Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,99 €

Variété francophone - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Music Division Capitol Music France

Livret Distinctions Coup de coeur de l'Académie Charles Cros - Sélection Prix Constantin - Sélection Les Inrocks
Véritable révélation de ce début d’année, Cyril Mokaiesh provoque le buzz avec son titre "Communiste". Son clip mis en ligne sur Rue 89, Les inrocks.com et la home de Dailymotion, compte plus de 50 000 vues. Cet album ne laisse personne indifférent, avec des textes engagés et poétiques sur des mélodies fortes.
HI-RES16,99 €
CD12,49 €

Variété francophone - Paru le 10 janvier 2020 | Un Plan Simple

Hi-Res
Cet album débute par un solo de oud, ce qui propulse d’emblée l’auditeur dans un voyage au Moyen-Orient, et plus précisément au Liban, d’où est originaire Cyril Mokaiesh. S’ensuit un hommage vibrant et sensuel à ce pays, « mariage de sable et de sang chaud hispanique / De miel et d’épices ». Mais comme le titre de ce quatrième opus l’indique, le chanteur possède également une culture occidentale (il est né à Paris), et c’est un désir constant de métissage qui s’exprime ici, ce que traduit l’emploi de sonorités électroniques mélangées à des instruments traditionnels.Tels des satellites poétiques à ces noces séduisantes, on pourra croiser également un piano (le splendide solo interprété par Bachar Mar-Khalifé dans La vie est ailleurs) ou bien un chœur classique (Mater Vitæ). Et à l’occasion, Mokaiesh invite des voix féminines, notamment celles de la comédienne Razane Jammal (Au Nom du père) et de la rappeuse Sòphia Moüssa (La Lueur) – seule apparition de la langue arabe dans l’album. Si Paris-Beyrouth décrit avant tout le parcours intime de Mokaiesh, les préoccupations politiques de cet ancien tennisman ne sont pas absentes du tableau, comme l’atteste Le Grand Changement, charge acerbe contre le néolibéralisme. Un titre qui prouve que le chanteur n’est pas qu’un contemplatif poète et nostalgique : c’est Cyril Mokaiesh dans toute sa complexité que décrit ce Paris-Beyrouth généreux et ivre de liberté. © Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD12,49 €

Variété francophone - Paru le 15 novembre 2019 | Un Plan Simple

Hi-Res
CD10,99 €

Variété francophone - Paru le 16 novembre 2016 | Un Plan Simple

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Variété francophone - Paru le 6 septembre 2019 | Un Plan Simple

Hi-Res
CD10,99 €

Variété francophone - Paru le 9 novembre 2015 | Un Plan Simple

Selon Cyril Mokaiesh, la naissance du projet Naufragés remonte à la découverte de l'album Avanti!, paru en 2000 sur le label Sketch, dans lequel le pianiste de jazz Giovanni Mirabassi recréait des chants révolutionnaires en solo. Connu pour son engagement démontré sur son premier album Du Rouge et des Passions (2011), sorti après une expérience en groupe, le chanteur s'est inspiré de cette démarche pour bâtir un recueil de chansons dédié aux « naufragés de la chanson », dont le nom n'a pas gagné la notoriété qu'ils méritent.Qui de mieux pour l'accompagner dans cette aventure que le pianiste qui lui a insufflé l'idée ? C'est donc en duo et dans le plus sobre habillage piano-voix que le tandem franco-italien rend hommage aux chers disparus. Tel le clavier aux touches d'ivoire et d'ébène, le jeu délicat de l'un, tout en nuances et douceur, offre un baume apaisant au chant ou à la diction de son équipier, emporté par le souffle de textes fortement réalistes. Ensemble, ils ramènent à la vie Allain Leprest, dont la métaphore de « Nu » donne son titre à l'album, non loin de « C'est peut-être ». De la confidence à l'éclat, le chanteur s'immerge dans les mots du frère de coeur de Léo Ferré, son père spirituel absent de la liste car déjà statufié. En revanche, Cyril Mokaiesh met à l'honneur Bernard Dimey, l'auteur de « Syracuse » pour Henri Salvador, dont il chantourne la douce mélodie de « J'aimerais tant savoir », comme il réhabilite le magnifique « Poor Lonesome Piéton » de Philippe Léotard ou n'oublie pas d'inclure « Les enfants rouges » de Mano Solo et « Des idiots comme moi » de Daniel Darc. La « Bonne figure » de Serge Reggiani est également du voyage et glisse avec légèreté sous les doigts de son compatriote de coeur. D'autres, auquel le temps n'a pas encore apporté la juste postérité, bénéficient de cet éclairage sur leur oeuvre. Il est bon de retrouver le trop peu connu « Nous (c'est nous) » de Jehan, l'obscur « Rien ne va plus, rien ne va » de Victor Vyssotski, « Parler aux anges » de Pierre Vassiliu ou « Écoutez, vous ne m'écoutez pas » de Jacques Debronckart, placé en ouverture. © Loïc Picaud / Music-Story
CD4,99 €

Variété francophone - Paru le 26 janvier 2018 | Un Plan Simple

CD9,99 €

Variété francophone - Paru le 9 septembre 2016 | Un Plan Simple

CD4,99 €

Variété francophone - Paru le 1 janvier 2011 | Universal Music Division Capitol Music France

CD1,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Capitol Music France

L'interprète

Cyril Mokaiesh dans le magazine