleur l'un de l'autre. Cela devient encore plus clair dans la Sonate pour violoncelle, op. 19, que le compositeur lui-même décrit comme une œuvre égale entre le piano et le violoncelle. Bien que Rachmaninov ne se soit pas trop souvent aventuré dans la musique de chambre, Sheku et Isata Kanneh-Mason parviennent à l'élever au rang de l'une de ses disciplines suprêmes. Un projet familial plus que réussi. © Lena Germann/Qobuz
A partir de :
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Classique - Paru le 29 octobre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
A partir de :
CD1,99 €

Classique - Paru le 29 octobre 2021 | Decca Music Group Ltd.

A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 22 octobre 2021 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 22 octobre 2021 | Decca Music Group Ltd.

A partir de :
CD24,99 €

Classique - Paru le 22 octobre 2021 | Decca Music Group Ltd.

A partir de :
CD24,99 €

Classique - Paru le 22 octobre 2021 | Decca Music Group Ltd.