Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD8,99 €

Électronique - Paru le 1 octobre 2003 | naïve

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
En 2003, M83 était encore un duo, formé par les Antibois Nicolas Fromageau et Anthony Gonzalez, avant que le premier ne laisse le second mener la barque en solo à la fin de la tournée de ce second album. Deux ans plus tôt, le binôme s’était fait remarquer avec son premier ballon d’essai, M83, sur lequel ils affirmaient leur passion pour les synthés vintage. Sur Dead Cities, Red Seas & Lost Ghosts, ils font surtout l’éloge de la mélancolie sur un disque bien éloigné de la carte postale. Les deux Français percutent leurs influences sonores électroniques (Tangerine Dream, Jarre, Moroder) avec des structures shoegaziennes, travaillant particulièrement les sons de guitares pour livrer des passages quasi psychédéliques, comme sur le très classe incipit Unrecorded, qui confirme la marque de fabrique du groupe, toujours la tête dans les étoiles, ou le petit tube Gone, plus planant que jamais. Il faudra plus d’un an avant que le disque ne soit publié aux Etats-Unis (en 2004), mais depuis, le succès de M83 outre-Atlantique ne s’est jamais démenti. © Smaël Bouaici/Qobuz
CD8,99 €

Électronique - Paru le 1 octobre 2005 | naïve

Distinctions Pitchfork: Best New Reissue
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 septembre 2019 | naïve

Livret
Après la tournée de son dernier album Junk, Anthony Gonzalez alias M83 a pris le temps de faire le point chez lui, dans le Sud de la France, loin de l’effervescence de Los Angeles, où il est installé depuis une dizaine d’années. Parmi les rares artistes français à avoir percé aux USA, l’Antibois avait besoin d’un break après un album dont il jugeait l’accueil décevant. Il se replie alors à la maison, passant un long été “à nager dans la Méditerranée, à lire, regarder des films et jouer à des jeux vidéo des années 80”. Et c’est la musique de ces jeux rétro qui l’a inspiré pour ce nouvel album qui est probablement le plus intime de sa carrière.S’entourant exclusivement de vieux synthétiseurs (un ARP 2600, le fétiche de Jean-Michel Jarre, le Prophet 6 utilisé par Moroder, le Roland Jupiter 6, utilisé aussi bien par Tangerine Dream, Kevin Saunderson que les Pet Shop Boys), il s’attelle alors à suivre le chemin de Suzanne Ciani, Brian Eno ou John Carpenter, pionniers de la musique électronique. Il livre ainsi un disque apaisé, libre de toutes considérations pop et des attentes des fans depuis le tube planétaire Midnight City. Une musique intemporelle qui illustrerait parfaitement l’idée qu’on se fait d’un séjour sur la Côte d’Azur. “Il y a quelque chose de très naïf et touchant dans la musique de jeu vidéo. C’est simple et imparfait et c’est exactement ce que j’ai essayé de faire avec Digital Shades Vol. 2.” Mission accomplie. © Smaël Bouaici/Qobuz
CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 octobre 2011 | M83 Recording Inc

Le pari du double-albumnest toujours risqué. Si The Wall ou Mellon Collie and thenInfinite Sadness restent deux des meilleurs albums de l’histoirende la musique, l’exercice reste ardu pour le commun des mortels,nmême lorsque l’on a le talent d’Anthony Gonzalez, alias M83.nDébarrassé de tous complexes grâce à des critiques élogieusesn(méritées) des précédents opus Dead Cities, Red Seas &nLost Ghosts et Saturdays=Youth, le Français s’est lancéntête baissée dans ce Hurry Up, We’re Dreaming avec l’enviend’en découdre avec, cette fois, toutes ses influences, lui quins’était vu estampillé enfant unique du shoegazing cher à MynBloody Valentine et d’une electro pop vaporeuse et onirique.nIci, Anthony Gonzalez éclaire sesnappétences musicales d’une toute autre lumière, celle de lansynth-pop FM des années 80, comme sur le douteux « Reunion »,nmix entre Peter Gabriel période « world » et une musiquende pub pour une mutuelle ou un gel douche, au choix. Heureusement, l'excellentnsingle « Midnight City », moment véloce et épiquende ce premier disque, abandonné sur un saxo déjanté d’une classenfolle, suit l’évanescent « Intro », ennfeaturing avec la très à la mode Zola Jesus (Nika Roza Danilova ànl’état civil). nnMais c’est sur lendeuxième disque que M83 se fait finalement plus efficace et inspiré en ouvrant sur « My Tears Are Becoming A Sea »net ses envolées lyriques magnifiques, qui ne sont pas sans rappelernles meilleures heures de Mercury Rev (Deserter’s Songs).nJuste derrière, « New Map » a ce don de fairenressurgir les meilleurs Britanniques du début des années 90, commenRide, et d’autres pépites sonico-pop du label Creation, tout ennétant clairement identifiables et conscrits dans l’univers proprende M83.On regrettera cependant cette voixnmasculine, au ton incantatoire, qui vient scander quelques bouts denrefrains par moments. Dispensable, pour rester poli. Duncoup, les instrumentaux de disque deviennent des plages de repos biennméritées, comme sur le doucereux « Another Wave FromnYou ». Les chœurs féminins s’en sortent finalementnbeaucoup mieux (« Splendor », « Echoes OfnMine ») et le disque se termine aussi bien qu’il avaitncommencé, avec un « Klaus I Love You »,ncradingue, foutraque, du meilleur acabit; et une « Outro »naux couches multiples, aux nappes de claviers savantes. nnAlors oui, le pari dundouble-album est un risque, mais force est denconstater que de M83 transpire un véritable et inébranlable talent,nune insondable aura qui lui permet – à tort ou à raison, vastendébat - de faire à peu près ce qu’il veut, tout en restantnterriblement séduisant. © Arnaud De Vaubicourt / Music-Story
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 avril 2016 | M83 Recording Inc

Hi-Res Livret
Quatre ans après Hurry Up, We’re Dreaming emmené par son single, le tubesque Midnight City, Anthony Gonzalez, cerveau de M83, sort de sa tanière avec un album riche en sons, en invités et en sensations. « Je voulais composer ce que j’appelle un bordel organisé, décrit l’intéressé expatrié à Los Angeles, c'est-à-dire une collection de chansons hétérogènes et néanmoins cohérentes » Difficile de viser plus juste pour parler d’un disque sur lequel on croise notamment la chanteuse Mai Lan, le guitariste Steve Vai, Jordan Lawlor, Susanne Sundfør et même Beck sur un titre! L’amour d’Anthony Gonzalez pour tout ce qui provient des années 80 est bien connu et assez récurrent tout au long de Junk. Cependant, il est revenu aux décennies précédentes, aux bandes originales des années 60 et même aux tubes radio groovy des années 70. Un éclectisme qui lui fait pourtant dire que cet album a été conçu pour être écouté d’une traite, sans prendre aucunement en considération la sortie éventuelle de singles. © CM/Qobuz
CD4,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 septembre 2011 | M83 Recording Inc

CD8,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 11 avril 2008 | M83 Recording Inc

Anthony Gonzalez de M83 a un don pour transformer des sons démodés en une musique à la fois originale et classe. Saturdays=Youth modifie les sons incorrigiblement artificiels des années 80 en une délicate pop fantastique : des synthétiseurs s'engouffrent comme le vent dans un tunnel et rebondissent comme des lasers, les guitares sont entraînées dans une écume aérienne et la batterie est robotique et fière de l'être. Bien que l'album ait l'air d'une lettre d'amour à l'attention d'artistes allant de Cocteau Twins à Mr. Mister, il ne semble à aucun moment être conçu juste pour recréer ces sons. Le jeune amour au cœur qui bat la chamade de "Kim & Jessie" est l'une des créations soniques d'Anthony Gonzalez les plus réussies, avec "Graveyard Girl" et l'hommage à Kate Bush "Up!", un conte de fée de science fiction qui s'enorgueillit à juste titre du chant céleste de la chanteuse invitée Morgan Kibby. Tout son nuage de nostalgie en fait l'une des musiques les plus structurées de M83. © Heather Phares /TiVo
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Bandes originales de films - Paru le 8 mars 2019 | M83 Recording Inc

Hi-Res
Tout comme pour ses courts-métrages et son premier film intitulé Les Rencontres d'après minuit, le réalisateur Yann Gonzalez fait appel à son frère Anthony (moitié de M83) pour mettre en musique Un Couteau dans le cœur. Créé en 1999, M83 fut tout d’abord constitué de Gonzalez et Nicolas Fromageau, avant que ce dernier ne quitte le bateau en 2004. Par la suite, M83 connut un succès retentissant grâce à l’album Hurry Up, We’re Dreaming, et son tube Midnight City. C’est spécialement à la demande de Yann Gonzalez et son Couteau dans le cœur que le duo originel Antony/Nicolas se reforme. Pour ce thriller postmoderne sur une productrice de pornos gay 70's incarnée par une Vanessa Paradis en blonde peroxydée, les deux compères ont composé une longue série de morceaux électro mi-oniriques, mi-kitsch (Voyance, Un Couteau dans le cœur, De Sperme et d’eau fraîche), ou bien totalement cauchemardesques (La Caverne, Cinema Kill).D’une manière générale, c’est un rétro assumé qui anime le tandem, comme l’atteste Lettre Lois, et surtout Detective Rachid et Le Tueur homo, dont les synthétiseurs semblent tout droit sortis du home studio de François de Roubaix. Pour compléter le tableau de ce romantisme à la fois noir et ironique, la BO comprend quatre reprises de morceaux signés de musiciens relativement confidentiels (ce qui est logique puisque le film est un hommage à la culture underground). Parmi elles, on trouve Trash Me de Malaria !, groupe expérimental ouest-allemand qui sévit dans les années 1980, ou encore Malaguena de Pico (qu’on pourrait qualifier de synth-pop ibérique assez déjantée), ainsi qu’un morceau ambient de 2016 composé par Jefre Cantu-Ledesma (Love’s Refrain). ©Nicolas Magenham/Qobuz
CD8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 18 novembre 2013 | M83 Recording Inc

CD8,99 €
M83

Alternatif et Indé - Paru le 1 octobre 2001 | naïve

CD6,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 septembre 2014 | naïve

CD4,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 2 février 2017 | M83 Recording Inc

CD1,69 €

Dance - Paru le 24 février 2012 | M83 Recording Inc

CD3,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 9 décembre 2016 | naïve

CD3,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 septembre 2014 | naïve

CD3,99 €

Pop/Rock - Paru le 26 novembre 2012 | M83 Recording Inc - naïve

CD4,99 €

Pop/Rock - Paru le 25 mai 2012 | M83 Recording Inc - naïve

CD1,69 €

Rap - Paru le 5 juillet 2010 | naïve

CD1,69 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 janvier 2017 | M83 Recording Inc

L'interprète

M83 dans le magazine
  • M83, ça plane pour lui
    M83, ça plane pour lui Avec "DSVII", le Français signe un nouvel album en apesanteur, concocté avec ses vieux synthés vintage...
  • Montreux Jazz Festival souffle ses 50 bougies
    Montreux Jazz Festival souffle ses 50 bougies Amateurs de jazz et de musique en tout genre, vous êtes invités à vous rendre en Suisse pour le début de l'été pour le Montreux Jazz Festival.
  • Avec Qobuz, gagnez vos places de cinéma pour Nos Etoiles Contraires !
    Avec Qobuz, gagnez vos places de cinéma pour Nos Etoiles Contraires ! Entre rires et larmes, Nos Etoiles Contraires relate le bouleversant destin de deux adolescents. Qobuz vous fait gagner vos places de cinéma.
  • Pitchfork aime encore Paris
    Pitchfork aime encore Paris Après une première édition réussie, le Pitchfork Music Festival revient à Paris en novembre prochain à la Grande Halle de La Villette.
  • QIBUZ / Lundi 16 avril 2012
    QIBUZ / Lundi 16 avril 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Un rêve par M83
    Un rêve par M83 Anthony Gonzales, cerveau de M83, a dû travailler dur pour signer la suite du magnifique Saturdays=Youth, sorti en 2008. Il revient avec un double album prévu en octobre...