Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

Auditorium du Louvre, la riche saison 2016-2017

Par Clotilde Maréchal |

Le Louvre est le musée des musiciens ! La preuve avec la copieuse saison 2016 -2017 proposé par l’Auditorium du Musée du Louvre. Chaque année, la salle accueille virtuoses confirmés comme stars de demain dans des répertoires éclectiques. Demandez le programme !

Un premier temps fort cet automne de la saison 2016 - 2017 de l'Auditorium du Louvre redonnera vie aux musiques des XVIIe et XVIIIe siècles qui furent jouées dans l’enceinte ou aux alentours du Palais – comme la recréation d’un ballet de Delalande et Destouches dansé par le jeune Louis XV aux Tuileries en 1721. Une exposition dédiée aux chefs-d’œuvre des musées de Salzbourg sera ensuite l’occasion de révéler les relations tumultueuses de Mozart avec sa ville natale.

Début 2017 cette fois, un cycle consacré aux œuvres de jeunesse des grands musiciens, de Bach à Rachmaninov, offrira de subtils prolongements aux collections du musée. Enfin, un ample programme imaginé autour de la question de l’atelier d’artiste fera pénétrer les mélomanes au cœur de la création, avec un volet musical qui donnera à entendre l’atelier de l’interprète et celui du compositeur. Sans oublier, la venue de l’extra-terrestre John Zorn, invité du Louvre.

Parallèlement à ces différents cycles, le public retrouvera les rendez-vous auxquels il est habitué : des concerts les mercredis et vendredis soir avec les plus grands artistes de la scène classique internationale, ainsi que des concerts d’une heure le jeudi à 12h30 pour découvrir les jeunes talents d’aujourd’hui. Nouveauté cette saison, des concerts proposés le samedi après-midi permettront de profiter, en famille, des plus grandes œuvres du répertoire (ces séances seront d’ailleurs gratuites pour les détenteurs de l’option « famille » de la carte des Amis du Louvre).

Nevermind - © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


Parmi les concerts alléchants de cette cuvée 2016 – 2017, le pétillant ensemble baroque Nevermind emmené par le claveciniste Jean Rondeau se produira le 6 octobre dans un programme Telemann et Bach à Paris. Autant célébré dans toute l’Europe que sollicité par la ville de Hambourg (son employeur), Telemann parvient toutefois à obtenir un long congé en 1737 pour se rendre à Paris, capitale où ses œuvres sont appréciées, jouées, éditées, copiées. Il offre alors au flûtiste Blavet ou au gambiste Forqueray, très actifs au Concert Spirituel, une nouvelle série de six sonates en quatuor, venant prendre le relai d’une précédente série, qui est alors sur tous les pupitres. Au nombre des souscripteurs de l’œuvre figurait un certain « M. Bach de Leipzig », inconnu en France, mais grand ami de Telemann…

Julien Chauvin - © Aparté Music


Changement de style et de cadre le 7 octobre, avec un concert réunissant la grande soprano Sandrine Piau et l’ensemble Le Concert de la Loge dirigé par le violoniste Julien Chauvin. Tout au long du XVIIIe siècle, le Palais des Tuileries vibre au son des concerts du Concert Spirituel ou du Concert de la Loge Olympique, deux associations qui ont révolutionné la pratique du concert. Entre un grand motet et un air d’opéra à la mode, la musique symphonique et concertante y est à l’honneur, et notamment celle de Haydn, qui compose pour le Concert de la Loge Olympique ses symphonies dites « Parisiennes », dont La Poule fait partie. Héritiers de cette histoire, Chauvin et son orchestre feront revivre en compagnie de Sandrine Piau ces riches heures musicales du Louvre. En plus d’Haydn, ce programme offrira des pièces signées Jean-Chrétien Bach, Marie-Alexandre Guénin, Giuseppe Sarti et Giovanni Paisiello.

Quatuor Modigliani- © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


Le 1er mars, c’est au tour du jeune Quatuor Modigliani de faire résonner au Louvre des quatuors signés Schubert, Mendelssohn et Dvorak. La jeunesse, c’est aussi la période des doutes et des interrogations, comme Schubert qui, à 23 ans et malgré 700 œuvres derrière lui, a de plus en plus de mal à achever ce qu’il commence, en témoigne son poignant Quartettsatz. Tout le contraire de Mendelssohn : du haut de ses 18 ans il s’affirme avec assurance dans le génial Quatuor opus 13. Quant à Dvorak, il retrouve à 50 ans passés une nouvelle jeunesse lors d’un voyage aux États-Unis et complète ce triptyque romantique avec son Quatuor américain.

Rémi Geniet - © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


L’Auditorium du Louvre accueillera aussi des récitals. Comme celui, le 11 mars, du jeune pianiste virtuose Rémi Geniet. Lauréat du prestigieux concours Reine Elisabeth en 2013, récompensé pour son premier disque Bach paru chez Mirare, la nouvelle étoile montante du piano français, pour son deuxième récital au Louvre, confrontera les premiers essais de Beethoven et Grieg dans le domaine de la sonate à l’étonnant Caprice BWV 992 de Bach, page moderne en forme de tableaux successifs où le jeune musicien se lamente sur le départ de son frère préféré Johann Jacob…

John Zorn - © Scott Irvine


Enfin, picorer dans la riche programmation de cette saison 2016 -2017 permet aussi d’en appréhender un peu plus l’éclectisme avec trois concerts de John Zorn. Le musée du Louvre et la Philharmonie de Paris s’associent pour présenter un programme croisé avec cet extra-terrestre de la scène jazz (mais pas que) et ses musiciens. Figure majeure et prolifique de la musique d’aujourd’hui, Zorn est un compositeur, improvisateur, saxophoniste, clarinettiste, producteur et arrangeur américain dont le répertoire échappe à toute classification. Entre jazz, musique contemporaine et rock, il a composé pour solistes, formations de chambre, orchestres symphoniques... Depuis quelques années, John Zorn initie des collaborations avec de grands musées américains comme le Met et le MoMa de New York ou le LACMA de Los Angeles pour déployer sa constellation musicale dans des espaces muséaux et établir des dialogues surprenants entre musique et arts visuels. C’est ce qu’il fera au Louvre avec trois parcours musicaux exceptionnels dans le musée fermé !

Cette année, l’Auditorium accueillera également de nombreux autres musiciens et ensembles parmi lesquels le pianiste Francesco Piemontesi, l’ensemble Les Surprises dirigé par Louis-Noël Bestion de Camboulas, le Quatuor Hagen, un piano à quatre mains signé Philippe Cassard et Cédric Pescia, l’ensemble Vox Luminis dirigé par Lionel Meunier, le Trio Dali ou bien encore le Quatuor Takacs.

Le programme complet de l'Auditorium du Louvre

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article