Les Piano Folies du Touquet

Le festival Piano Folies joue dans la cour des grands lorsqu'il s'agit d'organiser un événement musical de grande qualité. Rendez-vous du 13 au 21 août avec un alléchant casting.

Par Antoine Roché | Concerts, festivals et tournées | 6 juillet 2016
Réagir
Qobuz

La ville du Touquet n’est pas seulement une station balnéaire idéale, elle est aussi aujourd’hui un lieu qui porte la musique classique. Pour sa 8e édition, les Pianos Folies mettent les petits plats dans les grands. L’aura du festival ne cesse de grandir au fil des ans et cette fois, 15 nationalités différentes seront représentées, prouvant que la musique classique n’a pas de limite. Du 13 au 21 août, le Touquet s’habillera de scènes variées permettant au public de profiter des prestations et de l’atmosphère qu’ils souhaitent : opéras, spectacle dans la rue, apéros concert… Pas moins de 150 artistes se déplaceront pour l’évènement soit autant de shows pendant ces 9 jours. Entre l’Hôtel de ville, la plage, le golf ou encore le marché ouvert, aucun doute que les notes de musique classique vont résonner à travers l’ensemble du Touquet !

Anna Vinnitskaya - © Piano Folies


Bercée depuis sa tendre enfance par les eaux de la Mer Noire et la musique de Chostakovitch, la pianiste russe Anna Vinnitskaya sera en charge de clôturer la première journée des Pianos Folies. Elle s’ouvre les portes d’une carrière internationale en 2007 car elle gagne le prestigieux prix Reine Elisabeth de Bruxelles. Son répertoire oscillera entre Schumann (Kinderszenen Op.15), Brahms (Fantasies OP.116) ou encore Chopin et ses Préludes enchantés. Pianiste depuis l’enfance, elle n’aura aucun mal à transcender ces différentes œuvres.

Alors qu’Elena Tarasova chauffera la journée du 17 août de sa voix, David Kadouch devra quant à lui accueillir les étoiles. A seulement 30 ans, le pianiste français incarne depuis son plus jeune âge les espoirs de la musique classique : il se forme dans de prestigieuses institutions, joue dans les plus grands orchestres aux quatre coins du monde… Il réinterprétera des compositeurs tels que Ravel ou Schumann. Pour les amateurs d’envolées mélodieuses, l’Orchestre symphonique d’Odense (Danemark) et ses 73 membres se produiront pour faire sonner les œuvres de Grieg et Brahms.

Boris Berezovsky - © Piano Folies


Le Russe Boris Berezovsky mettra un terme à l’ensemble de la programmation de la plus belle des manières. Il faut dire qu’il s'en donne à cœur joie pour nous faire partager son enthousiasme. Nul bavardage sous ses doigts, mais une virtuosité et une jubilation de chaque instant. Le musicien étudie au conservatoire avec Elisso Virsaladze et prend des cours particuliers avec Alexander Satz. Il fait ses débuts en 1988 à Londres au Wigmore Hall. Le Times le décrit alors comme « un artiste exceptionnellement prometteur, d’une virtuosité éblouissante et doté d’une énergie formidable ». Deux ans plus tard, il remporte la médaille d’or du Concours International Tchaïkovsky à Moscou. Si on ajoute à cette programmation les noms d'Andreï Korobeinikov, Claire Desert, Claire-Marie Le Guay, Mikhaïl Rudy ou bien encore Rémi Geniet, le Touquet s’apprête réellement à accueillir ce qui se fait de mieux.

Écoutez ici la playlist du festival sur Qobuz

Retrouvez ici le site du festival et l'ensemble de sa programmation.

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

À lire sur Boris Berezovsky

À lire sur Claire Desert

À lire sur Rémi Geniet

À lire sur David Kadouch

À lire sur Andrei Korobeinikov

À lire sur Claire-Marie Le Guay

À lire sur Mikhail Rudy

À lire sur Anna Vinnitskaya

À lire dans la rubrique Classique

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters