Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Rock and Folk
Coproduit avec Richard Woodcraft, ingénieur et mixeur de The Last Shadow Puppets, et Jean-Louis Pierot, producteur notamment de Fantaisie Militaire de Bashung et Suppléments de mensonge de Thiéfaine, Les Chansons de l’innocence retrouvée sont l’occasion pour Etienne Daho de s'entourer de Nile Rogers du groupe Chic et de Dominique A, compositeur d'un titre. Enregistré aux studios RAK et Abbey Road de Londres ainsi qu'à New-York, ce bel opus, brillamment réalisé, est une nouvelle preuve de la maîtrise totale de l’idiome pop par cet éternel jeune dandy de la pop made in France qu’est Daho. A 57 ans passés, le chanteur aligne des compositions on ne peut plus éclectiques, lorgnant tant vers des groove quasi-funky comme des mélodies plus classiques, gainsbouriennes parfois, à l’âme britannique aussi ou tout simplement dans le pur esprit Daho. Du grand art.
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Rock and Folk
Coproduit avec Richard Woodcraft, ingénieur et mixeur de The Last Shadow Puppets, et Jean-Louis Pierot, producteur notamment de Fantaisie Militaire de Bashung et Suppléments de mensonge de Thiéfaine, Les Chansons de l’innocence retrouvée sont l’occasion pour Etienne Daho de s'entourer de Nile Rogers du groupe Chic et de Dominique A, compositeur d'un titre. Enregistré aux studios RAK et Abbey Road de Londres ainsi qu'à New-York, ce bel opus, brillamment réalisé, est une nouvelle preuve de la maîtrise totale de l’idiome pop par cet éternel jeune dandy de la pop made in France qu’est Daho. A 57 ans passés, le chanteur aligne des compositions on ne peut plus éclectiques, lorgnant tant vers des groove quasi-funky comme des mélodies plus classiques, gainsbouriennes parfois, à l’âme britannique aussi ou tout simplement dans le pur esprit Daho. Du grand art. Cette Edition Deluxe comprends six titres bonus.
A partir de :
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 17 novembre 2017 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
La jeunesse éternelle existe, Daho l’a rencontrée. Avec Blitz, le fringant sexagénaire signe un renversant quatorzième album d’une rare densité. Dans ses sons, dans sa plume, tout ici est parfaitement pensé, conçu et interprété et montre un artiste inspiré et déchaîné comme jamais. Plus qu’à la première heure ! On entre surtout dans ce Blitz comme on découvre un paysage grandiose. Un vrai coup de poing au plexus qui fait vaciller en convoquant des tas de références. L’imagerie américaine a toujours fascinée Etienne Daho. De l’âge d’or d’Hollywood (Duel au soleil) à la Factory de Warhol arpentée par Lou Reed, l’une de ses grandes idoles, le Rennais a toujours su intégrer ces images d’Epinal pop dans sa sémantique gauloise. Outre-Manche aussi, Daho a bu à de nombreuses sources. Et notamment à celle de Syd Barrett dont le fantôme hante son Blitz. Par un concours de circonstance, il a retrouvé un appartement londonien dans lequel l’éphémère premier leader de Pink Floyd a vécu et a pu y passer quelques minutes. On imagine la force spirituelle d’une telle expérience pour celui qui rappelle que The Madcap Laughs de Barrett fut l’un de ses premiers disques de chevet… Moins évident car plus riche que ses prédécesseurs, Blitz est une vraie caverne d’Ali Baba pop et rock. On est ici à des années-lumière de l’hédonisme de ses Pop Satori (1986) et autres Eden (1996) mais plutôt dans le cerveau-labyrinthe d’un artiste qui déstabilise les codes comme un David Lynch psyché. Avec sa pochette choc très Warhol/Fassbinder/Genet et ses guitares nerveuses, Blitz est un tour de force comme Daho n’en avait pas orchestré depuis des années. Impressionnant. © MD/Qobuz
A partir de :
CD26,49 €

Chanson francophone - Paru le 26 octobre 2011 | Parlophone (France)

Distinctions Victoire de la musique
A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Chanson francophone - Paru le 20 juin 2020 | Parlophone (France)

Hi-Res
Chaque grand artiste a son lost album. On commence à l’écrire, à l’enregistrer, puis la vie fait que le projet est finalement abandonné, parfois alors même qu’il est dans sa phase finale. Au fil des années, il devient souvent un formidable catalyseur à fantasmes pour les mélomanes, et lorsqu’on finit par le ressortir des tiroirs, il a eu le temps de devenir un objet culte. En 2004, Etienne Daho décide de dresser un monument consacré à la mémoire des chansons de langue anglaise qui constituent son panthéon personnel, un album de reprises de ses morceaux pop et folk préférés. Travaillé en collaboration avec les musiciens Ivan Beck et Nicolas Dubosc, Surf (c’est son titre) est abandonné puis repris en 2006, avant d’être à nouveau abandonné. C’est à l’occasion du Disquaire Day de 2020 que Daho décide de le parfaire et de le sortir enfin. Depuis ses débuts, l’interprète des Heures hindoues n’a jamais cessé de rappeler à quel point certaines musiques anglophones ont nourri ses propres créations, qu’elles proviennent des années 1930 ou 1940 (Glad to be unhappy de Richard Rodgers, I’m so lonesome I could cry de Hank Williams) ou qu’elles soient contemporaines (Honeymoon de Phoenix, The way you look tonight de Air). Le fantôme de Hank Williams est également présent dans la reprise émouvante et live de I can’t escape from you, en duo avec Alain Bashung. Parmi les autres relectures, on retiendra He was a friend of mine (chanson traditionnelle popularisée par Bob Dylan), avec l’harmonium chaleureux d’Ivan Beck, ou encore Moon River de Henry Mancini, au scintillement merveilleusement rétro. Seule entorse au concept de l’album : Son silence en dit long, morceau en français écrit par Daho, dont la démo était parue dans les bonus de l’album L’invitation en 2007. David Bowie (Heathen) et Elvis Presley (Blue Moon Of Kentucky), entre autres, viennent compléter ce qui s’apparente à un arbre généalogique musical pour Etienne Daho, un tableau de famille réalisé avec soin, tendresse et bienveillance. ©Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 6 novembre 2015 | Parlophone (France)

Livret
Parue en 2015 sous la forme d'un double CD, L'Homme qui marche est la septième compilation consacrée à l'oeuvre du chanteur français iconique Etienne Daho, reprenant le projet initié par le très bon recueil Singles de 1998, dans une version forcément actualisée et plus exhaustive quinze années plus tard. On y retrouve les grandes phases de sa discographie, de la pop synthétique et romantique des années 80 avec "Tombé pour la France", "Week-end à Rome", "Des heures hindoues" ou "Duel au soleil" à la sophistication de ses derniers efforts en date en passant par le pop-rock de Paris ailleurs et ses collaborations avec Charlotte Gainsbourg ("If"), Dani ("Comme un boomerang"), Daniel Darc ("La Ville"), Astrud Gilberto ("Les Bords de Scène") ou Jacques Dutronc ("Tous les goûts sont dans ma nature"). © TiVo
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 3 mars 1984 | Parlophone (France)

A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 19 novembre 1996 | Parlophone (France)

Hi-Res
A partir de :
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Chanson francophone - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res
Après le succès de son album studio Les Chansons de l'innocence retrouvée, Daho est reparti en tournée. Ce double album enregistré le 8 mai 2014 lors de son concert à la Cité de la Musique, recense ses plus grands hits. De Saudade à La Peau dure, en passant par Le Grand sommeil, Tombé pour la France, Épaule tatoo et L'Invitation entre autres, cet opus de l’icône pop gauloise contient également trois duos inédits, avec Lescop (superbe La Ville de Daniel Darc), François Marry (Les Lueurs matinales) et Dominique A (En surface). A l’arrivée, même si l’animal est un orfèvre en studio, ce live prouve que la scène est aussi un domaine qu’il maîtrise tel un expert. © CM/Qobuz
A partir de :
CD20,49 €

Chanson francophone - Paru le 18 novembre 2005 | Parlophone (France)

A partir de :
CD20,49 €

Chanson francophone - Paru le 2 octobre 2009 | Parlophone (France)

Etienne Daho a pris le pli, comme tant d’artistes de nos jours, de livrer un album live à la fin de chaque tournée. Ce cinquième album en public, en forme de best of mâtiné de relecture organique de L’Invitation aurait donc pu n’être qu’un avatar supplémentaire dans une discographie où les fautes de goûts et les erreurs de trajectoires sont absentes. Mais en choisissant cette fois de convier son public à un moment plus intime, enregistré dans la salle prestigieuse (et liée à la musique classique) le 3 décembre 2008, Daho apporte à sa discographie une borne qui possède sa propre identité. Au groupe électrique qui l’accompagne, avec modestie, il ajoute un trio de cordes, et propose donc une relecture très intime de son répertoire. La couleur acoustique permet en effet de mixer la voix très en avant, on sait que Daho est plus dans la confidence que dans l’invective, et avec le métier que lui confère un nombre dorénavant considérable de tournées, il a acquis une maîtrise de sa tonalité vocale, qui est ici flagrante. Sur ce décor de violons et de guitares boisées, « L’Adorer », « Paris le Flore » ou « Rendez-vous à Vedra » prennent une ampleur et une majesté que le public, d’évidence très complice, ressent. Charlotte Gainsbourg vint duettiser sur « If », comme elle le faisait sur la version studio, et Marianne Faithfull lit de sa voix de brume un extrait de « La Vénus à la fourrure » de Sacher Masoch, sur un « Epaule tattoo » théâtral. À ce double CD live, de vingt-huit chansons, Daho ajoute en prime Pleased to Meet You, soit des duos de luxe : « Les Dessous chics » avec Jane Birkin, « Le Grand sommeil » avec Katerine, « Private Tortures » avec les espoirs de Coming Soon, et « Rendez-vous au jardin des plaisirs » avec Camille. Des versions parfois anecdotiques, mais qui sont dans la ligne « à l’ancienne » d’Etienne Daho, qui aime offrir des inédits et autres bonus aptes à séduire les collectionneurs. Une version 2009 de son premier titre, « Mythomane », vient clore ce double CD bien tassé, mais qui reste volatil et léger. © ©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2017
A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 6 décembre 1991 | Parlophone (France)

A partir de :
CD4,99 €

Chanson francophone - Paru le 28 octobre 2005 | Parlophone (France)

A partir de :
CD4,99 €

Chanson francophone - Paru le 28 octobre 2005 | Parlophone (France)

A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 3 novembre 2003 | Parlophone (France)

Hi-Res
A partir de :
CD12,49 €

Chanson francophone - Paru le 28 février 2003 | Parlophone (France)

A partir de :
CD20,49 €

Chanson francophone - Paru le 1 septembre 2004 | Parlophone (France)

A partir de :
CD4,99 €

Chanson francophone - Paru le 28 octobre 2005 | Parlophone (France)

A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 18 avril 2000 | Parlophone (France)

A partir de :
CD14,99 €

Chanson francophone - Paru le 18 octobre 2019 | Parlophone (France)

L'interprète

Étienne Daho dans le magazine
  • Malik Djoudi, un tempérament
    Malik Djoudi, un tempérament Voix androgyne et électro pop mutine, le 2e album magique du protégé d'Etienne Daho...
  • Saint Etienne, le retour
    Saint Etienne, le retour Avec "Blitz", Etienne Daho signe l'un de ses disques les plus ambitieux...
  • Montreux Jazz Festival : demandez le programme !
    Montreux Jazz Festival : demandez le programme ! Du 4 au 19 juillet, les rives du Lac Léman recevront entre autres Pharrell Williams, Herbie Hancock en duo avec Wayne Shorter, Chris Rea, Van Morrison et surtout, Stevie Wonder, légende de la soul.
  • La Minute Qobuz #12
    La Minute Qobuz #12 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale en une émission, 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Iam, Étienne Daho, Hadouk Quartet, Robbie Williams et Philippe Jaroussky.
  • QIBUZ / Lundi 4 novembre 2013
    QIBUZ / Lundi 4 novembre 2013 Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?
  • QIBUZ / Lundi 26 août 2013
    QIBUZ / Lundi 26 août 2013 Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?
  • Moreau et Daho sont dans un bateau
    Moreau et Daho sont dans un bateau Le 2 juillet, la comédienne Jeanne Moreau et le chanteur Etienne Daho donneront sur la scène parisienne de Pleyel leur version du Condamné à mort de Jean Genet.
  • Daho et Moreau: duo choc, texte choc
    Daho et Moreau: duo choc, texte choc Trois ans après L’Invitation, Etienne Daho revient sur le devant de la scène avec Le Condamné à mort, projet ambitieux - à paraître le 2 novembre - basé sur le poème éponyme de Jean Genet. Un événe...
  • Etienne, tiens bon !
    Etienne, tiens bon ! Qu'il était bon de partir avec Daho en week-end à Rome en 1984...
  • Le Prix Constantin pour Asa
    Le Prix Constantin pour Asa La chanteuse nigériane remporte le septième Prix Constantin battant ainsi Yael Naim, Thomas Dutronc et, entre autres, Julien Doré.