Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Pioneer NC-50DAB : un système tout en un avec lecteur réseau intégré qui a du peps !

Les systèmes Hi-Fi tout en un ont pour la plupart troqué le lecteur de CD qui les équipait jadis pour un convertisseur numérique analogique intégré et, pour certains, pour un lecteur réseau. Tel est le cas du système Pioneer NC-50DAB qui possède de plus un tuner FM/DAB et d'autres entrées numériques, comme deux ports USB A permettant de lire des fichiers stockés sur des supports USB.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 21 août 2017
Réagir
Qobuz

A l'aube de l'essor de la musique dématérialisée, Pioneer fut l'un des premiers constructeurs japonais à se positionner sur le marché naissant des lecteurs audio sur réseau, et ce dès 2012 avec son modèle N-50 testé dans nos colonnes.

Au fils des ans, la famille des lecteurs réseau Pioneer grandit et vit arriver le NP-01, récompensé par un Qobuzissime, et aussi le N-50A, évolution du N-50 précédemment cité et adoptant, entre autres, un affichage plus grand que son prédécesseur. Puis ce fut le N-70A, compatibible avec les fichiers audio en Haute Résolution 24 bits à 384 kHz et DSD64/128, et disposant, contrairement aux N-50 et N-50A, d'une liaison WiFi intégrée, et enfin, récemment arriva le modèle N-30AE, se voulant à la fois performant et de tarif accessible.

L'appareil dont il va être question dans le présent banc d'essai, baptisé NC-50DAB, est un système dit tout en un intégrant dans un même boîtier, un lecteur de CD, un lecteur réseau compatible Hi-Res, DLNA, Airplay, Googlecast (donc pouvant fonctionner directement avec l'application Qobuz), multiroom (ave application FireConnect™), deux entrées USB A pour lire les fichiers audio sur des supports USB, deux entrées S/PDIF (coaxiale et optique)...

Sa partie conversion numérique analogique est compatible avec l'audio Hi-Res jusque 24 bits à 192 kHz et DSD64/128 tandis que son amplification de type à découpage peut délivrer jusque 2x50W/4Ω.


Présentation

L'esthétique du système tout en un NC-50DAB s'inscrit dans la continuité des lecteurs réseau N-50 et autre N-70 qu'il est venu rejoindre au sein de la gamme Pioneer et se présente donc avec une ligne assez fine et une façade agréable, équilibrée et pas surchargée. Cet appareil est disponible en finition entièrement argentée ou noire avec une façade en aluminium anodisé brossé.


L'extrémité gauche de la façade accueille le bouton de mise en marche ainsi que, côte à côte, le récepteur de télécommande, la prise casque au standard Jack 6,35 mm et une prise USB A pour le branchement d'un périphérique de stockage USB, clef ou disque dur. Le tiroir du lecteur de CD occupe la partie centrale de la zone gauche de la façade.

Viennent ensuite six touches, les deux en position supérieure servant à l'éjection du tiroir à disque et à la sélection de la source, les quatre autres étant les commandes qui serviront aussi bien lors de la lecture de CD que lors de celle de fichiers streamés sur le réseau et permettent également la navigation dans les menus. L'afficheur jouxtant ces touches servira avec toutes les sources et fournira les informations qui leur sont attachées. Enfin, la puissance délivrée par l'amplificateur sera contrôlée par le gros bouton de volume. Une élégante télécommande permettra d'accéder à toutes les fonctionnalités de l'appareil.

Connectique

Certaines sources étant internes à l'appareil, comme le lecteur de CD ou le tuner, ou peu gourmandes en connectique (prise pour le réseau Ethernet ou entrées USB A pour supports de stockage), cela se ressent de façon bénéfique sur l'encombrement du panneau arrière du NC-50DAP.

Pour l'inventaire d'occupation de ce dernier, on commencera par le connecteur à vis pour l'antenne FM/DAB (DAB : Digital Audio Broadcasting ou radio numérique, celle-ci n'ayant jamais été adoptée en France) à côté duquel prennent place deux entrées stéréo sur prises Cinch, l'une étant réservée à une platine tourne disque munie d'une cellule à aimant mobile, et l'autre pouvant accepter toute source délivrant des signaux de type ligne.

Viennent ensuite une sortie Cinch pour raccorder un subwoofer actif, et les deux entrées numériques S/PDIF, coaxiale et optique, ainsi que le connecteur RJ45 pour une liaison filaire au réseau Ethernet et une seconde prise USB A pour unité de stockage, que l'on pourra utiliser si celle située en face avant n'est pas en mesure de fournir suffisamment de courant en cas d'utilisation d'un disque dur.


Deux antennes solidaires du boîtier assurent la captation des réseaux sans fil Wifi et Bluetooth, et quatre beaux borniers en métal massif doré acceptant des fils dénudés de fort diamètre ou munis de fiches banane permettent le raccordement d'une paire d'enceintes.

Réalisation

S'il est bien rempli, l'intérieur du système tout en un Pioneer NC-50DAP n'est pas non plu tassé et se montre à la fois propre et ordonné avec des fils et connecteurs bien rangés et maintenus en place par des collier ou des brides en métal souple plastifié.


Les circuits les plus sensibles, entrées et décodage, ainsi que les électroniques de gestion globale et celle du CD, sont au plus loin de la partie alimentation afin de ne pas risquer d'être perturbés.

L'alimentation des circuits de contrôle, d'affichage, des moteurs du mécanisme CD, etc, est de type à découpage, tandis que le transformateur situé à ses côtés est dédié aux circuits analogiques, et aussi aux amplificateurs.


C'est sur la carte où se trouve l'amplification qu'arrivent les tensions secondaires de ce transformateur. Dans la partie gauche sont regroupées les alimentations symétriques et leurs régulateurs +12V et -12V filtrées par des condensateurs de 3300 μF/35V et destinés aux amplificateurs opérationnels, ainsi qu'une autre alimentation, probablement du +5V destiné aux circuits numériques traitant les signaux.


L'alimentation des amplificateurs de puissance est réalisée à partir d'un pont de diodes moulé acceptant de forts courants et deux condensateurs de filtrage de 3300 μF/50V de marque Samyoung.

Les modules d'amplification à découpage sont des modèles International Rectifier IRS2092 qui fonctionnent avec des signaux analogiques en entrée et qui pilotent des transistors Mosfet IRF6645, de la même marque, encapsulés dans de minuscules boîtiers métalliques. La mise en forme analogique des signaux est assurée par des filtres passifs constitués de condensateurs électrochimiques et de selfs estampillées Pionner.

Les entrées, numériques comme analogiques, occupent toutes un même circuit qu'elles partagent également avec la carte réseau et le tuner radio. Le préamplificateur RIAA de l'entrée phono est réalisé autour d'un amplificateur opérationnel à faible bruit NJM4580 de JRC (Japan Radio Company), un modèle également utilisé pour réaliser le filtre passe-bas pour la sortie subwoofer.


Les entrées numériques S/PDIF sont gérées par un récepteur-émetteur Burr-Brown PCM9211 intégrant également un convertisseur analogique numérique. La conversion numérique analogique est assurée par une puce ES9016 du fabricant américain ESS. Elle utilise la technique Hyperstream consistant à recalculer sur 32 bits à haute fréquence d'échantillonnage tous les signaux numériques entrants, ainsi que le processus Time Domain Jitter Eliminator et comporte huit canaux qui, semblerait-il, sont utilisés par groupe de quatre en parallèle pour chaque voie stéréo afin d'améliorer le rapport signal sur bruit. Quant à la commutation des différentes sources, elle est assurée par un sélecteur intégré NJW1112 fabriqué par JRC.


On peut voir ci-dessus le circuit de contrôle de lecture des CD et de décodage des signaux optiques. Ce circuit est relié par connecteurs enfichables à plusieurs cartes, dont celle accueillant le micro contrôleur de gestion globale (ci-dessous).


Ecoute

Comme avec tout système intégré disposant d'un amplificateur, nous avons effectué un test d'écoute "global" en reliant nos enceintes Triangle Antal Anniversary aux borniers pour enceintes du NC-05DAB.

A l'écoute du titre Morning de l'album Morning Phase de Beck, streamé depuis notre serveur NAS Synology DS212, on sent tout de suite que l'amplification a du caractère et de l'énergie à revendre, même si nous n'aurions pas été contre un peu plus de finesse dans la restitution !

Mais bon, on est en présence d'un amplificateur à découpage, et, comme ses semblables, il se montre particulièrement à l'aise dans le grave et il s'est fait un plaisir de nous procurer une restitution plus que solide des titres North Star et Silent Space de l'album Tale Of Us (toujours en lecture réseau) aux graves cataclysmiques, bien tenus et sans qu'il soit nécessaire de tirer sur le volume ! Et pour le reste, la restitution respirait plutôt bien et laissait s'exprimer sans peine les fréquences se situant plus haut dans le spectre sonore.

Nous avons également effectué des écoutes avec Qobuz grâce aux fonctionnalités UPnP du NC-50DAP en utilisant l'application BubbleUPnP sur une tablette Android.


A la restitution de l'ouverture Othello extraite de l'album de Dvořák enregistrée par le London Philharmonic Orchestra dirigé par Yannick Nézet-Séguin, le caractère dramatique de cette œuvre a été particulièrement bien mis en valeur avec une restitution des cordes graves dense et globalement bien adaptée, tandis que les interventions des cymbales, sans nous sembler renversantes, se montraient pour le moins convaincantes en métallisant bien et ne manquaient pas de peps.


Nous avons procédé à quelques écoutes depuis la sortie casque. Dans un premier temps en liaison Bluetooth où l'absence de décodage aptX s'entend assez nettement en offrant un message sonore simplifié présentant un manque de définition générale évident et par conséquence avec des aiguës au piqué gommé. Ce n'est pas dramatique d'autant que par ailleurs l'amplification numérique se comporte de manière plus ou moins semblable.

C'est une autre restitution sonore que nous propose la sortie casque avec la lecture en réseau avec l'album Gloria - Dixit Dominus de Vivaldi (version 24 bits à 44,1 kHz) interprété par Rinaldo Alessandrini dirigeant le Concerto Italiano. En effet, on retrouve toutes les couleurs, la définition, les attaques franches des cordes de l'ensemble Concerto Italiano et un beau piqué de l'aigu. Sans doute la restitution sonore qui convient le mieux à nos oreilles sur ce système tout en un !

En conclusion, ce système tout en un Pioneer NC-50DAB est un appareil complet, compact, élégant, réalisé avec soin et aux capacités de lectures étendues, voire étonnantes. Bien que sa définition nous ait paru perfectible, sa section d'amplification numérique se montre à la fois punchy et assez puissante et ne distille pas d'ennui. Sa sortie casque pourra être utilisée sans complexe avec un bon casque grâce à la finesse de son beau rendu sonore.

Caractéristiques
Mode d'emploi (en français)
Pioneer Audiovisual Europe
Support-contact

Capacités de lecture

Bizarrerie en lecture AIFF sur réseau alors que ce format est décodé en lecture sur clef USB. Problème sur notre serveur NAS ? Mais performances plutôt impressionnantes globalement avec lecture du DSD jusque 11,2MHz.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters