Catégories :

Deux facettes d’Adam Laloum

Le jeune pianiste Adam Laloum se produira au Conservatoire d’Art Dramatique de Paris, le 17 avril, d’abord en solo puis en trio, dans un programme exclusivement consacré à Schubert.

Par Max Dembo | Concerts, festivals et tournées | 11 avril 2012
Réagir

Mardi 17 avril, Adam Laloum offrira au public parisien des Pianissimes, au Conservatoire d’Art Dramatique (2 bis rue du Conservatoire, dans le IXe arrondissement), deux facettes de son art le temps d’un programme entièrement consacré à Schubert. En solo d’abord, le jeune pianiste interprètera la Sonate en sol majeur n°18 D.894 op.78 avant de revisiter le Trio pour piano, violon et violoncelle en mi bémol majeur n°2 D.929 op.100 en compagnie de la violoniste Mi-Sa Yang et du violoncelliste Victor Julien-Laferriere, deux de ses plus brillants camarades du Conservatoire, ayant eux aussi fait leur chemin…

Né le 25 février 1987, Adam Laloum commence à étudier le piano à dix ans. Il poursuit ses études musicales au Conservatoire de Toulouse avant d’intégrer celui de Paris en 2002 dans la classe de Michel Béroff. Durant ces années d’études parisiennes, il a la chance de travailler avec Daria Hovora, Jean Mouillère, Claire Désert, Christian Ivaldi, Ami Flammer ou Vladimir Mendelssohn. Durant sa scolarité, il a pu rencontrer dans le cadre de masterclasses des personnalités comme Dmitri Bashkirov ou Paul Badura-Skoda. Il obtient son diplôme de formation supérieure de piano en juin 2006 et poursuit un cycle de perfectionnement au CNSM de Lyon dans la classe de Géry Moutier, ce qui lui permet de se produire avec orchestre dans le Deuxième concerto de Brahms avec l’Orchestre du Conservatoire de Lyon sous la direction de Peter Csaba.

En 2009, il remporte le Premier Prix du prestigieux concours international Clara Haskil et rejoint la classe hambourgeoise d’Evgeni Koroliov, Prix Clara Haskil 1977. Adam Laloum a eu l’occasion de travailler avec des orchestres tels que l’Orchestre Symphonique de Shenzen en Chine, l’Orchestre de CNSM de Lyon, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre la Radio de Stuttgart ou bien encore l’Orchestre Philharmonique de Kiev.

Chambriste passionné, Laloum participe à l’Académie Maurice Ravel en septembre 2007 et aborde le grand répertoire avec Jean-Claude Pennetier. Il y remporte le Prix Maurice Ravel qui lui permet de se produire en musique de chambre à Saint-Jean-de-Luz lors du festival de Printemps. Début 2011 sort enfin son premier album entièrement consacré à Brahms, chez Mirare. Jusqu’en 2013, Laloum jouera au Festival de Verbier, au Festival de la Roque d’Anthéron, au Klavier Festival Ruhr, à l’Auditorium du Louvres, au Grand Théâtre de Bordeaux, au Grand Théâtre d’Avignon, aux Folles Journées de Nantes, Bilbao, Japon, au Festival de Colmar, au Festival de Menton, au Festival du Périgord Noir, au Corum de Montpellier, au Festival Piano aux Jacobins, au Festival de Zermatt, au Festival de Bad Kissingen, à la Société Chopin de Bern, mais aussi en récital à la Tonhalle de Zürich, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Théâtre de Vevey, au Festival Piano Passion de Saint-Etienne, etc.

Adam Laloum est le soliste de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg sous la direction de Jesus Lopez Cobos, de l’Ensemble Orchestral de Paris dans le 24ème Concerto de Mozart, mais aussi du 2ème concerto de Brahms avec l’Orchestre National Philharmonique de Russie sous la direction de Ken-David Masur et du Hamburger Symphoniker sous la direction de Muhai Tang. En 2012 enfin, il est nominé parmi les révélations de l'année aux Victoires de la Musique.

Le site des Pianissimes

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters