Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Bavouzet à Paris pour Debussy

Par Max Dembo |

Le pianiste Jean-Efflam Bavouzet livrera un récital Debussy à la Cité de la Musique le 4 février.

Samedi 4 février à 20h, Jean-Efflam Bavouzet est en concert parisien à la Cité de la Musique pour un récital Debussy à qui le pianiste a consacré une superbe intégrale chez Chandos. Au programme de cette soirée essentiellement composée d’œuvre du compositeur français, deux autres pièces : la Sonate pour piano n°1 de Boulez et les Etudes pour piano op. 18 de Bartók.

Pierre Boulez a souvent évoqué la « visibilité plus ou moins grande des contraintes » chez Debussy. Ainsi, les Jeux de 1913 sont issus d’un argument chorégraphique signé Nijinski («une balle de tennis s’est égarée ; un jeune homme, puis deux jeunes filles, s’empressent à la rechercher») : prétexte dansé dont le compositeur a tiré ce que Boulez décrit comme une pure musique « de la transition, une forme sans contours contraignants, où tout se transforme ». Dans ses Études dédiées à la mémoire de Chopin, en revanche, Debussy se donne volontiers comme point de départ une restriction technique, qu’il s’agisse de la prédominance d’un intervalle ou d’un problème spécifique de doigté. Si l’invention, chez Boulez lui-même, doit assurément beaucoup aux contraintes assumées, son écriture pianistique se situe aussi dans la lignée de Bartók : « un piano percussion […] extraordinairement prêt au délire »

Le tempérament brûlant et brillant de Bavouzet s'est constitué au fur et à mesure de son parcours classique, à Metz d'abord en suivant des cours de piano, percussions, hautbois et musique de chambre puis au CNSM de Paris auprès de Pierre Sancan (il s’était confié à Qobuz en novembre 2008 pour l’évoquer au moment de sa disparition) et de Jean Hubeau, et enfin par une carrière que le Premier Prix du Concours International Beethoven-Tommasoni à Cologne (1986) et au Young Concert Artists Auditions de New York ont confortée. Ce lauréat de l'Académie Internationale Maurice Ravel à Saint-Jean-de-Luz fréquente les grandes salles de concert ainsi que les festivals internationaux (Roque d'Anthéron, New York Festival, Festival International aux Jacobins) et est réclamé par les plus grands chefs (Plasson, Jordan, Litton…).

Sur l'invitation de Sir Georg Solti, Jean-Efflam Bavouzet interprète avec l'Orchestre de Paris le Concerto n°3 de Bartók. C'est Pierre Boulez qui dirige, en janvier 1998, ces concerts. Leur succès retentissant lui permet d'être réinvité pour l'intégrale des Concertos de Prokofiev, et pour un récital au Théâtre des Champs-Elysées. Bavouzet compte à son répertoire l'intégrale des concertos de Beethoven et de Bartók, et s'intéresse particulièrement au répertoire du XXe siècle

Sa discographie éclectique comprend des œuvres de Liszt, de Schumann, de Ohana, deux intégrales de l’œuvre pour piano de Ravel et l’œuvre pour piano de Debussy, qui ont été largement récompensées par la critique : Choc du Monde de la Musique, Diapason d’or, nomination aux Gramophone Awards. Son album dédié à Haydn figure parmi « 150 meilleurs enregistrements pour piano » choisis par le Monde de la Musique.

Jean-Efflam Bavouzet a achevé une transcription pour deux pianos de Jeux de Debussy, créée en duo avec Zoltán Kocsis.

Curieux et audacieux, il aborde également les créations contemporaines de Bruno Mantovani, Jôrg Widmann… Lauréat des Auditions Young Concert Artists à New York, du Concours Van Cliburn et titulaire du Premier Prix du Concours Beethoven de Cologne, Bavouzet donne régulièrement des récitals comme récemment au Hong Kong City Hall ou à la Salle Pleyel et est l’invité régulier de nombreux festivals.

Au printemps 2010, il a retrouvé l'Orchestre National de Lille pour donner la première mondiale d'une fantaisie pour piano et orchestre composée par Bruno Mantovani.

Il s’est aussi produit avec le London Symphony Orchestra et Valery Gergiev, le Cleveland Orchestra et Vladimir Ashkenazy, le BBC Philharmonic, le London Philharmonic Orchestra sous la direction de Esa-Pekka Salonen et Christoph von Dohnànyi, l'Orchestre Philharmonique de Radio France et Lawrence Foster mais aussi le Bergen Philharmoniske Orkerter, le Sydney Symphony Orchestra et le Konzerthausorchester de Berlin.

En 2011, Jean-Efflam Bavouzet était en tournée avec l'Orchestre National de France sous la direction de Daniele Gatti. Il enseigne également son art à la Hochschule für Musik de Detmold en Allemagne. Expert dans le répertoire post-romantique français, il a enregistré un album Ravel, Liszt et Massenet avec l'Orchestre Symphonique de la BBC, dirigé par Yan-Pascal Tortelier, compatriote familier de ce répertoire.

En janvier 2011, il signait, toujours chez Chandos, le Concerto pour piano de Gabriel Pierné, oeuvre de charme à la fois brilliante et sensuelle, dans la grande tradition française de Saint-Saëns et Massenet. Il y associait de petites pièces pour piano colorées et rythmées, du même compositeur.

Le site de Jean-Efflam Bavouzet

Ecoutez notre rencontre-podcast avec Jean-Efflam Bavouzet (novembre 2010)

Ecoutez notre rencontre-podcast avec Jean-Efflam Bavouzet (juillet 2008)

Jean-Efflam Bavouzet se souvient de Pierre Sancan

Le site de la Cité de la Musique

À découvrir autour de l'article