Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES39,99 €
CD33,99 €

Hard Rock - Paru le 17 mars 1979 | Rhino Atlantic

Hi-Res
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Hard Rock - Paru le 6 avril 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res
Dès les premières mesures de « Can't Get Enough » et le « one, two, three » de Paul Rodgers, l'affaire est entendue, un nouveau phénomène du rock vient de naître.Les ruines de Free sont encore fumantes, mais Paul Rodgers est déterminé à ne pas en rester là. La guitare de Mick Ralphs apporte une touche plus glam et plus pop dans le blues rock qu'il affectionne.Alléché par les sonorités du festin, Bill Grant le manager de Led Zeppelin les prends en main. L'enregistrement du futur chef d'œuvre commence en novembre 1973.Le nom du groupe, la pochette sobre, tout prépare l'auditeur à affronter un déluge de rock poisseux. « Rock Steady », « Ready For Love », tous les titres ont le potentiel pour devenir des classiques. La voix de Paul Rodgers atteint des sommets de lyrisme et d'émotion, la guitare est d'une finesse exemplaire, la section rythmique souligne le rythme et sait le durcir à bon escient.La sortie de Bad Co en juin 1974 s'apparente à un raz de marée, No 1 aux Etats Unis et No 3 en Grande Bretagne, l'été leur appartient avec le slow « Bad Co » véritable déclaration d'intention de ces outlaws du rock qui vont bientôt dévaster les scènes (et les hôtels) du monde entier.Bad Co est un des plus grands albums de blues rock jamais sortis, le sommet et le summum d'une époque où le genre faisait la loi sur la planète musique. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Hard Rock - Paru le 2 octobre 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res
A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Hard Rock - Paru le 7 avril 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res
Dès les premières mesures de « Can't Get Enough » et le « one, two, three » de Paul Rodgers, l'affaire est entendue, un nouveau phénomène du rock vient de naître.Les ruines de Free sont encore fumantes, mais Paul Rodgers est déterminé à ne pas en rester là. La guitare de Mick Ralphs apporte une touche plus glam et plus pop dans le blues rock qu'il affectionne.Alléché par les sonorités du festin, Bill Grant le manager de Led Zeppelin les prends en main. L'enregistrement du futur chef d'œuvre commence en novembre 1973.Le nom du groupe, la pochette sobre, tout prépare l'auditeur à affronter un déluge de rock poisseux. « Rock Steady », « Ready For Love », tous les titres ont le potentiel pour devenir des classiques. La voix de Paul Rodgers atteint des sommets de lyrisme et d'émotion, la guitare est d'une finesse exemplaire, la section rythmique souligne le rythme et sait le durcir à bon escient.La sortie de Bad Co en juin 1974 s'apparente à un raz de marée, No 1 aux Etats Unis et No 3 en Grande Bretagne, l'été leur appartient avec le slow « Bad Co » véritable déclaration d'intention de ces outlaws du rock qui vont bientôt dévaster les scènes (et les hôtels) du monde entier.Bad Co est un des plus grands albums de blues rock jamais sortis, le sommet et le summum d'une époque où le genre faisait la loi sur la planète musique. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Hard Rock - Paru le 19 avril 2011 | Rhino Atlantic

Hi-Res
Comment enchainer sur le succès d'un premier album aussi énorme que Bad Co ? Visiblement Paul Rodgers et ses bons compagnons ont trouvé la réponse. Tout simplement enregistrer un aussi bon disque.Straight Shooter est même intrinséquement supérieur à Bad Co, le groupe a eu plus de temps pour enregistrer dans le cadre superbe du Gloucestershire Castle, les musiciens se connaissent mieux, ils savent que leur style rencontre l'adhésion du public.Alors « Gone Lovin' Gone Bad » peut résonner, le blues rock impeccable de Bad Co est bien au rendez vous. « Feel Like Makin' Love » est un bijou, ballade à la guitare sèche, entrecoupée de brusques montées de rythme électiques sur un roulement de batterie de Simon Kirke.« Weep No More » et son intro orchestrale part très vite en blues qui balance, Mary se console vite, la voix de Paul Rodgers montre des nuances absolument incroyables, un pouvoir de transmission des sentiments inégalé. « Shooting Star » c'est la ballade de tous ceux qui ont joué au jeu du rock, les Jimi Hendrix ou Jim Morrison , et qui ont craqué devant la célébrité, allez Mick Ralph remet nous un petit solo. « Deal With the Preacher » vient rappeler que Bad Co est un des précurseurs du rock lourd, si le tempo est moyen, la tension est palpable, et toujours l'accord parfait de cette voix et de cette guitare.  « Wild Fire Woman » s'avère un peu en dessous du lot, la construction du morceau est inutilement compliquée, Paul Rodgers rame un peu sur la fin pour rameuter les troupes, mais rien n'y fait, le feu ne s'allume pas.« Anna » c'est le slow, obligatoire pour recharger les énergies et rapprocher les corps. Moins brillant que « Bad Co » sur l 'album précédent, il est de nouveau l'occasion pour Paul Rodgers de faire briller ses cordes vocales. « Call On Me » et son intro au piano par Paul Rodgers est étrangement pop pour le registre habituel de Bad Co, s'il est un groupe de blues rock que l'on ne peut qualifier de « bourrins » c'est bien Bad Co. D'autant que Mick Ralphs fait encore chanter sa guitare sur le titre. Et Boz Burrell ? Que fait il ? Comme tous les grands bassistes il est discret et omniprésent, impeccable.Straight Shooter se classe No 1 aux Etats Unis et No 3 en Angleterre, Bad Co gagnant sur tapis vert. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
CD55,99 €

Hard Rock - Paru le 19 juillet 2019 | Rhino Atlantic

A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Pop - Paru le 26 mai 2017 | Rhino Atlantic

Hi-Res
A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Hard Rock - Paru le 19 avril 2011 | Rhino Atlantic

Hi-Res
Comment enchainer sur le succès d'un premier album aussi énorme que Bad Co ? Visiblement Paul Rodgers et ses bons compagnons ont trouvé la réponse. Tout simplement enregistrer un aussi bon disque.Straight Shooter est même intrinséquement supérieur à Bad Co, le groupe a eu plus de temps pour enregistrer dans le cadre superbe du Gloucestershire Castle, les musiciens se connaissent mieux, ils savent que leur style rencontre l'adhésion du public.Alors « Gone Lovin' Gone Bad » peut résonner, le blues rock impeccable de Bad Co est bien au rendez vous. « Feel Like Makin' Love » est un bijou, ballade à la guitare sèche, entrecoupée de brusques montées de rythme électiques sur un roulement de batterie de Simon Kirke.« Weep No More » et son intro orchestrale part très vite en blues qui balance, Mary se console vite, la voix de Paul Rodgers montre des nuances absolument incroyables, un pouvoir de transmission des sentiments inégalé. « Shooting Star » c'est la ballade de tous ceux qui ont joué au jeu du rock, les Jimi Hendrix ou Jim Morrison , et qui ont craqué devant la célébrité, allez Mick Ralph remet nous un petit solo. « Deal With the Preacher » vient rappeler que Bad Co est un des précurseurs du rock lourd, si le tempo est moyen, la tension est palpable, et toujours l'accord parfait de cette voix et de cette guitare.  « Wild Fire Woman » s'avère un peu en dessous du lot, la construction du morceau est inutilement compliquée, Paul Rodgers rame un peu sur la fin pour rameuter les troupes, mais rien n'y fait, le feu ne s'allume pas.« Anna » c'est le slow, obligatoire pour recharger les énergies et rapprocher les corps. Moins brillant que « Bad Co » sur l 'album précédent, il est de nouveau l'occasion pour Paul Rodgers de faire briller ses cordes vocales. « Call On Me » et son intro au piano par Paul Rodgers est étrangement pop pour le registre habituel de Bad Co, s'il est un groupe de blues rock que l'on ne peut qualifier de « bourrins » c'est bien Bad Co. D'autant que Mick Ralphs fait encore chanter sa guitare sur le titre. Et Boz Burrell ? Que fait il ? Comme tous les grands bassistes il est discret et omniprésent, impeccable.Straight Shooter se classe No 1 aux Etats Unis et No 3 en Angleterre, Bad Co gagnant sur tapis vert. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Rock - Paru le 19 juillet 2010 | Concert Live Ltd

Hi-Res
A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Pop - Paru le 26 mai 2017 | Rhino Atlantic

Hi-Res
A partir de :
CD16,99 €

Hard Rock - Paru le 1 juin 1985 | Rhino Atlantic

A partir de :
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Hard Rock - Paru le 29 avril 2016 | Rhino Atlantic

Hi-Res
Premier groupe à signer sur le label créé par Led Zeppelin, Swan Song, les Bad Company exploitent un filon qui cartonne dans les années 70 : hard rock et blues. Sorte de superband, Bad Company est composé de Paul Rodgers et Simon Kirke (anciennement du groupe Free), Mick Ralphs (Mott The Hoople) et Boz Burell (King Crimson). Ce double album fait ressortir plus de deux heures et demie d’enregistrement totalement live. Les prises ont eu lieu pendant la prestation de Houston, Texas en 1977 et celle de Londres en 1979. Avec des bandes originales, sans aucun overdub, ces lives sont bourrés d’énergie et de rock attitude. © AR/Qobuz
A partir de :
CD16,99 €

Rock - Paru le 20 mai 2008 | Rhino Atlantic

A partir de :
CD16,99 €

Hard Rock - Paru le 16 novembre 2010 | Rhino Atlantic

A partir de :
CD12,49 €

Rock - Paru le 12 janvier 2018 | BMG

A partir de :
CD13,99 €

Hard Rock - Paru le 6 avril 2015 | Rhino Atlantic

Dès les premières mesures de « Can't Get Enough » et le « one, two, three » de Paul Rodgers, l'affaire est entendue, un nouveau phénomène du rock vient de naître.Les ruines de Free sont encore fumantes, mais Paul Rodgers est déterminé à ne pas en rester là. La guitare de Mick Ralphs apporte une touche plus glam et plus pop dans le blues rock qu'il affectionne.Alléché par les sonorités du festin, Bill Grant le manager de Led Zeppelin les prends en main. L'enregistrement du futur chef d'œuvre commence en novembre 1973.Le nom du groupe, la pochette sobre, tout prépare l'auditeur à affronter un déluge de rock poisseux. « Rock Steady », « Ready For Love », tous les titres ont le potentiel pour devenir des classiques. La voix de Paul Rodgers atteint des sommets de lyrisme et d'émotion, la guitare est d'une finesse exemplaire, la section rythmique souligne le rythme et sait le durcir à bon escient.La sortie de Bad Co en juin 1974 s'apparente à un raz de marée, No 1 aux Etats Unis et No 3 en Grande Bretagne, l'été leur appartient avec le slow « Bad Co » véritable déclaration d'intention de ces outlaws du rock qui vont bientôt dévaster les scènes (et les hôtels) du monde entier.Bad Co est un des plus grands albums de blues rock jamais sortis, le sommet et le summum d'une époque où le genre faisait la loi sur la planète musique. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2015
A partir de :
CD13,49 €

Hard Rock - Paru le 21 février 1976 | Rhino Atlantic

A partir de :
CD16,99 €

Hard Rock - Paru le 15 juin 2009 | Rhino Atlantic

A partir de :
CD16,99 €

Hard Rock - Paru le 16 novembre 2010 | Rhino Atlantic

A partir de :
CD16,99 €

Hard Rock - Paru le 16 novembre 2010 | Rhino Atlantic