Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

1312 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Blues/Country/Folk
24,99 CHF
21,49 CHF

Country - À paraître le 4 août 2017 | Atlantic Nashville

Hi-Res
23,99 CHF
15,99 CHF

Folk - À paraître le 28 juillet 2017 | Solo Sounds

Hi-Res
23,99 CHF
15,99 CHF

Country - À paraître le 14 juillet 2017 | Solo Sounds

Hi-Res
23,99 CHF
15,99 CHF

Folk - À paraître le 14 juillet 2017 | Solo Sounds

Hi-Res
23,99 CHF
15,99 CHF

Folk - À paraître le 7 juillet 2017 | Pretty New Songs

Hi-Res
16,79 CHF
11,19 CHF

Country - À paraître le 30 juin 2017 | Forty Below Records

Hi-Res
24,99 CHF
21,49 CHF

Blues - À paraître le 30 juin 2017 | Provogue

Hi-Res
35,99 CHF
23,99 CHF

Folk - À paraître le 23 juin 2017 | Owsley Stanley Foundation

Hi-Res
29,99 CHF
25,99 CHF

Country - À paraître le 16 juin 2017 | Warner Bros.

Hi-Res
Même s’il n’est pas de la génération des Waylon Jennings, Willie Nelson, Billy Joe Shaver et autres Kris Kristoferson, Steve Earle est un outlaw garanti pièces et main d'œuvre. Une attitude en phase avec les reproches que certains lui firent à ses débuts : trop rock pour Nashville, trop country pour la scène rock. Avec le temps, Earle s’est imposé comme un grand songwriter, tout simplement, peu soucieux de savoir quelle famille musicale l’adopterait. Disciple et ami de ses concitoyens texans Townes Van Zandt et Guy Clark et donc membre de cette confrérie outlaw en marge de Nashville dans les seventies. C’est aussi un Don Juan intouchable (sept mariages !), un junkie repenti après une longue descente aux enfers qui le mènera jusqu'à la case prison, un acteur à ses heures dans des séries cultes comme The Wire ou Treme et enfin romancier (un recueil de nouvelles intitulé Doghouse Roses suivi du roman I'll Never Get Out Of This World Alive). Aussi à l'aise dans le country rock le plus punchy et le folk tripal que dans le bluegrass, genres qu'il aborde avec un cœur punk et une âme de rebelle engagé dans tous les combats de la gauche radicale américaine, l’autoproclamé hardcore troubadour rend ici hommage à la fibre rebelle de son histoire voire même à l’outlaw ultime : Waylon Jennings. Et les guitares sont furieusement de sortie, ce que Steve Earle n’avait pas fait depuis des lustres. Dès les premières mesures de So You Wannabe An Outlaw, chanson qui ouvre l’album et lui donne son titre, les intentions country rock du barbu sont assez claires. Et encore plus lorsqu’au milieu de ce vigoureux single résonne la voix de Willie Nelson ! Ailleurs, Earle duétise avec Miranda Lambert sur This is How It Ends, tout comme il fait ensuite avec Johnny Bush (l’auteur du Whiskey River de Willie Nelson !) sur Walkin' in LA. On sort de ce disque assez jouissif tout en sueur, recouvert de poussière et les poings ensanglantés. A noter que cette Deluxe Edition comprend des reprises de choix : Ain't No God in Mexico de Billy Joe Shaver, Sister's Coming Home/Down At The Corner Beer Joint de Willie Nelson, The Local Memory également de Willie Nelson et l’immense Are You Sure Hank Done It This Way de Waylon Jennings, hymne outlaw par excellence. © MZ/Qobuz
24,99 CHF
21,49 CHF

Country - À paraître le 16 juin 2017 | Warner Bros.

Hi-Res
Même s’il n’est pas de la génération des Waylon Jennings, Willie Nelson, Billy Joe Shaver et autres Kris Kristoferson, Steve Earle est un outlaw garanti pièces et main d'œuvre. Une attitude en phase avec les reproches que certains lui firent à ses débuts : trop rock pour Nashville, trop country pour la scène rock. Avec le temps, Earle s’est imposé comme un grand songwriter, tout simplement, peu soucieux de savoir quelle famille musicale l’adopterait. Disciple et ami de ses concitoyens texans Townes Van Zandt et Guy Clark et donc membre de cette confrérie outlaw en marge de Nashville dans les seventies. C’est aussi un Don Juan intouchable (sept mariages !), un junkie repenti après une longue descente aux enfers qui le mènera jusqu'à la case prison, un acteur à ses heures dans des séries cultes comme The Wire ou Treme et enfin romancier (un recueil de nouvelles intitulé Doghouse Roses suivi du roman I'll Never Get Out Of This World Alive). Aussi à l'aise dans le country rock le plus punchy et le folk tripal que dans le bluegrass, genres qu'il aborde avec un cœur punk et une âme de rebelle engagé dans tous les combats de la gauche radicale américaine, l’autoproclamé hardcore troubadour rend ici hommage à la fibre rebelle de son histoire voire même à l’outlaw ultime : Waylon Jennings. Et les guitares sont furieusement de sortie, ce que Steve Earle n’avait pas fait depuis des lustres. Dès les premières mesures de So You Wannabe An Outlaw, chanson qui ouvre l’album et lui donne son titre, les intentions country rock du barbu sont assez claires. Et encore plus lorsqu’au milieu de ce vigoureux single résonne la voix de Willie Nelson ! Ailleurs, Earle duétise avec Miranda Lambert sur This is How It Ends, tout comme il fait ensuite avec Johnny Bush (l’auteur du Whiskey River de Willie Nelson !) sur Walkin' in LA. On sort de ce disque assez jouissif tout en sueur, recouvert de poussière et les poings ensanglantés. © MZ/Qobuz
23,69 CHF
15,79 CHF

Country - À paraître le 16 juin 2017 | Southeastern Records

Hi-Res
Avec Chris Stapleton et Sturgill Simpson, Jason Isbell est de cette génération de songwriters relevant le niveau de la country music actuelle. Une country tendant d’ailleurs davantage vers l’Américana, ce genre musical très pochette-surprise dans lequel s’entrechoquent la country, le rock’n’roll, le blues et le folk. De quoi faire de l’ancien membre du groupe Drive-By Truckers un digne héritier des outlaws des années 70 (Waylon Jennings, Willie Nelson, Tompall Glaser, etc.) mais aussi de gens comme Bob Dylan (son idole dont il a tatoué des paroles de Boots of Spanish Leather sur son bras), Crosby Stills Nash & Young, Bruce Springsteen ou Ryan Adams. Avec The Nashville Sound, le sudiste d’Alabama ne change pas trop son fusil d’épaule dans le fond mais s’énerve dans la forme. Avec ses nombreux titres up tempo, ce disque est plus rock que ses deux prédécesseurs. Comme pour son cinquième album de 2015 Something More Than Free, son groupe 400 Unit est de la parties sauf que cette fois Isbell l’indique sur la pochette, histoire sans doute d’insister quant à leur importance ; ou de copier le Boss mentionnant son E-Street Band sur certains de ses albums… Produit par l’inévitable Dave Coob, The Nashville Sound réunit aussi parmi les plus belles chansons de leur auteur. Au rayon des histoires de petites gens (Cumberland Gap), de mouise, de tracas de la vie des laissés pour compte et même de politique (Hope the High Road), Jason Isbell maîtrise son affaire. Et cette fois encore plus qu’à l’accoutumée. Bien plus même… © MZ/Qobuz
23,02 CHF
17,27 CHF

Blues - À paraître le 9 juin 2017 | Urgence Disk Records

Hi-Res
4,79 CHF
3,19 CHF

Folk - À paraître le 9 juin 2017 | Talking Elephant Records

Hi-Res
23,99 CHF
15,99 CHF

Country - À paraître le 2 juin 2017 | Pepper Hill Records

Hi-Res
21,00 CHF
14,00 CHF

Folk - À paraître le 2 juin 2017 | Independant

Hi-Res Livret