Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Le Concert de la Loge|Haydn : Symphony 85 (& works by Rigel, Sarti, J.C. Bach)

Haydn : Symphony 85 (& works by Rigel, Sarti, J.C. Bach)

Sandrine Piau - Le Concert de la Loge - Julien Chauvin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

À partir de 1777, les symphonies de Joseph Haydn furent de plus en plus souvent données à Paris dans le cadre du Concert Spirituel, avec grand succès. Voulant sa « part du gâteau », la Société Olympique commande au compositeur, à la fin de 1784 ou au début de 1785, six nouvelles symphonies, les n° 82 à 87 selon la numérotation actuelle. Le surnom de la Symphonie n°85 en si bémol majeur, « La Reine de France », apparaît dès l’édition Imbault de janvier 1788. Est-il dû au fait que Marie-Antoinette avait particulièrement apprécié l’ouvrage ? C’est possible. La Loge Olympique s’était installée dans le Pavillon de l’Horloge du Louvre et donnait ses concerts devant un parterre d’aficionados de la haute société – l’orchestre lui-même comportait autant des musiciens professionnels que des amateurs de grand talent. Le premier concert de la Loge dans ce lieu prestigieux fut donné le mercredi 11 janvier 1786. « L’orchestre était dirigé par le fameux Viotti, », rapporte un chroniqueur de l’époque ; « Bel orchestre vraiment, dont une partie y paraissait en habit brodé, en manchettes à dentelles, l’épée au côté et le chapeau à plumet sur les banquettes ». Quant à « l’assemblée, dans l’attente où elle pouvait être que la Reine, les princes et les princesses vinssent assister au concert, [elle était] dans la toilette la plus brillante et la plus recherchée ». C’est durant cette année et la suivante que furent exécutées en avant-première les six symphonies parisiennes commandées à Joseph Haydn. Cela marqua une sorte d’apothéose dont le souvenir restera longtemps quasiment la seule trace du Concert de la Loge Olympique. Le Concert de la Loge, digne héritier de la Loge Olympique, débute son programme avec une très intrigante et singulièrement moderne symphonie de Henri-Joseph Rigel, plus ou moins contemporain de Haydn ; originaire d’Allemagne, cet auteur d’opéras-comiques francais devint plus tard altiste dans l’orchestre de la Loge Olympique. Enfin, deux airs, l’un de Sarti (avec une somptueuse partie de basson et de hautbois solos accompagnant le discours), l’autre de Jean Chrétien Bach, chantés par Sandrine Piau, complètent cette exploration parisienne de la fin du XVIIIe siècle. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Haydn : Symphony 85 (& works by Rigel, Sarti, J.C. Bach)

Le Concert de la Loge

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Symphony No. 4 in C minor Op. 12 (Henri Joseph Rigel)

1
I. Allegro assai
00:06:57

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Henri Joseph Rigel, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

2
II. Largo non troppo
00:03:08

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Henri Joseph Rigel, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

3
III. Allegro spiritoso
00:04:57

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Henri Joseph Rigel, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

Didone Abbandonata (Giuseppe Sarti)

4
"Io d'amore oh Dio mi moro" (Selena)
00:10:51

Sandrine Piau, Soprano - Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Giuseppe Sarti, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

Endimione, W.G 15 (Johann Christian Bach)

5
"Semplicetto, ancor non sai" (Diana)
00:10:38

Sandrine Piau, Soprano - Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Johann Christian Bach, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

Symphony No. 85 in B flat major, H. 1/85 "La Reine" (Joseph Haydn)

6
I. Adagio. Vivace cantabile
00:10:20

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Joseph Haydn, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

7
II. Romanza. Allegretto
00:06:13

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Joseph Haydn, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

8
III. Menuetto. Allegretto
00:03:33

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Joseph Haydn, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

9
IV. Finale. Presto
00:03:09

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Conductor - Joseph Haydn, Composer

2016 Little Tribeca Aparté - Les idées heureuses 2016

Descriptif de l'album

À partir de 1777, les symphonies de Joseph Haydn furent de plus en plus souvent données à Paris dans le cadre du Concert Spirituel, avec grand succès. Voulant sa « part du gâteau », la Société Olympique commande au compositeur, à la fin de 1784 ou au début de 1785, six nouvelles symphonies, les n° 82 à 87 selon la numérotation actuelle. Le surnom de la Symphonie n°85 en si bémol majeur, « La Reine de France », apparaît dès l’édition Imbault de janvier 1788. Est-il dû au fait que Marie-Antoinette avait particulièrement apprécié l’ouvrage ? C’est possible. La Loge Olympique s’était installée dans le Pavillon de l’Horloge du Louvre et donnait ses concerts devant un parterre d’aficionados de la haute société – l’orchestre lui-même comportait autant des musiciens professionnels que des amateurs de grand talent. Le premier concert de la Loge dans ce lieu prestigieux fut donné le mercredi 11 janvier 1786. « L’orchestre était dirigé par le fameux Viotti, », rapporte un chroniqueur de l’époque ; « Bel orchestre vraiment, dont une partie y paraissait en habit brodé, en manchettes à dentelles, l’épée au côté et le chapeau à plumet sur les banquettes ». Quant à « l’assemblée, dans l’attente où elle pouvait être que la Reine, les princes et les princesses vinssent assister au concert, [elle était] dans la toilette la plus brillante et la plus recherchée ». C’est durant cette année et la suivante que furent exécutées en avant-première les six symphonies parisiennes commandées à Joseph Haydn. Cela marqua une sorte d’apothéose dont le souvenir restera longtemps quasiment la seule trace du Concert de la Loge Olympique. Le Concert de la Loge, digne héritier de la Loge Olympique, débute son programme avec une très intrigante et singulièrement moderne symphonie de Henri-Joseph Rigel, plus ou moins contemporain de Haydn ; originaire d’Allemagne, cet auteur d’opéras-comiques francais devint plus tard altiste dans l’orchestre de la Loge Olympique. Enfin, deux airs, l’un de Sarti (avec une somptueuse partie de basson et de hautbois solos accompagnant le discours), l’autre de Jean Chrétien Bach, chantés par Sandrine Piau, complètent cette exploration parisienne de la fin du XVIIIe siècle. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

Wish You Were Here

Pink Floyd

Wish You Were Here Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Le Concert de la Loge

Haydn: Stabat Mater, Symphonies Parisiennes Nos. 84 & 86

Le Concert de la Loge

Dans la même thématique...

Arnold: Clarinet concerto and Orchestral works

Michael Collins

Mahler: Symphony No. 4

François-Xavier Roth

Mahler: Symphony No. 4 François-Xavier Roth

Rachmaninoff: Symphony No. 3, Isle of the Dead, Vocalise

Sinfonia Of London

Mahler: Symphony No. 5

Berliner Philharmoniker

Mahler: Symphony No. 5 Berliner Philharmoniker

Mozart: Symphonies Nos.35 "Haffner", 36 "Linzer", 38 "Prager", 39, 40, 41 "Jupiter"

Karl Böhm

Les Grands Angles...
Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

Bernard Haitink, prophète en son pays

Le grand chef d’orchestre néerlandais nous a quittés le 21 octobre 2021 à l’âge vénérable de 92 ans. Reconnu par ses pairs et dans son pays dès sa jeunesse, Bernard Haitink accomplira la majeure partie de son immense carrière aux Pays-Bas, d’abord à la tête de l’Orchestre de la Radio néerlandaise puis du prestigieux Concertgebouw d’Amsterdam pendant vingt-sept ans, avec lequel il enregistrera de nombreux disques devenus légendaires.

Karajan dirige la Sixième de Sibelius

Herbert von Karajan, l'un des interprètes les plus marquants de la musique de Sibelius, a enregistré en 1967 une version mémorable de la Sixième Symphonie. Sa plus belle version de cette œuvre, et peut-être aussi son enregistrement Sibelius le plus fascinant.

Dans l'actualité...