Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 4 septembre 2020 | Fontana

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 28 août 2020 | Fontana

Hi-Res
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 28 août 2020 | Fontana

CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 17 juillet 2020 | Fontana

On connaît la passion, voire l’obsession, d’Hugues Aufray pour Bob Dylan. A 90 ans, l’interprète de Santiano rend hommage au Zim jusque sur la pochette et dans le titre de cet album, se référant au Self Portrait de Bob Dylan, sorti en 1970. Malgré tout, c’est avant tout de lui-même dont parle Hugues Aufray dans ces douze reprises en français de classiques de la musique folk américaine et du blues. C’est tout d’abord le chanteur engagé dans la lutte sociale que l’on croise dans cet autoportrait, comme dans le morceau d’ouverture intitulé Paie-moi ce que tu m’dois. Dans La Ballade de John Henry, il rappelle que « l’homme est un homme, pas un robot ». On suit également les aventures d’un chômeur faisant danser La Mathilda. On sera surpris non seulement par la modernité des textes – qui résonnent étrangement avec l’époque actuelle –, mais aussi par la voix encore juvénile du nonagénaire. Le racisme est également au cœur de cet Autoportrait, à l’image de Y'a un homme qui rôde et qui prend des noms, dénonçant une Amérique profonde pourrie par le Ku Klux Klan. L’album se conclut avec deux tubes du chanteur : le fraternel Hasta Luego (sorti en 1973), ainsi que l’histoire tragique du pur-sang Stewball, enregistré ici à Abbey Road, en compagnie de Michael Jones à la guitare et à la voix. ©Nicolas Magenham/Qobuz
CD14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 10 juillet 2020 | Fontana

CD1,99 €

Chanson francophone - Paru le 3 juillet 2020 | Fontana

CD1,99 €

Chanson francophone - Paru le 12 juin 2020 | Fontana

CD21,99 €

Enfants - Paru le 10 avril 2020 | Fontana

CD14,99 €

Enfants - Paru le 10 avril 2020 | Fontana

CD14,99 €

Enfants - Paru le 10 avril 2020 | Fontana

CD14,99 €

Enfants - Paru le 10 avril 2020 | Fontana

CD14,99 €

Enfants - Paru le 10 avril 2020 | Fontana

Zut renouvelle l'univers de la chanson enfantine, Blablabus est certainement un des albums les plus aboutis à être sortis récemment dans ce genre musical. Blablabus voit des artistes comme Véronique Jannot, Vanessa Guedj ou le bluesman Jean-Jacques Milteau venir prêter leur talent à l'équipe de Zut. Il en résulte un voyage poétique, dans le monde d'une enfance réelle, ni abêtie, ni livrée pied et poing liés aux démons du marketing et à ses créatures numériques.Zut fait également oeuvre d'éducation musicale, les compositions du groupe permettent au jeune public de se familiariser avec la chanson, le rock, la world, le blues ou le folk. Le tout baigné dans une poésie remplie d'un humour volontiers potache et jamais vulgaire. © Francois Alvarez / Music-Story
CD14,99 €

Enfants - Paru le 10 avril 2020 | Fontana

CD14,99 €

Enfants - Paru le 10 avril 2020 | Fontana

CD3,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 février 2020 | Fontana

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Pop - Paru le 29 novembre 2019 | Fontana

Hi-Res
CD14,99 €

Pop - Paru le 29 novembre 2019 | Fontana

Publié fin 2019 et succédant à It's Magic!, son album de Noël de 2015, Soul City voit le chanteur québécois Garou revenir avec une collection de treize reprises enregistrées à l'occasion des soixante ans de Motown, mythique label soul créé à Détroit par Berry Gordy. L'occasion de retrouver le timbre idiosyncratique du canadien sur des classiques comme "Dancing in the Street" de Martha and the Vandellas, le "Reach Out (I'll Be There)" des Four Tops ou encore le "Money" de Barret Strong en compagnie d'Aloe Blacc. Porté par les singles "My Girl" (The Temptations) et "You Can't Hurry Love" (The Supremes), Soul City s'offre notamment la huitième position des charts hexagonaux. © TiVo
CD14,99 €

Musiques du monde - Paru le 15 novembre 2019 | Fontana

CD1,99 €

Pop - Paru le 15 novembre 2019 | Fontana

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 25 octobre 2019 | Fontana

Hi-Res
Johnny/Star Wars, même combat ? C’est en effet aux commandes du London Symphony Orchestra et sur des arrangements souvent grandioses que l’arrangeur et chef d’orchestre Yvan Cassar a retravaillé douze tubes du Taulier. Mais plutôt que de plaquer grossièrement les pistes vocales originales sur des pistes musicales flambant neuves, Cassar a réalisé un véritable travail d’orfèvre en choisissant minutieusement les prises de voix, issues à la fois d’enregistrements studio (parfois totalement inédites) et live. Dans le genre lyrique, majestueux voire, à l’occasion, épique, on citera Diego libre dans sa tête, Vivre pour le meilleur, Que je t’aime, Requiem pour un fou et L’Envie, avec ses accents presque bréliens. Dans un registre moins épanché, il y a quelque chose de Ravel dans Quelque chose de Tennessee. Pour compenser tant d’ampleur, Cassar fait parfois baisser un peu la température avec des arrangements mettant en avant des instruments solistes tels que le piano (Sur ma vie, Rien de rien, M’arrêter là), le duo guitare sèche/violoncelle symbolisant la relation filiale (Sang pour sang), ou bien la guitare blues (Marie). Avec cet album unique en son genre, Yvan Cassar va au-delà du simple cross-over. En faisant monter la voix de Johnny dans des hauteurs symphoniques, il déifie à jamais le chanteur français le plus populaire du XXe siècle. © Nicolas Magenham/Qobuz 

Les Collections