Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Otis Redding - The Soul Album

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

The Soul Album

Otis Redding

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

« Il y a beaucoup de bons chanteurs de soul music, mais les grands chanteurs sont rares. Otis Redding est l’un de ceux-là ». Cette déclaration en fanfare, telle qu’elle figure sur la pochette de l’édition originale de The Soul Album, toute d’immodestie triomphante et enfantine en apparence, dépeint pourtant avec une parfaite acuité le panorama : désormais, il y a Otis Redding, et les autres.



Comme à l’accoutumée, le programme du disque inclut quelques emprunts à des confrères (Sam Cooke, Smokey Robinson), et ce sont autant d’occasions offertes à Redding d’expliciter la différence majeure entre reprises, et réappropriations. Le passage entre répertoire original et chansons composées par d’autres se fait effectivement sans douleurs, ni contrastes ou contraintes, tant la capacité du sudiste est impériale d’investir, avec sa propre sensibilité, et sa propre technique vocale, tout ce qui approche de son micro.



Et, donc, avec « Chain Gang », ou d’autres incunables comme « Nobody Knows When You’re Down and Out », le Géorgien démontre quelle perfection il atteint désormais en tant qu’interprète. The Soul Album sanctionne également la part croissante, et désormais prépondérante, prise par Steve Cropper : de simple accompagnateur (si l’on peut dire, en regard de ses invraisemblables contre-chants ciselés autour de la voix), le guitariste voit désormais ses qualités de compositeur reconnues (ici, à trois reprises, avec notamment un fabuleux « Just One More Day », qui connaîtra une belle carrière durant son exploitation en 45-tours).



Cet état de fait ne fera que s’accentuer au fil des mois, affectant de manière durable, non seulement le son général, mais également le catalogue des standards interprétés par Redding. Inutile de préciser que les autres, tous les autres, c’est-à-dire l’équipe habituelle entourant le chanteur (de Booker T. Jones et son orgue liquide, à la batterie  d’Al Jackson, en perfection déposée), sont au-dessus de tout reproche. The Soul Album atteindra en 1966 la troisième place des hit parades de musique noire.


© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2020

Plus d'informations

The Soul Album

Otis Redding

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Just One More Day
00:03:01

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, Writer, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar, Writer - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - McElvoy Robinson, Writer - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

2
It's Growing
00:02:46

Warren Moore, Writer - Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - SMOKEY ROBINSON, Writer - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

3
Cigarettes and Coffee
00:03:52

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Jerry Butler, Writer - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Eddie Thomas, Writer - Jay Walker, Writer - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

4
Chain Gang
00:03:04

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Sam Cooke, Writer - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

5
Nobody Knows You (When You're Down and Out)
00:03:10

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Jimmy Cox, Writer - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1966 Atlantic Records

6
Good to Me
00:03:49

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, Writer, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Julius Green, Writer - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

7
Scratch My Back
00:02:41

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - JAMES MOORE, Writer - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

8
Treat Her Right
00:02:10

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - Roy Head, Writer - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Gene Kurtz, Writer - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

9
Everybody Makes a Mistake
00:03:22

Alvertis Isbell, Writer - Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Eddie Floyd, Writer - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

10
Any Ole Way
00:02:32

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, Writer, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar, Writer - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

11
634-5789
00:02:49

Wayne Jackson, Trumpet - Booker T. Jones, Keyboards, Piano - al jackson jr., Drums - Otis Redding, Lead Vocals, MainArtist - Sammy Coleman, Trumpet - Isaac Hayes, Keyboards, Piano - Gene "Bowlegs" Miller, Trumpet - Steve Cropper, Guitar, Writer - FLOYD NEWMAN, Baritone Saxophone - Eddie Floyd, Writer - Donald "Duck" Dunn, Bass Guitar - Charles "Packy" Axton, Tenor Saxophone - Andrew "Love" Jackson, Tenor Saxophone

© 1966 Atlantic Records ℗ 1968 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.

Descriptif de l'album

« Il y a beaucoup de bons chanteurs de soul music, mais les grands chanteurs sont rares. Otis Redding est l’un de ceux-là ». Cette déclaration en fanfare, telle qu’elle figure sur la pochette de l’édition originale de The Soul Album, toute d’immodestie triomphante et enfantine en apparence, dépeint pourtant avec une parfaite acuité le panorama : désormais, il y a Otis Redding, et les autres.



Comme à l’accoutumée, le programme du disque inclut quelques emprunts à des confrères (Sam Cooke, Smokey Robinson), et ce sont autant d’occasions offertes à Redding d’expliciter la différence majeure entre reprises, et réappropriations. Le passage entre répertoire original et chansons composées par d’autres se fait effectivement sans douleurs, ni contrastes ou contraintes, tant la capacité du sudiste est impériale d’investir, avec sa propre sensibilité, et sa propre technique vocale, tout ce qui approche de son micro.



Et, donc, avec « Chain Gang », ou d’autres incunables comme « Nobody Knows When You’re Down and Out », le Géorgien démontre quelle perfection il atteint désormais en tant qu’interprète. The Soul Album sanctionne également la part croissante, et désormais prépondérante, prise par Steve Cropper : de simple accompagnateur (si l’on peut dire, en regard de ses invraisemblables contre-chants ciselés autour de la voix), le guitariste voit désormais ses qualités de compositeur reconnues (ici, à trois reprises, avec notamment un fabuleux « Just One More Day », qui connaîtra une belle carrière durant son exploitation en 45-tours).



Cet état de fait ne fera que s’accentuer au fil des mois, affectant de manière durable, non seulement le son général, mais également le catalogue des standards interprétés par Redding. Inutile de préciser que les autres, tous les autres, c’est-à-dire l’équipe habituelle entourant le chanteur (de Booker T. Jones et son orgue liquide, à la batterie  d’Al Jackson, en perfection déposée), sont au-dessus de tout reproche. The Soul Album atteindra en 1966 la troisième place des hit parades de musique noire.


© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2020

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Otis Redding

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Otis Redding, soul dans la nuit

Il y a 52 ans, l’étoile filante de la soul est tombée du ciel. À 26 ans seulement, Otis Redding n’avait eu le temps de ne publier que six albums de son vivant. Assez tout de même pour être considéré comme l’une des plus grandes voix du XXe siècle.

Comment Kanye West a renversé le hip-hop

En vingt ans, Kanye West a plusieurs fois changé le cours du rap et influencé comme très peu de ses contemporains la pop de son époque. Il a collaboré avec Paul McCartney, Rick Rubin, Daft Punk ou Rihanna, relancé les carrières de Jay-Z et Common, révélé Kid Cudi ou John Legend et est une influence majeure pour des artistes tels que Childish Gambino, Drake ou The Weeknd. Retour sur la carrière d’un artiste qui reste une énigme.

L’âge d’or funk de James Brown

Entre 1967 et 1974, le Godfather transforme sa soul en funk. Entouré par les musiciens les plus groovy du moment, James Brown orchestre une BO en phase avec les changements de la société américaine. Et tout le monde saute à bord de la Sex Machine !

Dans l'actualité...