Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Stick Game Percussion Ensemble - Daqun Jia: Percussion Works

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Daqun Jia: Percussion Works

Gu Feng Percussion Ensemble, Stick Game Percussion Ensemble, Zhengdao Lu

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, subscribe to Sublime+

Ce n’est pas si fréquent que Qobuz mette en avant des compositeurs de l’Empire du Milieu : voici donc Jia Daqun (prononcé « Da-Tchün », ce qui est le prénom ; Jia est le nom de famille), né en 1955, et dont la place dans la musique contemporaine non seulement de son pays mais de la sphère classique planétaire n’est plus à démontrer. Oui, nombre de ses œuvres empruntent au fonds national chinois, mais les compositeurs espagnols n’empruntent-ils pas au fonds ibérique, et tous les compositeurs à leurs propres racines ? Dans Pole, Jia mêle précisément les percussions chinoises aux percussions occidentales ; alors que Songs without Words jette un pont entre les percussions chinoises et celles, fort différentes, du Japon. Pologue of Drums fait appel à la percussion chinoise et aux instruments à vent traditionnels chinois. Pour mémoire, Jia Daqun est professeur de composition au Conservatoire de Shanghai – quelque 1200 élèves de niveau doctorant, excusez du peu – et, bien évidemment, ne limite pas sa production à des œuvres d’inspiration ou d’instrumentation chinoises ou asiatique : symphonies, musique de chambre, musique pour piano, etc. Signalons aussi, pour mémoire, que sa fille, Ran Jia (ou Jia Ran), est l’une des musiciennes les plus passionnantes sur la jeune scène pianistique internationale, d’ores et déjà célèbre pour ses interprétations envoûtantes des Sonates de Franz Schubert, compositeur auquel elle a consacré deux albums - sur le deuxième, chez RCA, figure des pièces de son père. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Daqun Jia: Percussion Works

Stick Game Percussion Ensemble

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Pole (Daqun Jia)

1
Pole
Stick Game Percussion Ensemble
00:10:34

Daqun Jia, Composer - Stick Game Percussion Ensemble, Ensemble, MainArtist - Zaiyong Lin, Producer - Dakang Li, Engineer

(C) 2018 Naxos (P) 2018 Naxos

The Song Without Words (Daqun Jia)

2
I. Recitative of Octoban
Zhengdao Lu
00:06:36

Daqun Jia, Composer - Zaiyong Lin, Producer - Dakang Li, Engineer - Zhengdao Lu, Artist, MainArtist

(C) 2018 Naxos (P) 2018 Naxos

3
II. Arias of Gong and Vibraphone
Zhengdao Lu
00:09:28

Daqun Jia, Composer - Zhengdao Lu, Artist, MainArtist

(C) 2018 Naxos (P) 2018 Naxos

4
III. Sonority of Drums
Zhengdao Lu
00:06:14

Daqun Jia, Composer - Zhengdao Lu, Artist, MainArtist

(C) 2018 Naxos (P) 2018 Naxos

Prologue of Drums (Daqun Jia)

5
Prologue of Drums
Gu Feng Percussion Ensemble
00:09:10

Daqun Jia, Composer - Zaiyong Lin, Producer - Dakang Li, Engineer - Gu Feng Percussion Ensemble, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 Naxos (P) 2018 Naxos

Sound Games (Daqun Jia)

6
Sound Games
Stick Game Percussion Ensemble
00:18:15

Daqun Jia, Composer - Stick Game Percussion Ensemble, Ensemble, MainArtist - Zaiyong Lin, Producer - Dakang Li, Engineer

(C) 2018 Naxos (P) 2018 Naxos

Descriptif de l'album

Ce n’est pas si fréquent que Qobuz mette en avant des compositeurs de l’Empire du Milieu : voici donc Jia Daqun (prononcé « Da-Tchün », ce qui est le prénom ; Jia est le nom de famille), né en 1955, et dont la place dans la musique contemporaine non seulement de son pays mais de la sphère classique planétaire n’est plus à démontrer. Oui, nombre de ses œuvres empruntent au fonds national chinois, mais les compositeurs espagnols n’empruntent-ils pas au fonds ibérique, et tous les compositeurs à leurs propres racines ? Dans Pole, Jia mêle précisément les percussions chinoises aux percussions occidentales ; alors que Songs without Words jette un pont entre les percussions chinoises et celles, fort différentes, du Japon. Pologue of Drums fait appel à la percussion chinoise et aux instruments à vent traditionnels chinois. Pour mémoire, Jia Daqun est professeur de composition au Conservatoire de Shanghai – quelque 1200 élèves de niveau doctorant, excusez du peu – et, bien évidemment, ne limite pas sa production à des œuvres d’inspiration ou d’instrumentation chinoises ou asiatique : symphonies, musique de chambre, musique pour piano, etc. Signalons aussi, pour mémoire, que sa fille, Ran Jia (ou Jia Ran), est l’une des musiciennes les plus passionnantes sur la jeune scène pianistique internationale, d’ores et déjà célèbre pour ses interprétations envoûtantes des Sonates de Franz Schubert, compositeur auquel elle a consacré deux albums - sur le deuxième, chez RCA, figure des pièces de son père. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Picasso & la Musique

Le génie moderniste de Picasso a très vite dépassé le cadre pictural pour irradier la musique et la danse, deux arts avec lesquels le peintre espagnol a toujours entretenu un rapport étroit, allant jusqu’à influencer ses amis compositeurs rencontrés en cours de route.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Dans l'actualité...