Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD14,49 €

Crooners - Paru le 3 octobre 2000 | RCA Records Label

A partir de :
CD14,49 €

Crooners - Paru le 5 avril 2013 | Legacy Recordings

On a connu Paul Anka bien plus original dans une période récente avec le magistral Rock Swings (2005) et dans une moindre mesure Classic Songs: My Way (2008). Ce Duets qui sort conjointement avec son autobiographie My Way (là encore grand effort dans la recherche du titre), est en fait une compilation de certains de ses duos.Passons sans se retourner sur « My Way » avec Frank Sinatra dont la présence est téléphonée, « This Is It » avec Michael Jackson n'est pas plus heureux et souligne surtout l'extrême dénuement mental des dernières années du King of Pop. Plus décent est le « She's a Lady » avec Tom Jones qui sonne comme un tube des années 1980.« Pennies from Heaven » avec Michael Bublé et « Les Filles de Paris » aux côtés de Chris Botti sont clairement comme des passations de pouvoir entre deux générations de crooners. Dans ce contexte, « Walk a Fine Line » avec Michael McDonald, George Benson, et Frank Sinatra, permet au moins d'apprécier les voix de quatre chanteurs aux registres différents et aux tessitures caractéristiques.Il aurait été plus décent de faire un package regroupant l'autobiographie de Paul Anka et un best of de ses meilleurs titres, plutôt que de mettre sur le marché ce Duets totalement dispensable.  © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 7 juin 2005 | Universal Music Canada

Des reprises swing de classiques du rock interprétées par un crooner de l'easy listening old school ? Cela n'est pas sans précédents, et l'on n'y voit rien d'improbable. L'album Rock Swings de Paul Anka n'est ni une nouveauté (bien que le format original soit assez séduisant) ni un choc des cultures malvenu. L'élégance mélodique et rêveuse de "Eyes Without a Face" de Billy Idol et même de "Black Hole Sun" de Soundgarden leur permet d'être interprétées dans un style big band avec grâce. "Jump" de Van Halen donne à Paul Anka l'occasion de déballer son côté joueur. Là comme sur le reste des chansons, les trompettes solides comme la pierre et son phrasé assuré brillent, poussant les arrangements habilement travaillés qui non seulement portent des chansons de sources inattendues, mais les redéfinissent. © Jim Allen /TiVo
A partir de :
CD8,49 €

Musiques de Noël - Paru le 15 novembre 2013 | Puzzled Records

A partir de :
CD19,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1996 | Capitol Records

A partir de :
HI-RES16,99 €
CD12,99 €

Pop - Paru le 16 décembre 2016 | RCA - Legacy

Hi-Res
A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Canada

Crooners - Paru le 15 septembre 1998 | Epic

Téléchargement indisponible
Curieux album, qui, sous le cliché en apparence décontracté du recto du livret, suinte l’angoisse, ou dans un esprit plus offensif, le « all in» cher aux joueurs de poker dans leur va-tout. En 1998, cela fait en effet plus de quinze années que Paul Anka ne survit dans les mémoires, que grâce à l’alimentation régulière des têtes de gondoles par diverses compilations, plus ou moins pertinentes. A Body of Work tente donc une remise sur les rails, dans le registre précis où le Canadien se sent le plus confortable : la ballade pour seniors (c’est d’ailleurs David Foster, empereur du genre, qui produit). Partant de là (au sens littéral du terme, puisque c’est le quasiment immobile « She’s My Woman, She’s My Friend » qui ouvre le programme), Paul Anka tente toutes les nuances possibles : la composition de nouvelles mélodies, afin de démontrer (ce dont nous n’avons jamais douté), que le chanteur n’a pas égaré ses talents d’auteur de chanson populaire au fil des années. Deuxième option, l’invitation faite aux stars (même si parfois autoproclamées) comme Patti Labelle, Céline Dion, Peter Cetera (longtemps figure prééminente du groupe Chicago), ou Barry Gibb (l’une des voix haut perchées de The Bee Gees). Autre choix esthétique : le nouvel enregistrement de tubes anciens, en compagnie des récipiendaires initiaux des partitions. « She’s a Lady » nous vaut ainsi une rencontre au sommet avec le Gallois Tom Jones, qui sait ce qu’œillades et roucoulades veulent dire. Enfin, dernier axe de travail : le duo virtuel, qui, malgré son caractère morbide, a toujours ses amateurs. Cela nous permet ainsi d’entendre Anka duettiser avec Frank Sinatra (dans un enregistrement original datant de 1968) sur « My Way » (le « Comme d’habitude » à nous). Naturellement, tout est parfaitement bien chanté ici, et Anka, pas noyé pour deux croches dans le flot de vedettes qu’il a conviées, met l’émotion nécessaire à ses interprétations. Le contraire eût été étonnant. Précisons que le single « Hold Me ‘Til the Morning Comes » atteindra la deuxième position des charts américains (dans la catégorie – idéale pour cette ballade – de chanson adulte). © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 5 février 2016 | Acrobat

A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 13 janvier 2015 | MultiMusic Mexico

A partir de :
CD14,99 €

Ambiance - Paru le 1 janvier 2011 | Paul Anka Productions

A partir de :
CD14,49 €

Crooners - Paru le 27 mars 2006 | Sony Music Media

L’une des plus belles satisfactions que l’on puisse tirer, en spectateur, de la carrière de Paul Anka reste que, star mondiale à dix-sept ans (le monde, et surtout sa portion féminine, à ses pieds) il n’ait pas été broyé par la machine commerciale (overdose, suicide, addiction, etc…), et soit encore parmi nous pour évoquer la vanité des choses. Ceci posé, Les Plus Belles Chansons de Paul Anka compile donc les quelques refrains à l’usage de plusieurs générations, concoctés par le Canadien, et rappelle son vrai talent à trousser des mélodies, aussi dispensables que facilement mémorisables : « Put Your Head on My Shoulder » (à qui The Lettermen donnèrent une deuxième chance en 1968), « You Are My Destiny » (tube de 1958), « Puppy Love » (originellement composé pour Annette Funicello), et, naturellement, une « Diana » que son créateur chantera en italien, ou reprendra bien des années plus tard en duo avec Ricky Martin. Se pressent également au guichet le thème de Le Jour le plus long (devenu par la suite marche officielle des parachutistes canadiens), ainsi qu’une version en concert de « My Way » (mais là, de Frank Sinatra à Nina Simone, la concurrence est rude). On goûtera avec une plus grande suspicion les incursions du chanteur dans le répertoire d’autres artistes (« I Can’t Stop Loving You » jadis immortalisé par Ray Charles, ou un « Save the Last Dance for Me », de Mort Shuman et Doc Pomus, et dont on conserve plutôt la version de The Drifters dans l’oreille). Mais, en synthèse, on peut reconnaître à ces vingt-quatre chansons une indiscutable faculté de témoignage : d’une époque (à l’innocence désormais enfuie), d’un talent normatif et lisse, et d’une indiscutable poussée nostalgique, comme l’on dirait d’une poussée de fièvre. Paul Anka, éternellement jeune, bronzé, et mince, a, de ce point de vue et pour quelques années encore, absolument emporté un certain challenge face à Frank Sinatra (mort), et Elvis Presley (gros, et mort, lui aussi). © ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
A partir de :
CD9,99 €

Pop - Paru le 8 avril 2020 | Fr Records

A partir de :
CD14,49 €

Crooners - Paru le 1 mai 1963 | RCA Records Label

"Newly recorded," forthrightly announces the cover of this album, on which Paul Anka revisits his ABC-Paramount hits on behalf of his new employer. And there's the rub. The re-recordings aren't bad, but who needs them? © William Ruhlmann /TiVo
A partir de :
CD14,49 €

Crooners - Paru le 1 janvier 2006 | Sony BMG Music UK

These 20 Paul Anka tracks provide only adequate representation of the artist. This is a grab bag of material that includes the original versions of "Diana," "Put Your Head on My Shoulder," and "My Way." While this is an affordable disc, most listeners will want a wider range of his hits. 30th Anniversary Collection on Rhino is the compilation to look for. © Al Campbell /TiVo
A partir de :
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2011 | Capitol Records

A partir de :
CD14,49 €

Crooners - Paru le 1 mai 1963 | RCA Records Label

"Newly recorded," forthrightly announces the cover of this album, on which Paul Anka revisits his ABC-Paramount hits on behalf of his new employer. And there's the rub. The re-recordings aren't bad, but who needs them? © William Ruhlmann /TiVo
A partir de :
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2011 | Capitol Records

A partir de :
CD10,79 €

Pop - Paru le 8 octobre 2020 | Remember that Records

A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 1 août 1969 | RCA - Legacy

Hi-Res

L'interprète

Paul Anka dans le magazine