Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Cream|Live Cream

Live Cream

Cream

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

A y regarder de loin, Cream, ce n’est pas grand-chose à l’échelle de l’histoire du rock. Deux ans et demi de carrière, quatre albums studio, une quarantaine de chansons. Alors pourquoi tout ce foin ? La réponse se trouve en partie dans ce Live Cream, première partie d’un best of sortie… quatorze mois après le dernier album du groupe, Goodbye (paru en février 69). Ça ne traînait pas à l’époque, et pour cause : étiqueté “premier supergroupe du rock”, le trio composé du chanteur/bassiste Jack Bruce, d’Eric Clapton à la guitare et du batteur vedette rock/jazz/fusion Ginger Baker possédait une valeur marchande séduisante, et notamment pour ses prestations scéniques, qui attiraient tous les amateurs de dextérité instrumentale, servis avec les quatre titres en live de cette réédition.

Clapton disait qu’il y avait beaucoup de frime dans les concerts de Cream, et il prend sa part avec deux grosses minutes de solo sur Sleepy Time Time. Il disait aussi que le trio ne s’écoutait pas trop, et ça s’entend un peu dans le tunnel instrumental final. On retrouve également au tracklisting Sweet Wine, pour le côté fusion, et Rollin' and Tumblin', classique du Delta enregistré notamment par Muddy Waters, une chanson uptempo qui grimpe de 140 à 158 BPM sur laquelle Ginger Baker fait feu de tout bois. Seule prise studio du disque, Lawdy Mama est une reprise de Hey Lawdy Mama, sortie en 1965 par Junior Wells avec Buddy Guy (originellement Buddy Moss en 1934). L’arrangement est différent de la version de Wells, et quelques mois plus tard, Cream changera aussi les paroles pour ce qui deviendra Strange Brew, une chanson beaucoup plus pop qui sera l’un de leurs plus grands succès. © Smaël Bouaici/Qobuz

Plus d'informations

Live Cream

Cream

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
N.S.U. (Live At Winterland, San Francisco / 1968)
00:10:15

Felix Pappalardi, Producer - TOM DOWD, Recording Engineer, StudioPersonnel - Eric Clapton, Guitar, Vocals, AssociatedPerformer - Jack Bruce, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Adrian Barber, Recording Engineer, Remix Engineer, StudioPersonnel - Cream, MainArtist - Ginger Baker, Drums, AssociatedPerformer - BILL HALVERSON, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1970 Universal International Music B.V.

2
Sleepy Time Time (Live At Winterland, San Francisco / 1968)
00:06:52

Felix Pappalardi, Producer - TOM DOWD, Recording Engineer, StudioPersonnel - Eric Clapton, Guitar, Vocals, AssociatedPerformer - Jack Bruce, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Adrian Barber, Recording Engineer, Remix Engineer, StudioPersonnel - Janet Godfrey, ComposerLyricist - Cream, MainArtist - Ginger Baker, Drums, AssociatedPerformer - BILL HALVERSON, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1970 Universal International Music B.V.

3
Sweet Wine (Live At Winterland, San Francisco / 1968)
00:15:18

Felix Pappalardi, Producer - TOM DOWD, Recording Engineer, StudioPersonnel - Eric Clapton, Guitar, Vocals, AssociatedPerformer - Jack Bruce, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Adrian Barber, Recording Engineer, Remix Engineer, StudioPersonnel - Janet Godfrey, ComposerLyricist - Cream, MainArtist - Ginger Baker, Drums, AssociatedPerformer - BILL HALVERSON, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1970 Universal International Music B.V.

4
Rollin' And Tumblin' (Live At Fillmore West, Los Angeles / 1968)
00:06:45

Felix Pappalardi, Producer - TOM DOWD, Recording Engineer, StudioPersonnel - Eric Clapton, Guitar, Vocals, AssociatedPerformer - Jack Bruce, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer - Adrian Barber, Recording Engineer, Remix Engineer, StudioPersonnel - McKinley Morganfield, ComposerLyricist - Cream, MainArtist - Ginger Baker, Drums, AssociatedPerformer - BILL HALVERSON, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1970 Universal International Music B.V.

5
Lawdy Mama (Version 2)
00:02:47

AHMET ERTEGUN, Producer - Traditional, ComposerLyricist - TOM DOWD, Recording Engineer, StudioPersonnel - Eric Clapton, Arranger, Guitar, Vocals, Work Arranger, AssociatedPerformer - Jack Bruce, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer - Adrian Barber, Recording Engineer, Remix Engineer, StudioPersonnel - Cream, MainArtist - Ginger Baker, Drums, AssociatedPerformer - Robert Stigwood, Producer - BILL HALVERSON, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1970 Universal International Music B.V.

Descriptif de l'album

A y regarder de loin, Cream, ce n’est pas grand-chose à l’échelle de l’histoire du rock. Deux ans et demi de carrière, quatre albums studio, une quarantaine de chansons. Alors pourquoi tout ce foin ? La réponse se trouve en partie dans ce Live Cream, première partie d’un best of sortie… quatorze mois après le dernier album du groupe, Goodbye (paru en février 69). Ça ne traînait pas à l’époque, et pour cause : étiqueté “premier supergroupe du rock”, le trio composé du chanteur/bassiste Jack Bruce, d’Eric Clapton à la guitare et du batteur vedette rock/jazz/fusion Ginger Baker possédait une valeur marchande séduisante, et notamment pour ses prestations scéniques, qui attiraient tous les amateurs de dextérité instrumentale, servis avec les quatre titres en live de cette réédition.

Clapton disait qu’il y avait beaucoup de frime dans les concerts de Cream, et il prend sa part avec deux grosses minutes de solo sur Sleepy Time Time. Il disait aussi que le trio ne s’écoutait pas trop, et ça s’entend un peu dans le tunnel instrumental final. On retrouve également au tracklisting Sweet Wine, pour le côté fusion, et Rollin' and Tumblin', classique du Delta enregistré notamment par Muddy Waters, une chanson uptempo qui grimpe de 140 à 158 BPM sur laquelle Ginger Baker fait feu de tout bois. Seule prise studio du disque, Lawdy Mama est une reprise de Hey Lawdy Mama, sortie en 1965 par Junior Wells avec Buddy Guy (originellement Buddy Moss en 1934). L’arrangement est différent de la version de Wells, et quelques mois plus tard, Cream changera aussi les paroles pour ce qui deviendra Strange Brew, une chanson beaucoup plus pop qui sera l’un de leurs plus grands succès. © Smaël Bouaici/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Magic Potion

The Black Keys

Magic Potion The Black Keys

Delta Kream

The Black Keys

Delta Kream The Black Keys

I Dream Of Christmas

Norah Jones

I Dream Of Christmas Norah Jones

...‘Til We Meet Again - Live

Norah Jones

À découvrir également
Par Cream

CREMA DELLA CREMA

Cream

Wheels Of Fire

Cream

Disraeli Gears

Cream

Fresh Cream

Cream

Fresh Cream Cream

Goodbye

Cream

Goodbye Cream
Dans la même thématique...

Hey Hey Rise Up (feat. Andriy Khlyvnyuk of Boombox)

Pink Floyd

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Rumours

Fleetwood Mac

Rumours Fleetwood Mac

Let It Be

The Beatles

Let It Be The Beatles
Les Grands Angles...
Le grunge en 10 albums

Au début des 90’s, Seattle devenait la capitale du rock. La faute au grunge. Cet esprit “sale” et je-m’en-foutiste né sur les cendres du punk, du heavy metal et du rock alternatif passa en un éclair de l’underground au succès mondial. Trop vite récupéré par un système qu’il reniait, le genre s’étouffa dans sa propre caricature à la fin de la décennie. Retour sur dix albums qui ont marqué le mouvement.

Betty Davis, la panthère funk

Sans elle, point de Macy Gray, Erykah Badu, Amy Winehouse ou Janelle Monáe ! Partie au paradis le 9 février 2022, Betty Davis reste la pionnière des soul sisters félines. La déesse funk par excellence. Egalement celle qui offrit l’électricité à un certain Miles Davis, dont elle sera l’éphémère épouse. Mais qui étais-tu Betty ?

Diabolus in musica – 50 ans de Black Sabbath

A l’automne 1969, quatre jeunes de Birmingham s’entassent dans un studio de Londres pour ce qui ressemble à leur dernière chance de faire carrière dans la musique. Ils ont 24 heures pour enregistrer et faire basculer leur destin. Ils en ressortiront avec “Black Sabbath”, premier album du combo du même nom mené par Ozzy Osbourne et le guitariste Tony Iommi, qui convertira toute une génération au heavy metal. Retour sur une révolution sonique.

Dans l'actualité...