Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

L'Art Vocal revient à la Philharmonie de Paris

Par Morgane Decoret |

Du 20 au 29 janvier, la Biennale d'Art Vocal s'installera à la Philharmonie de Paris. Une éclectique huitième édition allant du baroque au hip-hop.

Inaugurée en 2003, la Biennale d'Art Vocalse tiendra cette année du 20 au 29 janvier à la Philharmonie de Paris.

Le mot de cette édition ? Diversité ! L'événement accueillera aussi bien de jeunes choristes que des grandes voix, et la musique se déplacera d'univers en univers: du baroque au hip-hop.







Turbulences Vocales

La semaine commencera (les 20 et 21 janvier) avec les Turbulences qui, cette année, ne seront pas organisées autour d'un artiste ou d’un thème, mais d’un instrument. Et pas n'importe lequel ! L'instrument premier par excellence : la voix.

Dans cette optique de diversité portée par la Biennale d'Art Vocal, les voix des solistes des Turbulences présenteront toutes des tessitures très différentes. On aura par exemple le contre-ténor Yaniv D'Or pour le récital vocal Jardins Divers (là aussi, le nom est évocateur) et la soprano Hélène Fauchère pour le concert vocal Grand Soir.

Ces deux pièces seront interprétées par l'Ensemble Intercontemporain et ses 31 solistes qui se distinguent par leur capacité à mélanger les époques et les styles musicaux. Ils nous feront voyager dans les jardins les plus variés : des jets d’eau de Ravel au nemeton des druides celtes, de l’île chantée par la Vénus de Purcell au symbole biblique que Derek Jarman a choisi dans son film The Garden, et qui a inspiré Matthias Pintscher pour sa pièce.

Ensemble Intercontemporain - © DR



L'Orchestre de Paris : les 40 ans du Chœur

Installés depuis janvier 2015 à la Philharmonie, l'Orchestre de Paris s'apprête à fêter dignement les 40 ans de son Chœur les 21 et 22 janvier 2017. A l'occasion de ce weekend, le chef de l'ensemble vocal, Lionel Sow, pourra pleinement afficher les résultats de sa grande restructuration du Chœur. Le développement d'un pôle de formation pour les chanteurs, les collaborations renforcées avec les Conservatoires de la ville, la création d'un chœur d'enfants et de nouveaux ensembles au sein du Chœur pour diversifier le profil des chanteurs ne sont que quelques facettes de son projet colossal.

Au programme, place à la diversité une fois de plus avec le concert vocal Te Deum interprété par le Chœur, le Chœur d'Enfants et le Chœur de Jeunes. Tant de voix aux âges différents pour chanter Hersant, Dutilleux ou encore Berlioz. Les multiples voix des Chœurs entonneront également la Ceremony of Carols et la Cantate Saint Nicolas de Benjamin Britten, l'Œuvre Nouvelle de Fabien Walksman, ou encore Laudes creaturarum d'Arthur Oldham. L'entrée sera libre (sur réservation) pour le concert Ceremony of Carols et pour le concert participatif Saint-Nicolas.

Lionel Sow - © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com



Du baroque au hip-hop

Les mercredi 25 et samedi 28 janvier, la danse se mêlera à la musique et empruntera à tous les genres. Un concert performance puisant dans les grandes tragédies pour composer un opéra faisant se rencontrer musique baroque et hip-hop, la monumentale Symphonie n°3 de Mahler, un concert consacré au XXe siècle hongrois culminant avec Le Château de Barbe-Bleue de Bartók, mais aussi un concert participatif en famille invitant les spectateurs à chanter : toutes les musiques seront invitées à donner de la voix.

Hip Hop Story est un opéra en trois actes où se rencontrent musique baroque et hip-hop. L’histoire se nourrit de références puisées dans de grandes tragédies telles que Roméo et Juliette, Œdipe... Sur fond de rivalités, d’amour et de battles, les personnages incarnent le destin funeste d’une famille royale soumise aux passions destructrices des amours interdites. Ce concert performance permet de tisser des liens entre une musique du XVIIe siècle et une danse du XXIe siècle le temps d’un opéra grâce à la théâtralité et hyper-expressivité de la musique baroque et l'énergie combative et pulsionnelle de la culture hip-hop.

L'Orchestre Pasdeloup a quant à lui choisi la Troisième Symphonie de Mahler. Le compositeur avait pourtant parié que personne ne comprendrait son œuvre : « Une fois encore, je ne gagnerai pas un sou avec ma Troisième Symphonie car les gens ne comprendront rien et ne voudront rien savoir de cette gaieté. Elle plane au-dessus du monde de combat et de douleur de la Première et de la Deuxième et ne peut être conçue que comme leur résultat. »

On retrouvera ensuite Matthias Pintscher à la direction Le Château de Barbe-Bleue. Cet opéra de Bartók, inspiré du conte de Charles Perrault développe un conflit psychique entre deux personnes, et la musique permet de le représenter de façon abstraite.

Matthias Pintscher - © Matthias Baus



Week-end Lied

Cette Biennale s’achèvera sur un week-end (les 27, 28 et 29 janvier) consacré à l’art de la voix par une série de lieds. Les passionnés de l’univers du lied romantique allemand écouteront avec plaisir les voix des barytons Thomas Bauer dans Chant du Cygne, Christian Gerhaher dans Liederkreis, Christian Immler dans An die Hoffnung et Georg Nigl dans Mythologie. Ils pourront également retrouver la soprano Omo Bello dans La Bonne Chanson et le duo composé de la mezzo-soprano Bernarda Fink et du ténor Michael Shade dans Le Chant de la Terre. Ils célébreront Schubert ou Schumann, mais aussi Chausson ou Fauré.

Bernarda Fink © Stefan Reichmann



Les rencontres

Biennale d'Art Vocal sera aussi synonyme de rencontres car la Philharmonie de Paris donnera la possibilité à ses visiteurs d'approcher les solistes, les musiciens, les compositeurs et les chefs d'orchestres ! Mais elle va plus loin en proposant également des concerts participatifs en famille. Que ce soit le week-end, en journée ou le soir, les spectateurs deviendront interprètes en chantant parmi les chœurs. Ce faisant, ils enrichiront leur écoute et leur perception de l’œuvre. Cette formule permettra en outre de côtoyer les artistes de près en bénéficiant de leurs conseils et de leurs coachings personnalisés. Que vous soyez petits ou grands, novices ou amateurs éclairés, allez donc chanter, danser ou encore jouer d’un instrument à la Philharmonie de Paris le 29 janvier 2017 !

Le site de la Philharmonie de Paris

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article