Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD15,99 €

Jazz - Paru le 23 septembre 2016 | Okeh

Livret Distinctions 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Le chimichurri est un condiment sud-américain originaire d'Argentine à base de piment. Bref, le genre d’ingrédient qui ne laisse pas indifférent… Logique donc qu’il soit aussi le titre de l’album enregistré par Baptiste Trotignon et Minino Garay. Bientôt cinq ans que le pianiste français et le batteur et percussionniste argentin font la route ensemble. On sait les deux virtuoses adeptes des itinéraires bis et des sentiers vierges. Véritable touche à tout, Trotignon n’est pas un pianiste de jazz comme les autres, lui qui est capable de s’aventurer dans la chanson ou dans la musique classique. Installé à Paris depuis plus de 25 ans, Garay est pour sa part capable d'incorporer les rythmes latins au jazz, milieu dans lequel il évolue et qui l’a vu se produire aux côtés de Dee Dee Bridgewater, Jacky Terrasson et bien d’autres… Avec une formation réduite (le duo) et une instrumentation purement acoustique (piano / percus), les deux amis se nourrissent l'un et l'autre de leurs expériences, racontent en musique de façon festive et poétique leur histoire et leur culture. Avec un vaste répertoire allant de la chanson au jazz, de leurs compositions personnelles au tango argentin (pour faire court, on croise ici les mythiques Maria et I Feel Prety extraits de West Side Story de Bernstein, Trinkle Tinkle de Monk, Jenny Wren de Paul McCartney, Passport de Charlie Parker, mais aussi du Hermeto Pascoal et du Carlos Gardel), ils aiment jouer de la belle mélodie et improviser avec les rythmes d'Amérique du Sud. Une vraie amitié humaine et musicale qui donne le jour à un disque attachant, bel instantané de la collision entre l'Europe, le monde Afro-Américain et la tradition Sud-Américaine. Pour Baptiste Trotignon, la musique de Chimichurri est « un voyage entre Nord et Sud, entre le son du bois et celui des peaux, entre nostalgie langoureuse et folle frénésie selon les mélodies amoureusement choisies ensemble. » On ne saurait mieux dire. © CM/Qobuz
CD4,99 €

Jazz - Paru le 6 juin 2000 | naïve

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
CD8,99 €

Jazz - Paru le 24 septembre 2012 | naïve Jazz

Distinctions Sélection FIP - Choc de Classica
Dans Song Song Song, le pianiste français Baptiste Trotignon convie quelques voix parmi les plus incontournables de la scène vocale d’aujourd’hui, venant d’horizons complètements différents : Melody Gardot ; Monica Passos, grande voix de la musique brésilienne ; Jeanne Added, chanteuse alternant le jazz et la pop avec bonheur, voix à la fois sans artifice et sensuelle, ou encore Christophe Miossec, grande figure du rock français. Mais Baptiste Trotignon interprète également en solo ou trio des chansons du grand répertoire de la chanson : Brel, Gainsbourg ou des compositions originales (tel le morceau d’ouverture La Répétition où il fait entendre sa voix, comme pour annoncer la couleur de l’album). Un beau disque de chansons jazz, à la fois instrumental et chanté, ouvert vers de nombreux horizons, à l’image des goûts et influences multiples de ce musicien étonnant qu’est Baptiste Trotignon !
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Jazz - Paru le 26 août 2013 | naïve

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Hi-Res Audio
Après Share et Suite, les deux albums "franco-américains" de Baptiste Trotignon, Dusk Is A Quiet Place marque les retrouvailles avec Mark Turner, le saxophoniste new-yorkais passé maître dans l'art des improvisations de haut vol et déjà inspirateur de toute une jeune génération de musiciens. Cet album co-leadé où les deux artistes ont mêlé leurs plûmes, propose une musique nocturne et rêveuse composée essentiellement de ballades. Une réussite !
CD8,99 €

Jazz - Paru le 5 septembre 2011 | naïve

Distinctions 3F de Télérama
CD8,99 €

Jazz - Paru le 10 mars 2005 | naïve

Distinctions Elu par Citizen Jazz
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Jazz - Paru le 8 novembre 2019 | Okeh

Hi-Res Livret
T’as changé. En baptisant ainsi son album, Baptiste Trotignon prévient d’une mutation tant personnelle qu’artistique. Dans le livret du disque, le pianiste écrit même : « Cet album raconte une histoire, celle d’une évolution, une transformation intérieure, une sorte de chrysalide… Après plusieurs albums où j’avais souhaité mettre en avant la percussion, celle du piano mais surtout celle des maîtres de la frappe avec qui ils ont été enregistrés, je désirais maintenant revenir à mes premières amours : la pureté et l’authenticité sans effet du son acoustique, le son brut dans toute son évidence. » Rien de surprenant donc que You’ve Changed offre une heure intimiste au possible où règnent épure, silence, espace et note juste. Toujours ce credo que les Anglo-Saxons qualifient de less is more… Dix des seize pistes sont jouées au piano solo, configuration que Trotignon n’avait pas gravée dans la cire depuis une quinzaine d’années.S’étalant de septembre 2017 à février 2019, l’enregistrement s’est fait, selon les plages, avec Camélia Jordana et Thomas de Pourquery au chant, Ibrahim Maalouf et Avishai Cohen à la trompette, Joe Lovano au saxophone ténor et Vincent Ségal au violoncelle. Quelques amis triés sur le volet pour accompagner les changements vécus par le maître de cérémonie ; et rappeler aussi le rapport privilégié qu’il entretient avec la chanson et la voix humaine. Son état est surtout empreint d’une certaine mélancolie (même si le bien nommé Speed est une bluffante course-poursuite de trois minutes). Avec peu de moyens, Baptiste Trotignon dit beaucoup de choses. Son jazz à l’économie, protéiforme dans son programme – ses compos perso croisent Bach, Sixto Rodriguez, les Beatles et des standards comme These Foolish Things ou I'm a Fool to Want You – et dans ses références balayant le jazz des grands anciens comme la musique européenne, est surtout l’œuvre d’un virtuose qui n’envoie aucune poudre aux yeux mais tend plutôt un fil continu de musique totale. Un disque d’autant plus fort que Trotignon écrit carrément, toujours dans ces mêmes notes de pochette, que cette musique sonne à ses yeux « comme une renaissance, une direction pour aborder la deuxième partie de ma vie. » © Marc Zisman/Qobuz
CD2,49 €

Jazz - Paru le 15 février 2019 | Okeh

CD8,99 €

Jazz - Paru le 25 octobre 2005 | naïve Jazz

CD9,99 €

Jazz - Paru le 1 mai 2014 | Effendi Records

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 2 juin 2017 | Okeh

Hi-Res Livret
Le métissage a toujours été au cœur du jazz. Et ce superbe album célébrant la richesse et la diversité musicales nées de la diaspora africaine aux Etats-Unis et dans les anciennes colonies françaises des Amériques en est la preuve supplémentaire. Avec Ancestral Memories, le saxophoniste cubain Yosvany Terry et le pianiste français Baptiste Trotignon accomplissent une sorte de devoir de mémoire qu’ils ancrent dans le présent. Celui de leur personnalité, tant humaine que musicale. Conçue avec une rythmique toujours mesurée – Yunior Terry à la contrebasse et Jeff "Tain" Watts à la batterie –, leur rencontre inspirée par la tradition musicale des Antilles Françaises puise profondément dans les racines et dans les fondements de ces musiques pour aller plus loin. Et pour accoucher d’une musique au swing redoutable et aux teintes chaudes. Quant à Trotignon, habitué des jolis chemins de traverse et des itinéraires bis osés, il signe avec Ancestral Memories l’un de ses plus beaux disques. © MD/Qobuz
CD8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 5 janvier 2009 | naïve

Baptiste Trotignon, piano & Arrangements - Matt Penman, basse - Otis Brown III / Eric Harland, batterie - Tom Harell, Flugelhorn - Mark Turner, saxophone ténor
CD8,99 €
Hit

Jazz - Paru le 15 septembre 2014 | naïve

Livret
CD8,99 €

Jazz - Paru le 25 mars 2003 | naïve

CD8,99 €

Jazz - Paru le 4 septembre 2007 | naïve

CD8,99 €

Jazz - Paru le 12 avril 2010 | naïve

La suite empruntée par Baptiste Trotignon est une voie périlleuse, un parcours qui zig-zag au gré des improvisations. Mais le pianiste veille et emmène tout son petit monde au sommet.
CD9,99 €

Jazz - Paru le 30 juin 2009 | Sunnyside

CD8,99 €

Jazz - Paru le 23 octobre 2001 | naïve

CD8,99 €

Jazz - Paru le 1 septembre 2008 | naïve

CD2,49 €

Jazz - Paru le 21 juin 2019 | Okeh

L'interprète

Baptiste Trotignon dans le magazine