Catégories :

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 29 mai 2020 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Disciple de Jean-Marc Luisada à l’Ecole Normale de Musique de Paris, la pianiste russe Alexandra Matvievskaya s’est plongée tardivement dans l’œuvre de Gabriel Fauré qui la fascina rapidement. Elle réunit ici six partitions à la fois complexes et emblématiques de l'oeuvre pour piano du compositeur. Quatre Nocturnes, du tempétueux Deuxième à l'ultime et tragique Treizième, qui béneficie ici d'une interprétation à la fois sombre et réellement résignée, en passant par l'extatique Quatrième et le très délicat Sixième. Alexandra Matvievskaya a déjà pu s'affirmer lors de divers concerts comme une interprète extraordinaire de la Ballade, l'une des partitions les plus difficiles du répertoire pianistique et que son pianisme transporte littéralement en plein air. Ainsi que du Thème et Variations dont elle fait ressortir toutes les richesses polyphoniques. Un grand récital Fauré à découvrir sans tarder. © Artalinna
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 20 mars 2020 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Pour ce récital à Paris, en avril 2019, le pianiste letton Vestard Shimkus avait imaginé un programme autour du prélude et de la fugue. Une première partie dédiée au prélude confirmait ses affinités avec Scriabine (Préludes Op. 74) et dévoilait aussi un art étonnant de la suggestion chez Debussy. Au programme de la seconde partie, introduite par une composition majestueuse du pianiste, deux extraits du Clavier bien tempéré de J. S. Bach précédaient deux Préludes et Fugues de Chostakovitch, impressionnants de force dramatique. Un voyage très original, parcourant trois siècles de création musicale, par l’une des personnalités les plus fascinantes de la scène classique. © Artalinna
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 avril 2019 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Après un premier album pour Artalinna dédié à Rachmaninov paru en 2014, Vestard Shimkus nous invite aujourd’hui à un voyage au cœur de l’œuvre de Scriabine, l’un de ses compositeurs de prédilection, alternant « miniatures » (Feuillets d’album, Préludes) et grandes formes (Poème-Nocturne, Sonates). Dénuées de violence, les interprétations de Shimkus mettent l’accent sur la clarté formelle, sur la modernité harmonique du compositeur russe, non sans dévoiler par ailleurs des couleurs inédites (Sonate No. 4). Un album qui porte haut un univers expressif si singulier. © Artalinna
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 23 novembre 2018 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
La partition pour piano à quatre mains du Sacre du printemps de Stravinski, la première chronologiquement achevée, devait avant tout servir lors des répétitions du ballet ; mais entre temps, elle est devenue une véritable pièce de concert – d’une difficulté effrayante – de tout ensemble de deux pianistes qui souhaite élargir son répertoire aux choses complexes et exigeantes. Marcos Madrigal et Alessandro Stella se saisissent de la partition selon une vision réellement pianistique, plutôt que de chercher vainement à évoquer des sonorités orchestrales ; après tout, le piano est un instrument de plein droit. Bien sûr, il est difficile à l’auditeur habitué à la version orchestrale de ne pas reconstituer, dans son oreille interne, des sonorités précises d’orchestre, mais Madrigal et Stella savent magistralement se réapproprier l’ouvrage. La remarque s’applique d’ailleurs aussi au Prélude à l’après-midi d’un faune dont la version pour piano à quatre mains est signée de rien moins que Maurice Ravel. Lui-même a cherché à restituer l’atmosphère dans une vision aussi pianistique que possible – certes, le son de la flûte voudrait bien s’imposer au début, mais un rien d’imagination (et le talent de nos deux solistes) remettra bientôt les choses en perspective. Enfin, légèrement moins connues sans doute du grand public, les Fontaines de Rome de Respighi sont ici présentées dans la version qu’en réalisa le compositeur lui-même pour piano à quatre mains. La partition y gagne en clarté ce qu’elle « perd » en masse orchestrale. Un bien bel album, en vérité. © SM/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Piano solo - Paru le 28 septembre 2018 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Choc de Classica
Considéré comme l’un des pianistes les plus inspirés de sa génération, Severin von Eckardstein explore dans le cadre de ce premier album sous label Artalinna trois cycles majeurs de la musique française des années 1900, associant les deux Livres d’Images – révolutionnaires – de Claude Debussy (1904-1907) à La Maison dans les dunes (1907-1909) de Gabriel Dupont : cette suite de dix pièces aux atmosphères mémorables, emplie de couleurs lumineuses et de mélodies entêtantes, sonnera pour beaucoup comme une révélation ! © Artalinna« C'est au spectacle d'une nature vivifiante que nous invite, en 1909, un jeune compositeur tuberculeux. Merveille sous les mains d'un pianiste allemand discret mais plein de tact.» (Diapason, octobre 2018)
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 14 septembre 2018 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
En septembre 2017, Vestard Shimkus donnait lors des « Brussels Chopin Days », saison annuelle de concerts entièrement dédiée à la musique du compositeur polonais, un récital où se dévoilait son art imparable et si personnel de la construction, allié à une puissance narrative aussi rare qu’envoûtante : Shimkus confirme ainsi sa place au zénith parmi les pianistes les plus marquants de la nouvelle génération. © Artalinna
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 28 avril 2017 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - 5 étoiles de Classica
Depuis plusieurs années, Hiroaki Takenouchi nourrissait l'envie de défendre la musique d’une personnalité majeure de l’époque romantique, William Sterndale Bennett – un pianiste anglais, né en 1816, considéré à son époque comme l’un des virtuoses les plus captivants, par sa flamboyance et sa science du clavier. Takenouchi choisit ici l’une des partitions les plus incontestablement accomplies de Bennett, la Sonate pour piano en fa mineur, Op. 13, dédiée à Felix Mendelssohn-Bartholdy pour son mariage : cette œuvre dévoile un ton de ballade romantique, un caractère fébrile et tempétueux réellement enthousiasmant, à l’instar des grandes partitions de Mendelssohn ou Schumann, duquel Takenouchi propose en complément l’un des chefs-d’œuvre pour piano, les Etudes symphoniques, de 1834, et dédiées à ... William Sterndale Bennett. C’est un jeu de dédicaces réciproques entre ces trois grands noms du romantisme européen que sont Mendelssohn, Schumann et Sterndale Bennett, que révèle ce nouvel album d'Hiroaki Takenouchi chez Artalinna. Le premier volume d’une anthologie double dédiée à Haydn avait été récompensé d’un ffff de Télérama.« [...] La Sonate n° 1 de Bennett, terminée en 1836 à Leipzig, se signale par ses vastes proportions et la richesse d'une écriture retenant le meilleur de Beethoven et de Mendelssohn. Lyrisme et passion nourrissent une écriture pianistique ciselée, magnifiquement mise en valeur par l'approche romantique et les riches ressources sonores de l'interprète, spécialiste reconnu du compositeur anglais. Ces qualités font merveille dans les Etudes symphoniques, couplage justifié par l'amitié entre les deux musiciens et le caractère monumental commun aux deux œuvres. [...] » (Classica, février 2018 / Michel Fleury)
CD9,99 €

Classique - Paru le 14 avril 2017 | ARTALINNA

Livret
Le pianiste cubain Gabriel Urgell Reyes poursuit son envoûtant périple au cœur des musiques ibériques et latino-américaines initié par le premier volume de sa rétrospective « Meeting Ginastera ». En juxtaposant ici le Ginastera le plus méconnu – le cycle des 12 Préludes américains – avec l'intégralité des douze Chansons et Danses de Federico Mompou, Gabriel Urgell Reyes ose une heure de rêve, d'extase langoureuse : un voyage émotionnel d'une rare intensité. © Artalinna
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 7 avril 2017 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
C'est un voyage au pays de la lumière que nous propose Aline Piboule. Pour son premier album en solo, elle regroupe trois partitions fondamentales du piano français, la Ballade et Thème et Variations de Fauré ainsi que la Sonate de Dutilleux, devenue l'une de ses œuvres de chevet. Ce programme compose une succession de variations entêtantes autour de la lumière, confrontant des esthétiques qui oscillent bien souvent entre les ombres et la clarté, le son et les silences. Il y a dans le jeu d'Aline Piboule un charme assez typiquement français, entre ferme vigueur et douce sensualité. © Artalinna« [...] S'il n'existe pas d'école française de piano, il existe bien une musique française par-delà les siècles et les esthétiques, les emprunts et le caractère sui generis de thèmes ou de couleurs harmoniques. On est en terrain connu avec la Ballade [...] Piboule y joue large, avec des phrases tenues jusqu'au bout, des nuances travaillées mais une allure naturelle. Elle va droit son chemin, sans fadeur, sans manières. [...] On songe toujours à cette musique française en écoutant la Sonate de Dutilleux délivrée avec une majesté et une sonorité voluptueuse, un sorte de calme intérieur [...] Disque splendide.» (Diapason, juin 2017 / Alain Lompech) 
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 24 février 2017 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Pour leur second album en duo, le flûtiste Jocelyn Aubrun et la pianiste Aline Piboule ont décidé de réunir cinq œuvres composées en 1943. Tour d'Europe, en arc-en ciel, de la France à la Russie, en passant par les Pays-Bas. Aux côtés des souvent célébrées Sonates de Prokofiev et Dutilleux, cette rétrospective propose aussi des partitions méconnues, comme la Sonate de Smit, au style proche de Hindemith, ou celle de Flothuis, sorte de pastorale aux fortes influences françaises. Autre grande rareté, la revigorante et délicieuse Sonatine de Claude Arrieu. © Artalinna
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 février 2017 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Au travers de ce troisième album pour Artalinna, François Dumont nous invite à une seconde promenade au cœur de l’œuvre pour clavier de J. S. Bach. Quelques œuvres célèbres du Cantor de Leipzig, originales, ou transcrites plus tard par les Romantiques (Prélude et Fugue en la mineur, Chaconne pour violon seul), offrent un panorama complet du style du compositeur, de sa prime jeunesse (Capriccio) à la pleine maturité (Concerto Italien). Comme dans son premier volume Bach, François Dumont offre ici une vision revivifiée de la polyphonie et une diversité étonnante d’expressions. Le livret propose un texte de Gilles Cantagrel.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 15 avril 2016 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Premier album de Benedek Horváth, jeune pianiste originaire de Hongrie, cette anthologie nous propose un voyage entre deux siècles, deux esthétiques, au cœur de la musique de son pays natal. Il tisse des correspondances originales entre Franz Liszt, figure majeure du romantisme musical européen au XIXe siècle, et Béla Bartók, l’un des chantres du modernisme musical du début du XXe siècle. Benedek Horváth dévoile ici un jeu dynamique, raffiné, et subtilement timbré (la sélection de Pour les enfants).
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 mars 2016 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Interprète inspiré de la musique russe, de Rachmaninov à Scriabine, en passant par Medtner ou Liapounov, Florian Noack nous invite ici à une immersion au cœur de deux grands polyphonistes de l’ère romantique tardive. La science poétique de Nikolai Medtner ou de Johannes Brahms, aussi bien que la densité de leur écriture, trouvent leur origine dans une recherche de polyphonies aux mille ramifications, témoignant en ce sens de leur amour commun pour les grands maîtres du passé, tels Bach et Beethoven.« Le jeune artiste belge possède une maîtrise du clavier peu banale. Comme si cela ne suffisait pas, il perpétue avec brio la tradition des interprètes transcripteurs (admirable arrangement du Lac des cygnes de Tchaïkovski, enregistré par ses soins, et adopté depuis par de grands pianistes comme Berezovsky). Pour son premier disque chez Artalinna, il réunit en toute logique le « Brahms russe » et son modèle. [...] Son Brahms de belle facture impose là aussi un jeu très sain. Le premier des Klavierstücke op. 76 ne possède pas, néanmoins, le grand frémissement romantique attendu. [...] Mais, au moins pour Medtner, un disque extrêmement recommandable.» (Diapason, juin 2016 / Bertrand Boissard)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2015 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Après un remarquable programme Chopin en 2010 sous étiquette Artalinna, François Dumont embarque ici pour un voyage au coeur de l'oeuvre de clavier de Johann Sebastian Bach. Les quatre Suites de danses ici regroupées forment un cycle imaginaire de variations sur les lettres du compositeur, B.A.C.H, composant une pluralité de caractères, d'atmosphères et d'expressions. Le pianiste français propose de l'oeuvre du Cantor une vision dynamique. Témoignant d'une profonde compréhension de la polyphonie, son jeu, somptueux, coloré, libère ici une énergie dansante des plus enthousiasmantes. « [...] La prise de son de Frédéric Briant laisse le toucher ferme et nuancé de François Dumont s’installer dans une acoustique généreuse [...] On reprocherait difficilement à François Dumont (dont la belle intégrale Ravel sera bientôt suivie par les deux concertos) de ne pas lire les textes en profondeur. Sans négliger aucun détail, il équilibre les tensions harmoniques dans la Partita en si bémol. Dans le "Prélude", la qualité du toucher s’accorde à une organisation des couleurs habile. [...] La "Courante" nous assure que Dumont sait jouer à la fois profond et mobile – à la manière d’un Igor Levit (Sony), et d’un Perahia (Sony).» (Diapason, octobre 2016 / Gaëtan Naulleau)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 octobre 2015 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
C'est à un voyage poétique de toute beauté, dans la facture comme dans l'expression, que nous convie ici la jeune pianiste chinoise Ran Jia. Alliage étonnant de lyrisme et de fougue, le jeu qu’elle déploie ici dans les Sonates D. 960 et 664 témoigne en chaque interstice de sa maîtrise et de son imagination poétique, et plus largement de ses affinités avec l’un de ses compositeurs de prédilection : Schubert. © Artalinna / Qobuz« Deux splendides lectures schubertiennes par la jeune pianiste chinoise. Une interprétation au niveau des Kempff, Lupu et Richter. À suivre !» (Classica, décembre 2015 / Stéphane Friédérich)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 28 août 2015 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Troisième collaboration entre le pianiste Philippe Guilhon-Herbert et Artalinna, ce programme nous plonge dans l'univers tragique et exacerbé de deux figures majeures du romantisme musical européen, Chopin et Liszt – ces deux pianistes virtuoses, et compositeurs, qui, dans la lignée de Beethoven, ont radicalement transformé la littérature pianistique. De Saint-François de Paule marchant sur les flots de Liszt à la Quatrième Ballade de Chopin, en passant par des Études et autres épopées sonores, bienvenue au pays de l'inconnu et de la métamorphose. © Artalinna/Qobuz« Philippe Guilhon-Herbert présente un programme bien pensé. Son toucher chaleureux, profond et élégant, étoffe une parfaite maîtrise de la construction.» (Classica, mai 2016)
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 31 juillet 2015 | ARTALINNA

Hi-Res
Cette publication s'inscrit dans le cadre d'un projet, "Meeting Ginastera", développé par le label Artalinna et le pianiste Gabriel Urgell Reyes, dédié à la musique d'Alberto Ginastera confrontée à d'autres grandes personnalités de la musique du XXe siècle. Ainsi, le premier volume (enregistré à l'Historischer Reitstadel de Neumarkt in der Oberpfalz en Bavière, récompensé d'un Diapason d'Or) mettait en regard Ginastera et le Cubain Carlos Farinas (1934-2002). Une série de mini-albums (EP), uniquement disponibles en digital, préluderont à la sortie du second volume, dans quelques mois. Ce premier EP remonte le temps. Aux Danses argentines composées en 1937 - cycle de trois pièces formant comme l'ébauche d'une Sonate - est reliée la magnifique Sonate K. 310 de Mozart. S'opère un beau dialogue entre la musique européenne et la culture latino-américaine. On est saisi par l'ardeur d'Urgell Reyes, ce piano rugissant (un Blüthner aux teintes parfois étranges, dans Mozart, un Steinway grandiose dans Ginastera), ou encore ce cantabile étonnant dans l'Andante cantabile de la la mineur, ou encore son expression fébrile. En dépit d'instruments et d'acoustiques différentes. Une continuation parfaite d'un projet décidément hors normes. © Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 9 mars 2015 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Dans ce nouvel enregistrement pour Artalinna, le pianiste Romain Descharmes s'immerge dans des mondes sonores d'une rare complexité. Alternant Fauré et Scriabine, au travers d'emblématiques Nocturnes du Français tel que le tragique et violent Treizième, et d'électrisantes pages de Scriabine, comme Vers la flamme ou la Neuvième Sonate, le musicien français nous convie à un voyage envoûtant, d'une surprenante force expressive. En route "Vers l'Extase" ! © Artalinna/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 février 2015 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Placé sous le signe de l'audace, ce programme élaboré par Benoît Cambreling – célèbre timbalier solo de l’Orchestre National de Lyon – initie une nouvelle collection d’enregistrements chez Artalinna, Innovation, qui consiste à mettre en miroir des oeuvres nouvelles de la fin du XXe siècle et du XXIe siècle à des grands classiques de la musique du siècle dernier, telles que les Eight Pieces pour timbale qu'Elliott Carter composa en 1950 et 1966 : une pierre fondatrice du répertoire de la timbale, qui a influencé tous les autres créateurs du programme, de Toshi Ichiyanagi (Japon), à Alessandro Solbiati (Italie) en passant par Jean-Pierre Drouet (France). © Artalinna/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 27 octobre 2014 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Pianiste et compositeur letton, né en 1984, Vestard Shimkus signe un nouveau disque, cette fois pour le jeune label français ARTALINNA. On y retrouve les qualités déjà soulignées pour son album Beethoven paru en 2012 chez ARS PRODUKTION, soit une forte personnalité, une grande lisibilité et un art dépouillé qui vise à l'essentiel, ce qui est une gageure pour la musique pianistique de Rachmaninov. Pièce maîtresse de ce nouvel enregistrement, les 22 Variations sur un thème de Chopin écrites en 1903 et qui n'ont jamais eu la popularité de certains Concertos (2 & 3), ni des cycles de Variations sur Corelli et Paganini. L'œuvre est décousue, quelquefois bavarde et Chopin y devient vite méconnaissable. Shimkus rend les 36 minutes de cet opus 22 intéressantes de bout en bout. La partition devient une longue méditation existentielle, avec son obsession de la mort rythmée par les cloches, éléments qui sous-tendent toute la musique du compositeur russe. Le reste de ce programme monographique (Sonate no 2, Romances et Préludes)complète cette présentation de Rachmaninov hors des conventions. FH

Le label

ARTALINNA dans le magazine