Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Pop - Paru le 14 février 2020 | RBMG - Def Jam

Hi-Res
Suivi par plus de 125 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, Justin Bieber fait également partie des artistes les plus écoutés sur les plateformes de streaming. La star de 25 ans, qui a aussi sorti récemment le premier épisode de sa série documentaire en dix parties, intitulée Seasons, disponible sur YouTube, n’avait plus publié d’album depuis Purpose en 2015. Tout juste était-il parvenu, pendant qu’il consacrait quelques années à se refaire une santé usée par la surmédiatisation, à faire patienter ses fans avec The Best, en 2019, qui regroupait quelques-uns de ses plus grands tubes. Mêlant pop et R&B, voire trap sur certaines structures rythmiques, son cinquième opus Changes est un recueil de ballades langoureuses qui compte notamment cinq duos avec Post Malone, Travis Scott, Lil Dicky, Kehlani et Quavo. Le chanteur canadien a aussi convoqué une armée de producteurs, aboutissant étonnamment à un résultat très homogène au niveau du son, et à une véritable machine de guerre, formatée pour écraser les charts et marcher sans pitié sur la concurrence. Certains titres, comme le single « Yummy », « All Around Me », « Come Around Me », « Available » ou encore « Intentions » sont de véritables réussites mélodiques, à la production huilée et imparable. Le problème relève plutôt de la diversité des styles, totalement inexistante. Chaque chanson ressemble à la précédente et à la suivante, peu de variations de tempo ou d’ambiance surviennent sur les 16 pistes que contient Changes. Par ailleurs, l’utilisation systématique de l’autotune, y compris lorsqu’il ne semble pas nécessaire, parasite ostensiblement quelques bonnes chansons, comme « Confirmation ». Il y a aussi cette fâcheuse tendance à l’édition peu réaliste du chant : certaines tirades se chevauchent de quelques microsecondes, soulignant pour l’oreille un peu avertie l’impossibilité pour tout être humain normalement constitué de chanter sans bouteille d’oxygène à proximité pour reprendre son souffle. La démarche, répétée, nuit hélas quelque peu à la crédibilité du projet et de certains morceaux par ailleurs assez envoûtants, comme le très beau « That’s What Love Is », plombé par une bibliothèque de plug-ins étouffants. Album de la rédemption, du renouveau pour Justin Bieber, Changes méritait peut-être davantage d’authenticité. © ©Copyright Music Story Ollmedia 2020
HI-RES26,99 €
CD19,49 €

Pop - Paru le 13 novembre 2015 | RBMG - Def Jam

Hi-Res
Le hasard du calendrier veut que les cinquième album de Justin Bieber, Purpose, et de One Direction, Made in the A.M., paraissent le même jour. Dans un contexte mondialisé, ce sont deux visions de la pop qui se mesurent simultanément : celle, teintée de R&B, du Canadien et l'autre, plus rock, des Britanniques.La différence s'accentue davantage à l'écoute de la douzaine de chansons proposées par l'idole nord-américaine, qui ajoute son trio avec Diplo et Skrillex, « Where Are Ü Now », publié sur l'album de Jack Ü, et cinq autres nouveautés sur l'édition « deluxe ». Le titre electro-rap tranche singulièrement au sein de l'album le plus introspectif de Bieber qui, du visage penché de la pochette à la série de suppliques amoureuses qui alimentent la première partie, ne prêtent pas à la fête ni à la danse.Concrètement, du prologue intimiste « Mark My Words », sur fond de piano flottant et de vocalise répétitive, à « Company », R&B mid-tempo langoureux, le jeune homme de 21 ans mélange son chant plaintif aux rythmiques souples et astuces de production sur la ballade « I'll Show You » et les tubes sautillants « What Do You Mean? » et « Sorry ». La star, épaulée par une poignée de compositeurs (dont Ed Sheeran sur « Love Yourself ») et des producteurs comprenant Diplo, Skrillex, Benny Blanco et Blood Pop, n'a qu'à se laisser porter par l'ingéniosité de ces architectes du son, qui lui façonnent un écrin agréablement doux.Sur l'autre moitié, Justin Bieber se frotte à trois duos tout aussi lascifs en compagnie des rappeurs Big Sean (« No Pressure »), Travis Scott (« No Sense »), chargé d'autotune, et de la chanteuse Halsey (« The Feeling »), qui ne révèlent pas de réelle surprise autre que des exercices de rap ou d'electro pop peu aboutis. Le piano acoustique de la ballade « Life Is Worth Living » ramène ensuite Purpose vers son aspect le plus sensible et humainn, avant la déferlante house de « Children » et le romantique et dépouillé morceau-titre de conclusion. © Music-Story
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Pop - Paru le 3 janvier 2020 | RBMG - Def Jam

Hi-Res
CD17,99 €

Ambiance - Paru le 1 janvier 2011 | RBMG - Def Jam

Le premier album de Noël de Justin Bieber est un grand déballage de stars, avec notamment la participation de Mariah Carey ("All I Want for Christmas Is You"), de Boyz II Men ("Fa La La"), de Busta Rhymes ("Drummer Boy") ou encore d’Usher ("The Christmas Song"). Même si Bieber et ses producteurs Scooter Braun et Kuk Harrell avaient prévu de n'inclure que des chansons originales, on y découvre une nouvelle chanson, "Mistletoe", qui est aussi le premier single. © TiVo
CD1,99 €

Pop - Paru le 3 janvier 2020 | RBMG - Def Jam

HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Pop - Paru le 7 février 2020 | RBMG - Def Jam

Hi-Res
CD17,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2012 | RBMG - Def Jam

Livret
Si l'on exclut les versions acoustiques, live ou remix et autres morceaux de Noël qui composaient l'essentiel des sorties de Justin Bieber entre 2009 et 2011, Believe contient plus du double de titres originaux par rapport à ces derniers. Plus encore, Believe voit Bieber co-signer tous les titres (sauf un) et assumer avec sérénité son statut "ni petit garçon ni adulte". Etant donné le champ que lui laisse un album long d'une heure, Bieber a le temps de s'adresser à tous les marchés de la musique pop. Quant aux paroles, on reste dans le politiquement correct, du gentil flirt et autres flatteries aux promesses de dévotion. Believe propose assez de titres forts pour satisfaire ses fans un an de plus, tandis que les plus vieux devraient se satisfaire du fait que rien ne saurait être aussi sirupeux que "Baby". © Andy Kellman /TiVo
CD2,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | RBMG - Def Jam

CD1,99 €

Pop - Paru le 25 août 2017 | BloodPop - DJ - RMBG - Republic

CD14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | RBMG - Def Jam

Cette édition, distribuée au Royaume-Uni et dans d'autres pays non américains, combine les deux premiers albums de Justin Bieber : My World (2009) et My World 2.0 (2010). Toutefois, on y trouve deux chansons à la place des deux vidéos inclues sur la version originale de My World : "Common Denominator" et "Where Are You Now?". © Andy Kellman /TiVo
CD21,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | RBMG - Def Jam

Cette édition, distribuée au Royaume-Uni et dans d'autres pays non américains, combine les deux premiers albums de Justin Bieber : My World (2009) et My World 2.0 (2010). Toutefois, on y trouve deux chansons à la place des deux vidéos inclues sur la version originale de My World : "Common Denominator" et "Where Are You Now?". © Andy Kellman /TiVo
CD14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2012 | RBMG - Def Jam

Livret
Si l'on exclut les versions acoustiques, live ou remix et autres morceaux de Noël qui composaient l'essentiel des sorties de Justin Bieber entre 2009 et 2011, Believe contient plus du double de titres originaux par rapport à ces derniers. Plus encore, Believe voit Bieber co-signer tous les titres (sauf un) et assumer avec sérénité son statut "ni petit garçon ni adulte". Etant donné le champ que lui laisse un album long d'une heure, Bieber a le temps de s'adresser à tous les marchés de la musique pop. Quant aux paroles, on reste dans le politiquement correct, du gentil flirt et autres flatteries aux promesses de dévotion. Believe propose assez de titres forts pour satisfaire ses fans un an de plus, tandis que les plus vieux devraient se satisfaire du fait que rien ne saurait être aussi sirupeux que "Baby". © Andy Kellman /TiVo
CD14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | RBMG - Def Jam

My World 2.0 est la version européenne de l'album original My World . Cette édition est enrichie de dix nouveaux titres dont le hit « Baby » avec Ludacris et un autre duo « Eenie Meenie » avec Sean Kingston. Devenu une idole pubère en quelques semaines outre-Atlantique, Justin Bieber a sorti ce très attendu premier album dans un mouvement d'hystérie collective de la part de ses jeunes fans. C'est à l'heure de la France d'accueillir le phénomène dans un engouement similaire, avec une surprise à son égard : des titres bonus rassemblant faces B et inédits. Sans surprise, My World 2.0   déroule son lot de chansons pop calibrées, confectionnées par la crème des producteurs R&B (Usher, Antonio L.A. Reid, The-Dream), Christopher Tricky Stewart et consorts. Le tout est imparable et efficace. Avec au bas mot six tubes, Justin Bieber tient là un classique du genre...interdit au plus de quinze ans. © ©Copyright Music Story Loïc Picaud 2015
CD14,99 €

Pop - Paru le 13 mai 2014 | RBMG - Def Jam

CD1,99 €

Pop - Paru le 18 septembre 2020 | RBMG - Def Jam

CD1,99 €

Pop - Paru le 6 novembre 2015 | RBMG - Def Jam

CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2013 | RBMG - Def Jam

Livret
Comme elle l'avait fait pour l'album précédent My World, la star canadienne livre une version acoustique de son dernier-né Believe. Enfin pas tout à fait puisque Believe Acoustic comporte onze titres au lieu des treize de la version standard de son aîné et que sur les onze morceaux, il n'y en que huit qui sont rééllement des versions lo-fi de Believe. C'est une bonne nouvelle pour les fans puisque cela signifie qu'il y a également trois vraies nouveautés, totalement inédites et donc fortement attendues.C'est probablement sur ces trois titres que vont se ruer les admirateurs de l'idole qui s'apprête déjà à souffler ses dix-neuf bougies. Juste une parenthèse pour signaler que le jeune homme considéré comme majeur dans son pays et chez le voisin américain conserve son aura de star adolescente aux yeux de tous, un fait qui est sans doute dû à ses nombreuses frasques. Toujours est-il que sur les trois nouveautés en question, la polémique s'est déjà installée au sujet de « Yellow Raincoat » censée avoir été écrite après et sur sa rupture avec Selena Gomez. Et cela est sans doute le fait le plus marquant d'un album qui se laisse tranquillement voire sagement écouter sans rencontrer beaucoup d'aspérités.Passé ce constat, le jeune homme s'applique à donner des interprétations nouvelles sans faire la révolution. Ainsi, « Boyfriend », « As Long As You Love Me » et autre « Beauty And A Beat » sonnent comme cela était attendu et les deux autres inédits « I Would » et « Nothing Like Us » (celle-là datant sans doute d'avant la rupture) ne parviennent pas à renverser la vapeur, sinon confirmer un surplace de l'inspiration bieberienne. Il faut laisser encore un peu de temps et assister à quelques événements avant de voir le prodige pop rebondir de plus belle. © Loïc Picaud / Music-Story
CD14,99 €

Pop - Paru le 13 novembre 2015 | RBMG - Def Jam

Paru à l'issue d'une période de troubles pour la star canadienne, Purpose voit le jour fin 2015. L'échec relatif de son album numérique Journals fin 2013, ajouté au flop de son film Justin Bieber's Believe, a vu le chanteur faire profil bas, son nom ne resurgissant que pour évoquer ses frasques, si bien que ce n'est que sous la forme d'un titre exhumé par Skrillex et Diplo ("Where Are Ü Now") que son nom refait surface dans les charts internationaux. Si la tonalité R&B adoptée sur Journals demeure, Purpose voit Bieber se relancer à l'assaut du marché avec une collection de titres axée sur les ballades, mais le Bieber adolescent a bien laissé place à autre chose, une mue qui pourrait bien enfin lui valoir un retour en grâce. © TiVo
CD14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2009 | RBMG - Def Jam

L'adolescent canadien Justin Bieber a commencé par faire des reprises de Usher sur YouTube pour finir par travailler avec Usher deux ans plus tard. Après avoir fait sensation sur Internet avec ses interprétations de plusieurs tubes pop et RnB orienté pop, il n'avait que 15 ans lorsqu'il a sorti ce premier album, qui est plutôt un maxi à vrai dire car il ne comporte que sept chansons pour une durée de 25 minutes. Avec le niveau d'aisance qu'il a montré sur ses reprises, My World est directement monté en tête des ventes. Des membres de the Clutch, Midi Mafia, "Tricky" Stewart, Usher et une poignée d'autres producteurs et compositeurs remarquables ont offert à Justin Bieber un disque qui n'est pas de qualité supérieure, mais le chanteur se débrouille plus que bien avec sa charmante voix propre et nette et son talent naturel. © Andy Kellman /TiVo
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Pop - Paru le 28 janvier 2020 | RBMG - Def Jam

Hi-Res

L'interprète

Justin Bieber dans le magazine
  • QIBUZ / Lundi 15 avril 2013
    QIBUZ / Lundi 15 avril 2013 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • QIBUZ / Lundi 17 décembre 2012
    QIBUZ / Lundi 17 décembre 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • QIBUZ / Lundi 7 novembre 2011
    QIBUZ / Lundi 7 novembre 2011 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Jay-Z, futur roi des BET Awards ?
    Jay-Z, futur roi des BET Awards ? Avec cinq nominations, le rappeur Jay-Z s’annonce comme le potentiel grand vainqueur des BET Awards 2010 qui récompenseront artistes et personnalités afro-américaines de premier plan le 27 juin pro...