Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 10 avril 2012 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Sous la houlette de Paul Hillier, "l'esprit créateur" d'Arvo Pärt s'exprime à travers sa musique de chambre, qu'elle soit vocale ou instrumentale. L'influence du plain-chant grégorien que le compositeur étudia en profondeur dans ses jeunes années est ici mise en équation avec le minimalisme qui lui est propre — son fameux style “tintinnabulum”. Un parcours qui conduira l'auditeur à travers différentes périodes de la carrière du compositeur jusqu'à des œuvres récentes pour chœur a capella.
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2020 | Accentus Music

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or / Arte
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1984 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Oeuvre substantielle dans le répertoire d'Arvo Pärt, Tabula Rasa est une pièce d'environ vingt-cinq minutes composée pour deux violons, piano préparé et orchestre à cordes. Créée en 1977 à Tallinn quelques mois après sa composition, Tabula Rasa fut suggérée au compositeur estonien par le violoniste Gidon Kremer, à qui elle est dédiée et qui en aura la primeur de l'interpréter en compagnie du second violon Tatiana Grindenko.Divisée en trois parties indépendantes, l'oeuvre commence par le mouvement Ludus dont le thème principal répété à l'envi s'enroule sur lui-même par vagues successives et emporte à chaque variation de nouvelles sonorités qui le rendent plus complexe. Le compositeur se rappelant les premières réactions face à la partition évoque les cris d'étonnement des musiciens se demandant « où est la musique ? » avant de la jouer de calme et belle façon. Le deuxième mouvement Silentium consiste en une introduction menaçante des violons suivie d'une montée à l'atmosphère chargée appuyée par une note de piano à chaque relance. Ce passage d'une grande beauté formelle prépare un troisième mouvement anxiogène marqué par les contrastes entre les interventions de l'orchestre et les phases de silence. L'oeuvre d'une grande intensité a atteint sa plénitude et laisse l'auditeur perplexe et pantois avant de céder au charme discret de la composition. Associée avec d'autres pièces du compositeur, de différente ou de même époque comme Fratres ou le fameux Spiegel im Spiegel, Tabula Rasa a connu plusieurs interprétations depuis l'édition phare conduite par Saulius Sondeckis et publiée par ECM en 1984. Il faut citer celle de Victor Kuleshov et le Congress Orchestra dirigé par Paolo Gatto et, plus intéressante, une troisième dirigée par Neeme Järvi avec le violoniste Gil Shaham en 1997. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2017
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 mars 2021 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 21 septembre 2018 | Onyx Classics

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Prise de Son d'Exception
Presque toutes les œuvres de cet album consacré à Arvo Pärt, signé de la baguette par Paavo Järvi et de l’archet par Viktoria Mullova, furent créées par Gidon Kremer, Tabula rasa de 1977 étant même écrit pour le fameux violoniste. Elles appartiennent toutes au genre que Pärt appelle lui-même « tintinnabuli », développé au cours des années 1970 à partir d’éléments de musique sacrée médiévale – complètement modernisés, bien sûr. Pärt "pousse" même jusqu’à J.S. Bach dans sa Passacaglia de 2003 et dans Darf ich… ("Puis-je me permettre…"), écrit pour Menuhin en 1995 et remanié pour Kremer peu après. Quant à Fratres, conçu initialement pour trois parties sans attribution instrumentale particulière, l’ouvrage existe désormais en une vingtaine de versions, remaniées en fonction de l’instrumentarium ; voici celle, établie par le compositeur lui-même, pour violon solo, orchestre à cordes et percussion, dans laquelle la partie de violon tisse une phrase de variations sur une base rigoureuse en trois parties confiée aux cordes, les percussions servant de ponctuation énigmatique. La simplicité du discours de base, assez répétitif avec sa cellule mélodique, opposé au solo toujours plus remuant avant de revenir à l’apaisement, semble assez proche de The Unanswered Question de Ives, même s’il n’est pas certain que Pärt l’ait fait consciemment. © SM/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 10 septembre 2021 | Warner Classics

Hi-Res Livret
C'est avec la musique d'Arvo Pärt que le violoniste Renaud Capuçon entame une nouvelle étape dans sa vie de musicien, celle de la direction d'orchestre. L'Orchestre de chambre de Lausanne, dont il vient de prendre la direction a toutes les qualités pour rendre justice à cette musique et l'accompagner dans cette nouvelle aventure passionnante. De Tabula Rasa à Fratres en passant par Summa et Spiegel im Spiegel, ce sont les grands classiques du compositeur estonien qui prennent vie sous sa direction sans qu'il n'oublie pour autant le violon. © Erato
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2016 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica - Prise de Son d'Exception - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Ces œuvres chorales d’Arvo Pärt couvrent une large période de sa vie créatrice, puisque l’on va de 1977 jusqu’à 2014 ! L’auditeur pourra se rendre compte ainsi combien le compositeur, depuis les années 70, a trouvé sa voie et n’en a guère dérogé : un langage résolument tonal, modal, qui se détache de ses explorations antérieures de l’avant-garde sérielle, vite abandonné en faveur d’une sorte de « minimalisme sacré », minimalisme n’étant pas ici à prendre selon l’acception des anglo-saxons tels que Glass ou Adams, mais dans une vision où « minimal » signifie surtout « simple », « pur ». On remarquera que le choix d’œuvres présenté par l’ensemble estonien Vox Clamantis couvre plusieurs langues : latin, allemand, anglais, russe, espagnol, et qu’à chaque fois Pärt emprunte à la tradition musicale liturgique des pays ou des cultures d’emprunt de la langue, de près ou de loin. Quelques pièces font appel, outre les voix, à une toute poignée d’instruments, mais cela reste de la musique intimement chorale. Et à en juger par les photos présentées dans le livret, le compositeur était présent lors des séances d’enregistrement : la voix de son maître ! © SM/Qobuz« Le groupe estonien Vox Clamantis et Jaan-Eik Tulve interprètent la musique d'Arvo Pärt avec une incroyable précision, qui contribue à un sentiment d'élévation et de pureté immatérielle bien à part dans la discographie. Entendre les mots, écouter le silence : une voix tente de déchirer la cacophonie du monde.» (Classica, décembre 2016)
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 9 décembre 2006 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
This collection of short works by Arvo Pärt features a cappella music and some lightly accompanied by an organ. Conducting the Estonian Philharmonic Chamber Choir is Paul Hillier, one of Pärt's most celebrated interpreters and the author of a book-length study of his music. Hillier came to Pärt from the field of early music, and in his notes he stresses affinities between Pärt and the composers of medieval and Renaissance eras. Pärt rarely uses music to directly illustrate the text, for example. Instead, just as a composer of five centuries ago might do, he selects a pitch environment and elaborates it through the placement and manipulation of sonorities. Hillier points out Pärt's liking for chains of first-inversion chords and for the so-called Landini cadence, linking those to music of the fourteenth century, especially in England. The comparison to pre-Renaissance English music is a good one more generally as well: Pärt can be very quiet, and his music does bring to mind, as Hillier says of the opening Da pacem Domine, stones placed with exquisite care in a Zen garden. But he also has a grand manner that can't be described as minimal; even in small-scale pieces like these there are moments where he brings forces together to heighten the music's intensity. The effect is like that of music by Leonel Power and the other composers of the Old Hall manuscript: stark, but also big at times. All this goes to show that Hillier, always a strong interpreter of Pärt's music, is superb here. The sound he obtains from the Estonian Philharmonic Chamber Choir is both beautiful and impersonal; he focuses not on the tonal conservatism of Pärt's music but on its structures and details. There is little sweetness, but there is an uncanny feel for the way the music slowly unfolds. Hear the composer's setting of Psalm 131 (track 4), the second of the Two Slavic Psalms, as it begins with subtle establishment of relationships among tones of a simple pentachord and builds a long ascent in intensity out of them. Other conductors may get a slightly more virtuosic interpretation of Pärt's tintinnabulation (bell-effect) technique out of their choirs, but none will have a better feel for where it fits in to the overall structure of a work. This is an excellent choice for anyone contemplating a first Pärt purchase as well as for those who have been following his career and its highly successful promotion on Hillier's part. © TiVo
A partir de :
HI-RES8,99 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 20 novembre 2020 | Naxos

Hi-Res Livret
A partir de :
CD6,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2011 | Naxos

Livret
Arvo Pärt trouve son accomplissement dans l'affirmation de lignes pures, qu'il égrène dans des compositions allant de la miniature à la grande forme. Ralph Van Raat s'est distingué plusieurs fois pour ses enregistrements de musique contemporaine (John Adams, Hans Otte, John Tavener), et propose cette fois l'intégrale de la musique pour piano seul d'Arvo Pärt, incluant des enregistrements en première mondiale. Il signe un album somptueux et hypnotique qui s'inscrit dans une série Naxos absolument majeure consacrée à la musique d'Arvo Pärt.
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 août 2014 | Brilliant Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2016 | Ondine

Hi-Res Livret
A partir de :
CD8,09 €

Musique de chambre - Paru le 1 février 2010 | Brilliant Classics

Spiegel im Spiegel, pour violon & piano, pour alto & piano & pour violoncelle & piano - Variationen zur Gesundung von Arinuschka - Für Alina - Adagio (Mozart) / Benjamin Hudson, violon & alto - Sebastian Klinger, violoncelle - Jürgen Kruse, piano
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 10 septembre 2021 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Symphonies - Paru le 20 avril 2018 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Les quatre symphonies de Pärt s’étalent sur une période de quelque quarante-cinq ans, entre 1964 et 1966 respectivement pour les deux premières, 1971 pour la troisième et carrément 2008 pour la quatrième. Ses premiers pas dans le monde de la symphonie restaient teintés de dodécaphonisme, même si Pärt ne refusait pas les éventuelles apparitions de pôles de tonalité au « hasard » des rencontres entre notes et des harmonies consonantes qui en résulteraient ; mais le propos reste encore très attaché à un principe moderniste, tout en explorant au passage les formes anciennes du prélude et fugue, ou encore de la polyphonie. Avec la Deuxième se refermait la période avant-gardiste de Pärt. À partir des années 1970, Pärt révisa entièrement son langage, se pencha sur la musique médiévale et religieuse, de sorte que sa Troisième Symphonie jette aux oubliettes le dodécaphonisme et toutes ses théories, développant à la place un idiome tonal, mélodique, modal surtout (les anciens modes d’église, en l’occurrence). Enfin, dans le sillage de cette révolution personnelle, Pärt se lança dans le « tintinnabulum » dont procède la Quatrième Symphonie, conçue pour cordes, harpe et percussion : un ample monde de méditation, planant, irréel, impalpable, fondamentalement tonal, dans lequel les évolutions d’un phénomène à l’autre se font dans une intense lenteur qui permet à l’auditeur de goûter chaque moment. © SM/Qobuz
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 11 septembre 2015 | naïve classique

Hi-Res Livret
Ce quatrième volume de la série "Kristjan Järvi Sound Project" est conçu comme un hommage à Arvo Pärt, à l’occasion de son quatre-vingtième anniversaire. Participant au renouveau de la musique estonienne, son œuvre a acquis une renommée internationale à partir des années soixante-dix, au point que l’auteur de Tabula Rasa est devenu l’une des figures les plus emblématiques de la musique contemporaine. [...] Nous sommes au début des années soixante, et c’est alors que se noue une amitié indéfectible entre le compositeur et le chef d’orchestre Neeme Järvi, né à Tallinn, en 1937. Père des futurs chefs d’orchestre Paavo et Kristjan, il dirige l’Orchestre de la radio et, à ce titre, crée toutes les nouvelles compositions de Pärt. Une amitié qui perdure depuis bientôt soixante ans, et dont la relève est assurée aujourd’hui par Paavo et Kristjan… C’est d’ailleurs à l’occasion de la dernière édition du Bachfest de Leipzig (juin 2015) qu’est née l’idée de ce "Kristjan Järvi Sound Project" entièrement dévolu à Arvo Pärt. [...] Combinant les éléments les plus hétérogènes, Arvo Pärt signe un saisissant Credo, pour piano solo, chœur mixte et orchestre, créé par Neeme Järvi, à Tallinn en 1968. [...] Son langage déplaît aux autorités, au point que Credo est frappé d’interdiction. Isolé, rejeté par ses pairs, Pärt réussit pourtant à quitter l’Estonie avec son épouse, en janvier 1980, pour s’établir à Vienne, où le couple prend la nationalité autrichienne. [...] Placée au milieu de l’album, la trilogie pour violon solo et cordes qui enchaîne Darf ich… (1995/1999, dédié à Yehudi Menuhin) à Passacaglia (2003) et à Fratres, dans sa version violon solo et cordes (1977), constitue, selon Kristjan Järvi, un concerto inédit pour violon et cordes. [...] Ce beau et grand voyage, qui embrasse à la fois Arvo Pärt et la famille Järvi (elle aussi contrainte à l’exil, à l’époque soviétique), et trace un itinéraire spirituel et historique dans l’œuvre du compositeur, se clôt sur l’énigme de La Sindone (2005) — dont Kristjan Järvi assure la première mondiale discographique de la version révisée (2015). Cette pièce d’orchestre évoque le mystère du Saint Suaire où le visage du Christ est censé s’être imprimé. [...] (Extraits du texte du livret écrit par Franck Mallet)
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 octobre 1999 | ECM New Series

Distinctions Stereophile: Record To Die For
Spiegel im Spiegel - Für Alina / Vladimir Spivakov, violon - Sergev Bezrodny, piano - Dietmar Schwalke, violoncelle - Alexander Malter, piano
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 2 mars 2010 | Analekta

Hi-Res Livrets
Un très bel album ! La violoniste Angèle Dubeau consacre un programme tout entier à la musique d’Arvo Pärt (Tabula Rasa, Summa, Cantus in Memoriam Benjamin Britten, etc.), musique de l’espace et de la lumière, aux longues mélodies envoûtantes. A découvrir !
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 29 octobre 2012 | ECM New Series

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc Classica de l'année - Hi-Res Audio
Mobilisant des forces chorales et orchestrales considérables sous la direction de Tõnu Kaljuste, ce nouvel album d’Arvo Pärt, produit par Manfred Eicher est un événement majeur. Il fait alterner des montées en puissance monumentales avec des moments de tendresse et de fragilité extrêmes. Enregistré en Estonie, il propose, pour la première fois sur disque six nouvelles compositions : Adam’s Lament (la Lamentation d’Adam) pour chœur et cordes. Dans cette pièce éponyme, Pärt utilise un texte poétique de Silouane du Mont Athos mettant l’accent sur notre patrimoine commun symbolisé par la figure d’Adam. Cet opus propose aussi Beatus Petronius, pour chœur double, huit instruments à vent, cloches tubulaires et orchestre à cordes ; Salve Regina pour chœur, célesta et orchestre à cordes ; Statuit ei Dominus, pour chœur double, bois et orchestre à cordes ; Alleliua-Tropus pour chœur et orchestre à cordes ; L’Abbé Agathon pour soprano, baryton, chœur de femmes et orchestre à cordes. L’album se termine par deux berceuses — Estonian Lullaby et Christmas Lullaby — pour chœur de femmes et orchestre à cordes. Fruit d’un long et patient cheminement, la musique d’Arvo Pärt, par sa transparence, son profond dépouillement et sa beauté touche désormais un vaste public.
A partir de :
CD11,49 €

Classique - Paru le 10 janvier 2006 | harmonia mundi

Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama
« La mise en lumière du plus petit détail laisse entrevoir une multitude de sonorités subtiles, opposées à la simplicité formelle de ces partitions.» (Diapason, mars 1997)Paul Hillier découvre la musique de Arvo Pärt en 1980, au moment où le compositeur estonien vient d'émigrer à Berlin : leur première rencontre voit naître une complicité immédiate. "C'était exactement le genre de musique à laquelle j'aspirais", explique Hillier, auteur d'un ouvrage sur Pärt. Enregistré en présence permanente du compositeur (ce qui permettait notamment des améliorations de l'interprétation et des mises au point), De Profundis nous offre un panorama couvrant 33 ans de vie créatrice.

Le compositeur

Arvo Pärt dans le magazine
  • Arvo Pärt est vivant !
    Arvo Pärt est vivant ! Le compositeur estonien souffle aujourd'hui ses 80 bougies...
  • Arvo Pärt célébré à Paris
    Arvo Pärt célébré à Paris Compositeur contemporain majeur, Arvo Pärt a cette année 75 ans. En prélude au concert d’ouverture des Paris de la musique le 10 novembre, le compositeur anglais Peter Bannister présentera la Symph...
  • Manfred Eicher : enfin libre depuis 40 ans !
    Manfred Eicher : enfin libre depuis 40 ans ! Fondateur et patron du label ECM, Manfred Eicher, rare en interview, évoque son parcours et son quotidien comme un halo de musique, de silence et de liberté. Intense.
  • Spécial ECM (2) : « Björk Pärt, le choc ! »
    Spécial ECM (2) : « Björk Pärt, le choc ! » Rencontre improbable entre l’elfe scandinave et le génie estonien !
  • Bande à Pärt
    Bande à Pärt Six œuvres inspirées de textes religieux, servies avec une fidélité rigoureuse par un chef de chœur réputé : c’est ce qu’offre In Principio, le dernier album du label ECM consacré à Arvo Pärt sous ...
  • Arvo Pärt publié avant d’être créé
    Arvo Pärt publié avant d’être créé La partition de la nouvelle symphonie du compositeur estonien est disponible sur internet alors qu’elle ne sera créée que le 10 janvier !
  • Quand Björk rencontre Arvo Pärt…
    Quand Björk rencontre Arvo Pärt… En 1997, lors d’un riche documentaire que la BBC consacra à Björk, la chanteuse islandaise pu rencontrer le compositeur estonien, une de ses idoles. Björk évoque Pärt au bout de 2'17'', l’entretien...