Catégories :

Les albums

HI-RES18,99 €
CD15,99 €
13

Rock français - Paru le 8 septembre 2017 | Indochine Records

Hi-Res Livret
35 ans après L’Aventurier, Indochine n’affiche aucune ride ! Nicola Sirkis tient non seulement fermement la barre du navire, mais il réussit à hypnotiser les fans de la première heure comme leurs enfants ! Stade de France complet et albums qui se vendent comme des petits pains, ils veulent certes le Indochine d’hier mais aussi celui d’aujourd’hui ! Là est la force d’un groupe dont les congénères ne vivent que sur leur répertoire du siècle dernier… Baptisée 13, la cuvée Indochine 2017 est copieusement garnie de ces potentiels tubes actuels. Les ambiances new wave typiquement 80’s (ah, ces synthés sur Suffragettes BB !) sonnent très contemporain. L’équilibre est parfait entre textes introspectifs et paroles engagées. Et Sirkis réussit à rendre homogène son périple habité. Il rappelle aussi deux complices de l’album Paradize de 2002 : sur Karma Girls, le cerveau d’Indochine prête sa plume à Jean-Louis Murat (qui avait sévi sur Un singe en hiver) et sur La Vie est belle, il a réembauché Mickael ‘Mickey 3D’ Furnon (auteur de J'ai demandé à la lune). Parfait pour patienter jusqu’au 40e anniversaire du groupe ! © CM/Qobuz
CD14,49 €

Rock français - Paru le 17 janvier 2011 | Jive Epic

Et l’aventure des Aventuriers du rock français n’en finit pas au point d’embraser le… Stade de France ! Sublime instantané de cet événement, un live pharaonique (26 juin 2010) où la bande de Nicola Sirkis revisite ses plus grands tubes dans des versions pêchues et boostées par des guitares furibardes. A l'arrivée, un grand live, tout simplement... © Qobuz
CD14,49 €

Rock français - Paru le 21 juin 2010 | Jive Epic

Avec ce live enregistré lors de leur passage à Bruxelles, la bande à Nicolas Sirkis offre à tous ses fans-boys un aperçu du show gigantesque proposé pour la tournée issue de La République des Météors, quelques jours avant l’arrivée du groupe au Stade de France. Pertinent ! © Qobuz
CD1,99 €

Rock français - Paru le 20 janvier 2010 | Jive Epic

CD1,99 €

Rock français - Paru le 14 mai 2009 | Sony Music Entertainment

CD1,99 €

Rock français - Paru le 5 décembre 2008 | Sony Music Entertainment

CD1,99 €

Rock français - Paru le 6 août 2008 | Jive Epic

CD18,99 €

Rock français - Paru le 3 décembre 2007 | Columbia

CD3,99 €

Rock français - Paru le 21 novembre 2007 | Jive Epic

CD1,99 €

Rock français - Paru le 15 octobre 2007 | Sony Music Entertainment

CD18,99 €

Rock français - Paru le 15 février 2007 | Jive

Le groupe de pop française Indochine a célébré son 25è anniversaire en 2006 avec deux grands concerts à l'opéra de Hanoï qui ont fait l'objet d'un album sorti un an plus tard, Live à Hanoï. Le groupe issu du courant new wave des années 80 y a sélectionné les meilleurs tubes de sa carrière. L'album comprend, entre autres, des titres tels que "Le Péril Jaune", "Justine", "Pink Water 3" et "L'Aventurier". © Matt Collar /TiVo
CD1,99 €

Rock français - Paru le 25 décembre 2006 | Sony Music Entertainment

CD6,49 €

Rock français - Paru le 2 octobre 2006 | Jive

CD1,99 €

Rock français - Paru le 25 janvier 2006 | Jive Epic

CD4,99 €

Rock français - Paru le 11 novembre 2005 | Jive Epic

CD8,99 €

Rock français - Paru le 14 juillet 2003 | Columbia

CD3,99 €

Rock français - Paru le 30 septembre 2002 | Columbia

CD3,99 €

Rock français - Paru le 8 avril 2002 | Columbia

CD14,49 €

Rock français - Paru le 28 février 2002 | Indochine Records

Distinctions Victoire de la musique - Discothèque Idéale Qobuz
Considéré comme l’album de la résurrection, ce disque n’est pourtant que l’ultime volet d’un triptyque, la dernière pierre des nouvelles fondations de l’édifice Indochine. D’ailleurs, si le s de Paradise est remplacé par un z, c’est bien en clin d’œil à la dernière lettre de l’alphabet. Après la période de l’adolescence abordée dans Wax, celle de la découverte des plaisirs dans Dancetaria, voici venu le temps de la responsabilité avec l’enfantement. Paradize marquera une phénoménale renaissance, vingt ans très exactement après le premier chapitre de l’histoire.Sorti au mois de mars 2002, Paradize se vend à près de 1,2 million de copies, et le single J’ai demandé à la lune à 800 000 exemplaires. Du jamais vu pour un groupe de rock français, car il n’y a pas d’autre adjectif pour qualifier Indochine. À court d’inspiration, Nicola Sirkis, dernier membre de la fondation originelle, a fait appel à d’autres plumes pour l’aider à écrire les textes : la romancière Ann Scott, les musiciens Gérard Manset, Jean-Louis Murat et Mickaël Furnon, plus connu sous le nom de Mickey 3D. Un choix judicieux et habile, qui l’empêche de tourner en rond. Dans Mao Boy, l’un des titres phares, il évoque la transmission à sa fille Théa – Mao étant son deuxième prénom – mais aussi à l’enfant qu’Oli de Sat et sa compagne attendent, comme l’indique la jeune femme de la pochette qui exhibe son ventre.Si Electrastar profite de guitares franches et de nappes de claviers offensives pour incarner une folie qui guette parfois le groupe, les épreuves n’ont cessé de se succéder. Punker décline une envie de pratiquer une politique de terre brûlée en optant pour une urgence de propos. Mais c’est l’incroyable mélodie de J’ai demandé à la lune qui emportera toutes les adhésions avec sa simplicité et sa fluidité apparentes. L’Indomania an II est en marche, elle ne s’arrêtera guère plus. Et si la croix de la pochette fait office de nouveau logo, Dark est une prière qui demande à ses disciples de puiser la force d’avancer en eux au lieu de croire aux chimères invoquées par d’autres. Une belle parabole de ce succès. © Christian Eudeline/Qobuz
CD14,49 €

Rock français - Paru le 7 mars 1999 | Double T

C’est assurément l’album le plus émouvant et le plus tragique de l’histoire d’Indochine. Une huitième livraison commercialisée au crépuscule du millénaire, au mois d’août 1999, entamée avec le jumeau de Nicolas, Stéphane, mais terminée sans lui. Celui-ci est décédé entre-temps, le 27 février 1999. Mais comme les chansons composées par eux deux sont si fortes et si belles, Nicolas prend la décision de les finaliser. Parti à quatre, le groupe Indochine se réduit désormais à sa seule personne. Heureusement, il a trouvé de nouveaux alliés en Jean-Pierre Pilot et Oli de Sat, déjà présents sur le disque précédent Wax. Car, l’air de rien, cette période qui va s’achever avec Paradize forme un triptyque. Si Wax évoquait des histoires d’adolescence, l’âge des plaisirs plus ou moins adultes semble ici soudain frapper à la porte. Comme un nouveau champ des possibles qui démarre fort, car le premier morceau au titre éponyme Danceteria pourrait habiller n’importe quelle romance gothique. Impossible de savoir ce qui nous attend réellement au bout de ce long tunnel de folie faite musique… C’est d’ailleurs le plus long morceau de la discographie du groupe, 7 minutes 35 secondes. Juste toi et moi se laisse pour une fois influencé par ses contemporains, les guitares évoquant la pop anglaise d’alors (Blur, Oasis), alors que Manifesto propose un rythme électronique très martial, une manière de dénoncer une nouvelle fois l’impérialisme américain. Pourtant c’est plus la légèreté amoureuse qui est ici mise en avant, via Atomic Sky aux réminiscences du baiser offert sur le cinquième album, alors que Venus est un nom emprunté à la déesse de l’amour. Cet album s’écoulera à 120 000 copies. © Christian Eudeline/Qobuz

Le genre

Rock français dans le magazine