Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

Bowers & Wilkins 705 Signature : des enceintes de bibliothèque d’exception

Par Alban Amouroux |

Le fabricant anglais d’enceintes Bowers & Wilkins a récemment revu ses gammes pour plus de cohérence en les rassemblant dans les séries 600, 700 et 800. Cependant, il a régulièrement existé chez B&W des modèles spécifiques, hors-série, avec une finition, des performances et un design différents des autres produits. Une façon de proposer ponctuellement des produits d’exception comme cette enceinte bibliothèque 705 Signature.

La série intermédiaire d’enceintes 700 S2 permet de s’offrir le meilleur de Bowers & Wilkins dans des budgets encore acceptables pour le passionné de Hi-Fi. Elle se compose de sept modèles : trois colonnes, trois bibliothèques et une enceinte centrale. Elles sont toutes disponibles en noir glossy, en blanc satiné ou en noyer rosenut (appelé aussi bois de rose). B&W ne communique pas sur la structure interne de ces enceintes. Elle reste classique dans sa forme parallélépipédique, lourde et rigide dans sa construction. Deux modèles possèdent la particularité d’avoir un tweeter débafflé. Celui-ci prend place dans une ogive surmontant l’enceinte. Cette technique empruntée à la série 800 se trouve uniquement sur la colonne haut de gamme 702 et l’enceinte bibliothèque la plus grosse, la 705.

Ce sont justement ces deux modèles qui constituent aujourd’hui la série Signature. Extraits de la série 700, la colonne 702 Signature et la bibliothèque 705 Signature en reprennent la construction et les haut-parleurs à l’identique. Première spécificité : la très belle finition exclusive couleur datuk laqué brillant, une variété d’ébène à la couleur chocolat. Mais ce n’est pas tout car ces enceintes gagnent des améliorations au niveau du filtrage passif : nouveaux condensateurs et nouveaux dissipateurs thermiques. L’objectif étant de faire monter encore d’un cran leurs capacités. Pour être certain d’être face à une enceinte 700 Signature, il suffit de vérifier la présence de la plaque spécifique vissée à l’arrière, tout en bas du coffret. Nous avons donc pris possession du modèle bibliothèque 705 Signature, une enceinte compacte s’adressant aux audiophiles dont le salon présente des dimensions modestes.

Caractéristiques

Prix : 3 000 €
Type : enceinte bibliothèque 2 voies bass-reflex
Haut-parleurs : 1x woofer 16,5 cm, 1x tweeter 25 mm
Bande passante : 50 – 28 000 Hz (+/-3 dB)
Sensibilité : 88 dB
Impédance nominale : 8 ohms
Puissance recommandée : 30-120 watts
Poids : 9,3 kg
Dimensions (L x H x P) : 285 x 407 x 301 mm

Présentation générale de la 705 Signature

La 705 Signature est une enceinte dite de bibliothèque. Autrefois, cela signifiait qu’il suffisait de la poser sur des étagères, entre livres et bibelots. L’utilisation de ce format d’enceinte a grandement évolué. Désormais, les fabricants préconisent de leur laisser de l’espace pour s’exprimer. B&W commercialise à ce titre des pieds supports référencés FS 700 S2 dont l’usage est plus que recommandé. Ils sont adaptés aux 705 mais vous pouvez peut-être réutiliser vos pieds d’enceinte existants si ceux-ci sont d’excellente facture en termes d’inertie.

Si vous les posez sur un meuble, sachez qu’elles mesurent 30 cm de profondeur et que l’évent est placé en face arrière. Ce qui oblige à les éloigner suffisamment du mur. C’est d’ailleurs la même contrainte si elles sont posées sur des pieds. Des petits plots en caoutchouc sont placés sous les enceintes afin de ne pas rayer la finition laquée.

Les 705 Signature reproduisent le grave et le médium à partir d’un woofer de 16,5 cm. Celui-ci utilise une membrane dite continuum de finition grise. Elle fait appel à un tressage de fibres synthétiques enduites dont le but est de réduire les résonances néfastes à la reproduction de la musique. Cette membrane avait été introduite préalablement sur la série 800 Diamond. Elle est associée à un châssis en aluminium qui améliore la restitution des fréquences médium par rapport au châssis en zinc des générations précédentes.

Le tweeter est donc rejeté en dehors de l’enceinte pour prendre place dans une pièce d’aluminium massive laquée en noir. Développé là encore à l’origine pour la série 800 Diamond, ce montage de tweeter dit Solid Body est optimisé pour supprimer toute vibration, comme si le tweeter était autonome dans sa propre enceinte. A ce propos, cette ogive est reliée à l’enceinte via un support en caoutchouc souple participant à l’objectif. Le tweeter est équipé d’une membrane à dôme en carbone développée pour la série 700. Il monte beaucoup plus haut en fréquence, jusqu’à 47 kHz, pour reproduire le moindre détail du registre aigu sans rupture.

A l’arrière se trouve l’évent Flowport, un concept décliné depuis longtemps chez B&W. L’embouchure de l’évent est constellée de petites cuvettes, comme une balle de golf. Le but ici est de supprimer les éventuels bruits d’écoulement de l’air. Juste en dessous, le double bornier est équipé de straps. Il laisse la possibilité d’opter pour le bicâblage ou la bi-amplification.

Mise en œuvre de la 705 Signature

Comme nous l’expliquions précédemment, il est important d’offrir une base stable à ces enceintes bibliothèque. Pour notre part, nous avons positionné les 705 Signature sur des pieds Atacama lestés de sable et posés sur des pointes, le tout installé à une soixantaine de centimètres du mur arrière et autant des murs latéraux. Nos pieds ne sont pas trop haut et c’est important en ce qui concerne le tweeter. Celui-ci se retrouve quasiment à 40 cm de hauteur, ce qui est important pour une enceinte bibliothèque, une donnée dont il faut tenir compte. Après plusieurs essais, pincer les enceintes vers le point d’écoute nous a donné les meilleurs résultats.

Nous n’avons pas eu besoin de roder ces enceintes, ces dernières ayant déjà tourné chez certains de nos confrères. Avec une sensibilité moyenne de 88 dB et une puissance admissible de 30 à 120 watts sous 8 ohms, il est préférable de taper dans le haut de l’échelle, voire plus tant que l’on reste à des niveaux d’écoute domestiques classiques. Nous avons relié les 705 Signature à un intégré Accuphase de 2x100 watts puis à un amplificateur de puissance Parasound A23 (2x125 watts). La source était un streameur Bricasti M5 tournant sous Roon, application dans laquelle Qobuz est intégré en Hi-res.

A l’écoute

Sur le titre Herman’s Habbit issu de la BO de La La Land, l’ambiance club de jazz est très agréable avec une belle scène sonore se déployant devant nous. Les différents instruments parlent à leur tour en étant précis et stables, en largeur comme en hauteur, le saxophone en haut à droite, le piano en bas à gauche. Il manque un soupçon d’assise dans le bas grave pour que la contrebasse puisse s’exprimer complètement. N’oublions pas que nous avons affaire à une enceinte bibliothèque deux voies, somme toute compacte. En contrepartie, la restitution est transparente, comme un effet de loupe sur la musique.

Sur le titre Jean Pierre issu de l’album Free de Marcus Miller, la basse se matérialise au centre de la scène de façon parfaite. Cela nous permet de profiter du toucher très précis et de ressentir les moindres vibrations de cordes, entre piqué et rondeur. C’est vivant et punchy, avec toujours cette précision permettant de suivre les instruments sans effort. Les cymbales ressemblent à des cymbales, pointues mais sans aucune agressivité. Lorsque l’harmonica entre, il prend place à droite avec une véracité rare et un effet de présence impressionnant.

Nous avons ensuite basculé sur le dernier album d’Alicia Keys et son R&B très doux. Les nappes de synthé se déploient en arrière des enceintes pour venir soutenir la voix d’Alicia Keys au premier plan. Les percussions rendent honneur aux capacités du woofer Continuum, produisant ici un grave sec bien dynamique. L’ensemble crée une véritable harmonie au sein de laquelle la voix toujours parfaitement détourée nous attire à elle. Une fenêtre ouverte sur la musique, voilà une phrase qui résume bien ce que promettent les 705 Signature.  

“Les +” and “Les -”

Les + :
Finesse de la restitution
Sensation d’ambiance palpable
Grave dynamique
Superbe finition

Les - :
Limitées dans les plus basses fréquences

Conclusion

Les Bowers & Wilkins 705 Signature délivrent finesse et précision. Ce sont réellement des points forts que l’on ne croise pas si souvent dans la Hi-Fi. Des enceintes dont l’aigu est en avant à la limite du désagréable, il y en a des wagons. Maîtriser la reproduction du registre aigu est une science complexe. Science que les ingénieurs de B&W maîtrisent visiblement plutôt bien. Sur la 705 Signature, le grave reste contenu. C’est idéal pour de petites salles et si vous souhaitez éviter toute excitation néfaste des modes de la pièce. D’autres enceintes du même gabarit sont capables de descendre bien plus bas, mais pas forcément avec la maîtrise du médium-aigu des 705 Signature. Pour aller plus loin dans ce domaine, il existe la colonne 702 Signature, pour de plus grands espaces. Néanmoins, compléter les bibliothèques 705 Signature par un caisson performant, tel que le B&W PV1D, représente une alternative intéressante. Dans tous les cas, nous vous conseillons d’associer ces enceintes à un amplificateur peu avare en courant, et c’est encore mieux s’il possède de solides fondations dans le grave. Les 705 Signature sont des enceintes sortant de l’ordinaire qui ne se posent pas négligemment sur les étagères d’une bibliothèque. Elles méritent une association mûrement réfléchie.