Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Keziah Jones

Mêler blues, soul et funk n’est pas un fait d’arme inédit lorsque Keziah Jones publie son premier album en 1993. Mais avec Blufunk Is A Fact, le songwriter né au Nigeria le 10 janvier 1968 mixe ces éléments de manière bien originale au point d’en faire un style bien à lui qu’il baptisera blufunk. Surtout, c’est la singularité de son jeu de guitare très percussif qui marquera d’entrée de jeu les esprits… Né Olufemi Sanyaolu à Lagos au Nigeria le 1er octobre 1968, Keziah Jones est d'abord pris en charge par son oncle travaillant dans la région de Constantine en Algérie. C’est en Angleterre qu’il commence à jouer du piano vers treize ans, avant d'adopter la guitare à seize ans. En 1991, un directeur artistique du label français Delabel le repère dans le métro parisien et le signe rapidement. En 1993 sort donc ce disque-manifeste Blufunk Is A Fact. Le relatif échec commercial de sa suite, African Space Craft, qui sort deux ans plus tard et de Liquid Sunshine qui parait en 1999 l'éloigne des sunlights… En 2003, Keziah Jones revient sur le devant de la scène avec Black Orpheus et retrouve un public plus dense. Cinq ans plus tard, il enchaine avec Nigerian Wood qui parait en septembre 2008. Pour se remémorer le bon vieux temps de ses débuts, Keziah Jones se lance même dans une série de concerts surprises dans le métro parisien ! A Lagos, il construit son propre studio d’enregistrement pour également pouvoir accueillir et aider des musiciens et des groupes locaux. En 2013, comme déguisé en vrai-faux super-héros, il fait un comeback discographique pêchu avec Captain Rugged qui parait le 18 novembre. Lire plus

Discographie

12 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums