Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture !

DAC ifi Audio micro iDSD : mais jusqu'où ifi Audio va-t-il aller ??? Et un Qobuzissime de plus !

Et bien non, et malgré les dizaines et dizaines de DAC qui sont passés entre nos mains, nous n'avions pas encore tout vu ! Avec le DAC micro iDSD décodant les fichiers audio en double DXD et octuple DSD, la marque ifi Audio se positionne assurément comme la championne des DAC à VLSI (Very Large Scale Integration, ou intégration à très grande échelle, terme employé dans le monde des circuits intégrés). Anatomie d'un prodige.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 27 novembre 2014
Réagir
Qobuz

Nous avions eu l'occasion de tester et de Qobuzissimer le "petit" DAC iDSD Nano de ifi Audio, une marque dont les réalisations offrent un aspect pour le moins original et des capacités sortant de l'ordinaire.

Si le modèle iDSD Nano nous avait déjà pas mal bluffé par les très nombreux formats audio numérique qu'il était en mesure de décoder (32 bits jusqu'à 384 kHz et DSD jusqu'à 12,4 MHz), alors que dire de son grand frère micro iDSD ?

L'animal est en effet capable, et il est le seul au monde, de lire les fichiers échantillonnés jusque 768 kHz sur 24 bits (rien que ça !), appelés double DXD, et aussi les fichiers en Octa-DSD, c'est à dire à huit fois la fréquence de 2,8 MHz du DSD, soit 22,4 Mhz.

Son amplificateur pour casque peut être réglé sur trois niveaux de manière à délivrer jusqu'à 4000 mW de puissance, excusez du peu, et ce sans recourir au mode ponté avec ses connecteurs spécifiques, et de plus il dispose d'une fonctionnalité OTG lui permettant de s'accoupler avec les smartphones.

Rappelons aussi que ifi Audio est une filiale du constructeur britannique Abbingdon Music Research (AMR) dont les productions sortent également des entiers battus et dont la haute technicité a des retombées sur les appareils ifi Audio.


Présentation

Le ifi micro iDSD reprend l'aspect agréable et réussi, selon notre appréciation, d'autres appareils de la marque, comme le iDAC ou encore le iDSD Nano, mais avec un boîtier de longueur double.


Ce boîtier est entièrement réalisé en aluminium selon un principe simple simple et efficace : une coque découpée dans un profilé de section rectangulaire avec les deux bords de la face supérieure en légère déclivité et fermée par une face avant et une face arrière au dessin travaillé.

La face avant s'orne d'un bouton de volume, avec interrupteur marche arrêt en fin de course, réalisé en aluminium massif, d'une prise pour casque au standard Jack 6,35 mm, d'une entrée ligne sur prise Jack 3,5 mm, et de deux inverseurs à bascule, le premier mettant en service une accentuation du grave (XBass) et le second permettant de créer un effet spatial (3D).


A l'arrière on trouve une entrée USB A mâle permettant le raccordement à un ordinateur ou une source nomade, une série d'adaptateurs étant fournie, la sortie stéréo pour brancher à un amplificateur, celle-ci pouvant être à niveau fixe ou à niveau variable grâce à un interrupteur situé sous l'appareil, et une prise S/PDIF coaxiale fonctionnant en entrée ou en sortie.


Le côté gauche du micro iDSD comporte trois interrupteurs à glissière. Le premier, de couleur rouge donne accès à trois modes de puissance de l'amplificateur qui dépendront du rendement du casque utilisé ou de la pêche qu'on veut s'envoyer dans les oreilles et conditionneront en conséquence l'autonomie de la batterie : Eco (250 mW), Normal (1000 mW) et Turbo (4000 mW).


Le second inverse la polarité des signaux si besoin est et enfin le troisième permet de laisser le signal dans sa forme native (Bit-Perfect) ou de le filtrer de deux manières différentes (standard ou phase minimum).

Le dessous accueille deux autres switch à glissière, l'un situé à l'arrière permet de sortir les signaux analogique à destination d'un amplificateur à niveau fixe ou variable (Direct ou Preamplifier), tandis que l'autre, placé à l'avant, permet de choisir la sensibilité des étages d'entrée (Off ou mode normal, High Sensitivity ou Ultra Sensitivity).

A l'arrière du côté droit se trouve une prise USB A pouvant être branchée à un smartphone détecté automatiquement, afin d'être rechargé par la batterie du micro iDSD, mais celui-ci doit alors être mis sur off.

On note aussi la présence d'une abondante littérature (!)

Fabrication

La vue ci-dessous vous montre l'intérieur du micro iDSD au grand complet. On peut donc y voir la batterie de 4800 mAh et son circuit de charge monté en surplomb de la carte principale.


La carte "Power Management" vue sur ses deux faces.


Sur la deuxième face de la carte principale on peut voir que l'interface l'entrée USB fait appel à un circuit XMOS. On y trouve également l'amplificateur pour casque, un modèle Texas Instruments TPA6120A2, un amplificateur opérationnel double OPA1662 de la série Sound Plus de Texas Instruments affichant des niveaux de bruit et de distorsion extrêmement faibles et traitant les sorties différentielles des puces de conversion numérique analogique.


Les filtres actifs venant ensuite sont réalisés autour d'amplificateurs opérationnels OPA1642, toujours de la la série Sound Plus de Texas Instruments.

Les puces de conversion numérique analogique, que l'on peut voir sur la vue ci-dessous, sont des modèles Burr-Brown DSD1793 spécialement développés par Burr-Brown Japon. Ce convertisseur, utilisé en double exemplaire (un pour chaque canal), est compatible avec les signaux audio numérique 24 bits à 192 kHz et DSD, mais ifi Audio parvient à le faire travailler avec des signaux échantillonnés jusqu'à 768 kHz ainsi que des signaux DSD jusqu'à 22,4 MHz (Octa-DSD512).

On peut également voir le circuit d'horloge "Femto Precision GMT Clock" dont ifi audio garde le secret puisque le marquage de la puce est effacé, horloge qui offre un très faible jitter, et, juste à la gauche des deux DSD1793, une autre puce au marquage effacé qui est très probablement un DSP (processeur de signal) intégrant le spatialiser et le XBass.

Ecoute

A l'écoute de Introduzione al Dixit RV 635: III.Sternite, Angeli extrait de l'album Gloria, Dixit Dominus de Vivaldi dans la version de Rinaldo Alessandrini conduisant le Concerto Italiano, en version Studio Masters 24 bits à44,1 kHz, nous avons pu apprécier la belle plénitude sonore de la reproduction avec en particulier une soprano presque en chair et en os et des attaques de cordes franches.

Belle aération à la reproduction du titre Barcelona de l'album éponyme en version Studio Masters 24 bits à 96 kHz de Freddie Mercury où il partage la vedette avec la diva Montserrat Caballé et où nos deux compères s'expriment avec une ferveur qui reste agréable aux oreilles même à fort niveau.

Avec le titre My Sweet Lord de l'album Let It Roll de George Harrison, le micro DSD nous offre une reproduction solide et à l'assise ferme et la mise en service du spatialiser lui apporte un souffle d'air appréciable à notre goût.

A l'écoute du fichier de test DXD 24 bits à 352,8 kHz de la Sonate N°32 de Beethoven téléchargé sur le site 2L.no, on reste un peu scotché par l'aisance de la restitution où l'on sent quasiment la présence physique de l'instrument et où la frappe comme l?extinction des notes sont d'un grand réalisme.

Avec le fichier de test DSD Plan To Live de Janet Feder, on n'a aucune peine à imaginer les interprètes là devant soi tant le réalisme de la restitution est saisissant avec ses bruits, le souffle des musiciens, qu'on perçoit sans peine et tous ces détails qui rendent vivante une écoute.

On notera pour terminer que la plupart de ces écoutes ont été réalisées sur un casque orthodynamique DIY un peu difficile à alimenter et que le plus souvent le power mode était sur Eco (250mW) et que cela a été plus que suffisant.

En conclusion, s'il est déjà prêt pour le jour où les éditeurs de musique proposeront des fichiers audio en double DXD et en Octa-DSD, le DAC ifi Audio micro iDSD est à ce jour un cas unique avec ses hautes capacités de décodage, et ceci dans un encombrement minimum. Si vous souhaitez un DAC aussi bien sédentaire que nomade, lisant tous les formats audio d'aujourd'hui et de demain, équipé d'un amplificateur casque puissant et offrant d'excellentes performances musicales, ce micro iDSD devrait combler vos attentes, et de plus nous lui décernons un Qobuzissime bien mérité !

Spécifications
Manuel de l'utilisateur (User's Manual, en anglais)
micro iDSD sur site Elite Diffusion (importateur)
micro iDSD sur site iFi Audio
Contact

Capacités de lecture

***


Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters