Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sarah Vaughan

L'une des plus grandes chanteuses de l'histoire du jazz, surnommée « Sassy » ou « La Divine » (The Divine One), Sarah Vaughan a gagné ce statut par l'amplitude de son registre vocal, doublée d'une technique extraordinaire. Née dans une famille religieuse de Newark (New Jersey), le 27 mars 1924, elle prend des leçons de piano pendant plusieurs années et chante à l'église baptiste, où elle joue également de l'orgue. En 1943, dix ans après Ella Fitzgerald, elle remporte le concours de l'Apollo de Harlem à New York et se fait engager dans l'orchestre du pianiste Earl Hines, aux côtés de Billy Eckstine qui l'a recommandée, Dizzy Gillespie et Charlie Parker. Elle suit Billy Eckstine qui monte son propre big band et enregistre quelques faces avec Gillespie, Parker, Tadd Dameron, Max Roach ou Tony Scott. Engagée au Café Society de New York dans le sextette de J. C. Heard avec le trompettiste George Treadwell, qu'elle épouse en 1947 et prend comme manager, Sarah Vaughan commence une carrière sous son nom pour le label Musicraft, puis chez MGM, EmArcy et Columbia. Sa notoriété ne cesse de s'amplifier au fil de tournées et d'albums plébiscités par un large public : After Hours, Sarah Vaughan avec Clifford Brown et Sarah Vaughan in Hi-Fi en 1955, At the Blue Note, Linger Awhile, Sassy et In the Land of Hi-Fi en 1956, Swingin' Easy en 1957, ainsi que de multiples compilations. Son répertoire constitué de standards du jazz ou de la chanson, de la petite formation au grand orchestre de Count Basie, prend un tournant pop avec les reprises de succès du moment. Accompagnée par le Miles Davis All-Stars, Barney Kessel, Michel Legrand ou The Jimmy Rowles Quintet, l'interprète consacre deux volumes au catalogue de Duke Ellington, deux autres à la chanson brésilienne, un à The Beatles et Gershwin Live! avec l'Orchestre philharmonique de Los Angeles dirigé par Michael Tilson Thomas (1982). La même année paraît Crazy and Mixed Up, suivi en 1984 par des chansons sur des poèmes du pape Jean-Paul II, arrangées par Lalo Schifrin, et en 1986 une participation à la comédie musicale South Pacific aux côtés de Kiri Te Kanawa et José Carreras. Ces orientations musicales fort variées ne nuisent nullement aux qualités vocales de la chanteuse qui laisse des interprétations inouïes de « Lover Man » (1945), « Black Coffee » (1949), « Lullaby of Birdland » (1954), « I Cover the Waterfront » (1957), « Sassy's Blues » (1963) et autres dizaines de standards. Détentrice de quatre Grammy Awards dont un pour l'ensemble de sa carrière, son étoile sur Hollywod Boulevard est posée en 1985, elle entre à l'American Jazz Hall of Fame en 1988 et au New Jersey Hall of Fame en 2012. Influence de nombreuses chanteuses, Sarah Vaughan, atteinte d'un cancer du poumon, décède devant sa télévision au soir du 3 avril 1990, à l'âge de 66 ans.


©Copyright Music Story Loïc Picaud 2022
Lire plus

Discographie

1613 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 48
1 sur 48

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums