Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

20827 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique
23,99 CHF
15,99 CHF

Classique - À paraître le 2 mars 2018 | Claves Records

Hi-Res Livret
19,19 CHF
12,79 CHF

Classique - À paraître le 16 février 2018 | Transgressive

Hi-Res
19,12 CHF
12,72 CHF

Classique - À paraître le 2 février 2018 | Signum Records

Hi-Res Livret
Le terme de « symphonique » pour cet album est à prendre avec un grain de sel, car considérez : la Symphonie de psaumes (1930) de Stravinski fait appel à un très ample orchestre de vents, avec seulement quelques violoncelles et contrebasses, harpe et piano, sans violons ni altos ; Friede auf Erden (1907) de Schönberg est donné ici dans sa version originale pour chœur a capella ; les Chichester Psalms (1965) de Bernstein n’utilisent que trois trompettes et trois trombones en plus des cordes et un arsenal assez broadwayien de percussions. Seul le (rare et magnifique) Psaume 23 de Zemlinsky, composé en 1910, utilise un orchestre à peu près « normal » pour son époque. L’honneur symphonique de l’album est sauf ! On notera que le très spectaculaire et si émouvant Friede auf Erden de Schönberg est son dernier grand ouvrage raisonnablement tonal, un chef-d’œuvre dont les penchants vers l’atonalité – raisonnée, jamais recherchée en tant que telle – portent une considérable teinte expressionniste. Le BBC Symphony Orchestra accompagne avec délectation le phénoménal chœur Tenebrae, le tout sous la direction de son chef Nigel Short. © SM/Qobuz
23,99 CHF
15,99 CHF

Classique - À paraître le 26 janvier 2018 | Claves Records

Hi-Res Livret
24,62 CHF
17,59 CHF

Classique - À paraître le 15 décembre 2017 | Le Palais des Dégustateurs

Hi-Res Livret
35,99 CHF
23,99 CHF

Classique - À paraître le 15 décembre 2017 | Signum Records

Hi-Res Livret
35,99 CHF
23,99 CHF

Musique de chambre - À paraître le 15 décembre 2017 | Wigmore Hall Live

Hi-Res Livret
23,99 CHF
15,99 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Ricercar

Hi-Res Livret
23,99 CHF
15,99 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Phi

Hi-Res Livret
24,62 CHF
17,59 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Mirare

Hi-Res Livret
17,26 CHF
12,95 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Brilliant Classics

Hi-Res Livret
42,54 CHF
30,39 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Klarthe

Hi-Res Livret
Les œuvres présentées par le ténor Benjamin Alunni, avec au piano Marine Thoreau La Salle, s’échelonnent de 1914 pour les Deux mélodies hébraïques de Ravel jusqu’à 1936 pour les mélodies d’Elsa Barraine, Arthur Honegger et Darius Milhaud – ces trois œuvres en première discographique ! –, avec une petite incursion en 1993 pour Vita e mors de Nicolas Bacri (pour violoncelle solo, soit dit en passant) et 2009 pour Kaddish de Graciane Finzi. On y rencontre quelques superbes raretés comme les Cinq chansons juives de Manuel Rosenthal – un compositeur incroyablement négligé alors qu’il a écrit de nombreuses splendeurs. Le point commun dans cette sélection : une thématique empruntée au monde hébraïque, que les compositeurs eux-mêmes soient d’origine juive ou non n’y changeant rien. Chose singulière, tous les textes ne sont pas chantés en français alors que tous les compositeurs sont français : on entend aussi de l’araméen de l’hébreu (prononciation « à l’ashkénaze ») et du yiddish. Un singulier monde musical (et souvent liturgique) que voilà, qui souligne la conception que l’on avait pendant le premier tiers du XXe siècle de l’apport culturel judaïque. Le ténor Benjamin Alunni, qui a fait ses premières armes dans la sphère baroque de Rousset, Pichon et des Arts Florissants, se penche depuis quelques temps aussi sur le répertoire plus contemporain, du haut de sa voix transparente et légère, très à cheval sur la clarté de la prononciation. © SM/Qobuz
23,99 CHF
15,99 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Arcana

Hi-Res Livret
21,99 CHF
15,49 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Decca

Hi-Res
43,19 CHF
28,79 CHF

Classique - À paraître le 1 décembre 2017 | Aeolus

Hi-Res Livret