Catégories :

Barbara Hendricks chante Purcell et Haendel le 25 mars à Paris

Le 25 mars au Théâtre des Champs-Elysées, la grande soprano se produira avec le Drottningholm Baroque Ensemble.

Par Marc ZISMAN | Sur Scène | 5 mars 2008
Réagir

Depuis longtemps - elle a fêté en 2006 ses 30 ans de carrière -, Barbara Hendricks poursuit sa route avec un éclectisme jamais démenti, affirmant sa curiosité dans toutes les langues et tous les champs de la musique.

Si la chanteuse - née dans la communauté noire américaine de l'Arkansas - cite souvent le jazz, c'est que cet univers musical occupe aujourd'hui une grande place dans ses activités, parallèlement aux récitals et concerts classiques.

Mardi 25 mars, aux côtés du Drottningholm Baroque Ensemble, Barbara Hendricks chantera Purcell et Haendel sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées.

Barbara Hendricks a fait ses études musicales et obtenu ses diplômes d'études à la Juilliard School of Music de New York, où elle a été l'élève de la mezzo-soprano Jennie Tourel. Auparavant, à l'âge de vingt ans, elle avait obtenu sa licence de mathématique et chimie à l'Université du Nebraska.

En 1974, Hendricks a fait ses débuts sur scène aux Etats-Unis à l'Opéra de San Francisco, et en Europe au Festival de Glyndebourne. Elle a poursuivi sa carrière sur les principales scènes d'opéra à travers le monde: Opéra de Paris, Metropolitan Opera, Covent Garden, La Scala.

Barbara Hendricks a plus de vingt rôles à son actif; elle en a déjà enregistré douze allant de Mozart (Pamina de La Flûte Enchantée, Ilia d'Idoménée) aux classiques français (Antonia des Contes d'Hoffman, Micaela de Carmen, Manon de Massenet, Juliette de Gounod dans Roméo et Juliette, et Mélisande de Debussy), aux chefs-d’œuvre italiens (Liù dans Turandot et Gilda dans Rigoletto). Elle a chanté Liù de Turandot dans la Cité Interdite à Pékin en 1998, où l'œuvre était donnée pour la première fois, sous la direction de Zubin Mehta dans une mise en scène de Zhang Yimou. En Mars 2000, elle a été Tatiana dans Eugene Oneguin à l'Opéra de Nice avec Vladimir Chernov. Elle a fait ses débuts au cinéma avec le rôle de Mimi dans La Bohème mise en scène par Luigi Comencini. En 1994 elle a interprété le rôle d'Anne Truelove pour la production cinématographique internationale du Rake's Progess de Stravinsky, dirigé par Esa-Pekka Salonen. Elle était membre du jury du Festival international de Cannes en mai 1999, présidé par David Cronenberg.

Barbara Hendricks est considérée comme l'une des plus éminentes et actives concertistes de sa génération, et cela depuis ses débuts en 1974. Parmi les pianistes qui l'ont accompagnée et avec lesquels elle a enregistré, citons: Dmitri Alexeev, Michel Béroff, Yefim Bronfman, Michel Dalberto, Youri Egorov, Ralf Gothoni, Radu Lupu, Maria João Pirès, Roland Pöntinen, Staffan Scheja, Andras Schiff et Peter Serkin. Sa passion pour la musique de chambre l'a amenée à participer régulièrement, mais aussi à organiser avec ses amis, des festivals de musique de chambre. Dans le domaine de la musique avec orchestre, Hendricks a chanté un répertoire long et varié avec la plupart des chefs et des orchestres les plus renommés de notre temps. Elle est aussi l'une des artistes lyriques dont les ventes de disques sont les plus importantes ; elle compte plus de quatre-vingts enregistrements en compagnie de chefs tels que Barenboïm, Bernstein, Davis, Dorati, Giulini, Haitink, Karajan, Maazel, Mehta, Sawallisch, Solti, et Salonen.

Depuis ses années d'études à la Juilliard School, elle n'a jamais cessé d'être un fervent supporteur de la musique contemporaine, et dans cet esprit, elle a chanté la première création de Un espace déployé de Gilbert Amy avec Georg Solti et l'Orchestre Symphonique de Chicago ainsi que la première mondiale de Final Alice de David Del Tredici, œuvre commandée à l'occasion du Bicentenaire des Etats-Unis.

Avec le Pittsburgh Symphony dirigé par Lorin Maazel, elle a chanté en 1996 la première mondiale de The Rain In The Trees de Tobias Pickers, et en tant qu'invitée spéciale de Lord Yehudi Menuhin, les créations américaines d'œuvres de cinq grands compositeurs internationaux dédiées à Lord Menuhin pour la célébration de son 80e anniversaire lors du concert de clôture du Lincoln Center Music Festival. En 1997, elle a créé au Japon des œuvres du jeune compositeur japonais Mari Takano. En 2000, elle interpréta Mölna Elegy de Sven-David Sandström's commandé pour elle par le Gotland Chamber Festival. Elle a chanté en 2002 la première de Das Erschaft der Dichter Nicht, œuvre commandée pour elle par l’Ensemble intercontemporain de Paris au jeune compositeur Bruno Mantovani.

Après quinze années de dévouement à la cause des réfugiés et d'infatigable soutien au Haut Commissariat pour les Réfugiés, elle a été nommée Ambassadrice honorifique à vie pour le HCR. Des tâches spécifiques à son incomparable engagement et à sa longue expérience lui seront confiées. Fin 1991 et 1993, elle donne, en ex-Yougoslavie alors dévasté par la guerre, deux concerts de solidarité: l'un à Dubrovnik et l'autre à Sarajevo. En 1998, elle fonde la Fondation Barbara Hendricks « Pour la Paix et la Réconciliation », afin de personnaliser sa lutte pour la prévention des conflits dans le monde et de faciliter la réconciliation et encourager la paix. En 2001, à la demande du lauréat du Prix Nobel, Kofi Annan, Barbara Hendricks a chanté pour la cérémonie et le concert de gala du Prix Nobel de la Paix à Oslo, et en mai 2002 pour la cérémonie du Jour d’Indépendance du Timor Oriental.

A la tête d’une discographie riche et variée d’une centaine d’albums dans le répertoire de la mélodie, de l’opéra, de la mélodie avec orchestre et du jazz, Hendricks a vendu plus de 12 millions d’albums dans le monde.

En 2006, elle annonçait la création de son propre label de disques, Arte Verum, assurant elle-même la production de l’ensemble de ses nouveautés discographiques. Deux disques ont déjà été édités, Canciones Españolas (Chansons Espagnoles) avec le pianiste Love Derwinger, et un recueil de Lieder de Robert Schumann avec Roland Pöntinen. Le troisième album Arte Verum, Endless Pleasure, est un disque d’airs d’opéra et de chansons de Purcell et Haendel, avec le Drottningholms Barockensemble. Il constitue le premier disque avec orchestre du nouveau label de Barbara Hendricks, mais également son premier disque solo dans les grands airs baroques.

Citoyenne suédoise et vivant en Europe depuis 1977, Barbara Hendricks est aussi l'heureuse mère de deux adolescents.

Le site officiel de Barbara Hendricks

Le site officiel du Théâtre des Champs Elysées

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters