Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Billie Eilish|WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

« On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. » Mais Billie Eilish a tout d'une fille sérieuse et, surtout, à prendre au sérieux. A 16 ans, elle publiait le très remarqué Don’t Smile at Me, un maxi concocté avec son grand frère comprenant les singles Copycat, Bellyache ou encore Ocean Eyes qu'elle postait sur SoundCloud deux ans plus tôt... soit à 14 ans. La critique découvrait la pop efficace parce que torturée d'une adolescente peroxydée, perdue dans des sweat-shirts XXL. Avec When We All Fall Asleep, Where Do We Go?, son titre étrange et sa pochette flippante, Eilish (et ses cheveux sombres) bascule encore un peu plus du côté obscur. Ce qui frappe d'abord, c'est cette production ultraléchée, toujours assurée par Finneas O'Connell, qui claque après une intro où l'ado rigole de son Invisalign, sorte d'appareil dentaire invisible. Puis Bad Guy balance des beats EDM qui viennent trancher avec la langueur de Xanny. Le reste sera de la même trempe : une alternance de douceur et de violence, mêlé de paroles mûres où celle qui a été diagnostiquée d'un syndrome de la Tourette à 11 ans parle de Xanax et de gentilles filles qui rôtiront en Enfer. Dans ce mélange de pop sombre aux basses trap et aux beats creepy, Eilish excelle. Une vraie révélation. © Charlotte Saintoin/Qobuz

Plus d'informations

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
!!!!!!!
00:00:13

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

2
bad guy
00:03:14

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records, Mit freundlicher Genehmigung: Universal Music Group, Inc.

3
xanny
00:04:03

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

4
you should see me in a crown
00:03:00

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2018 Darkroom/Interscope Records

5
all the good girls go to hell
00:02:48

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

6
wish you were gay
00:03:41

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

7
when the party's over
00:03:16

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer - Finneas O'Connell, Producer, Percussion, Piano, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist, Bass (Vocal)

℗ 2018 Darkroom/Interscope Records

8
8
00:02:53

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

9
my strange addiction
00:02:59

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

10
bury a friend
00:03:13

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

11
ilomilo
00:02:36

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

12
listen before i go
00:04:02

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

13
i love you
00:04:51

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

14
goodbye
00:01:59

Rob Kinelski, Mixer, StudioPersonnel - Casey Cuayo, Assistant Mixer, StudioPersonnel - John Greenham, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Billie Eilish, MainArtist - Finneas O'Connell, Producer, ComposerLyricist - Billie Eilish O'Connell, ComposerLyricist

℗ 2019 Darkroom/Interscope Records

Descriptif de l'album

« On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. » Mais Billie Eilish a tout d'une fille sérieuse et, surtout, à prendre au sérieux. A 16 ans, elle publiait le très remarqué Don’t Smile at Me, un maxi concocté avec son grand frère comprenant les singles Copycat, Bellyache ou encore Ocean Eyes qu'elle postait sur SoundCloud deux ans plus tôt... soit à 14 ans. La critique découvrait la pop efficace parce que torturée d'une adolescente peroxydée, perdue dans des sweat-shirts XXL. Avec When We All Fall Asleep, Where Do We Go?, son titre étrange et sa pochette flippante, Eilish (et ses cheveux sombres) bascule encore un peu plus du côté obscur. Ce qui frappe d'abord, c'est cette production ultraléchée, toujours assurée par Finneas O'Connell, qui claque après une intro où l'ado rigole de son Invisalign, sorte d'appareil dentaire invisible. Puis Bad Guy balance des beats EDM qui viennent trancher avec la langueur de Xanny. Le reste sera de la même trempe : une alternance de douceur et de violence, mêlé de paroles mûres où celle qui a été diagnostiquée d'un syndrome de la Tourette à 11 ans parle de Xanax et de gentilles filles qui rôtiront en Enfer. Dans ce mélange de pop sombre aux basses trap et aux beats creepy, Eilish excelle. Une vraie révélation. © Charlotte Saintoin/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Everyday Life

Coldplay

Everyday Life Coldplay

A Head Full of Dreams

Coldplay

Ghost Stories

Coldplay

Ghost Stories Coldplay

A Rush of Blood to the Head

Coldplay

À découvrir également
Par Billie Eilish

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

No Time To Die

Billie Eilish

No Time To Die Billie Eilish

When We All Fall Asleep, Where Do We Go?

Billie Eilish

dont smile at me

Billie Eilish

dont smile at me Billie Eilish

Happier Than Ever

Billie Eilish

Happier Than Ever Billie Eilish

Playlists

Dans la même thématique...

Blue Banisters

Lana Del Rey

Blue Banisters Lana Del Rey

My Universe

Coldplay

My Universe Coldplay

Terra Firma

Tash Sultana

Terra Firma Tash Sultana

Music Of The Spheres

Coldplay

evermore (Explicit)

Taylor Swift

evermore (Explicit) Taylor Swift
Les Grands Angles...
La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Et Nirvana tua le rock

En 1987 naissait Nirvana, l’embardée punk la plus inattendue de la fin du XXe siècle. Carrière éclair, tubes éternels, engouement planétaire et épilogue tragique : et si la bande de Kurt Cobain n’était autre que le dernier grand groupe de l’histoire du rock ? A l’occasion des 30 ans de leur album culte “Nevermind”, retour sur l’histoire d’un phénomène générationnel sans pareil.

Les Black Keys en 10 chansons

Dès 2001, les Black Keys ont rappelé à la Terre entière d’où venait vraiment le blues, virant tout gras apparent et solos superflus. Du sauvage, du brutal, du minimaliste et du cru joué seulement à deux. Un style unique que Dan Auerbach et Patrick Carney ont réussi à faire évoluer sur deux décennies sans jamais vendre leur âme au diable, invariablement posté en embuscade au carrefour du delta du Mississippi. La preuve en dix chansons.

Dans l'actualité...