Votre panier est vide

Rubriques :
News

Pink Floyd défend ses albums

Par Marc Zisman |

Le groupe anglais attaque en justice sa maison de disque EMI pour vente à l’unité des chansons extraites de ses albums.

Selon l’AFP, Pink Floyd a entamé des poursuites contre sa maison de disque EMI, devant un tribunal britannique, à la suite d'un conflit sur les ventes en ligne de ses titres.

Le groupe britannique avait signé un contrat en 1967 avec EMI qui a sorti notamment l'album Dark Side Of The Moon, l'une des meilleures ventes de tous les temps.

L'avocat Robert Howe a souligné, lors de la première audience dans cette affaire devant la Haute cour de Londres, que le groupe contestait à EMI le droit de vendre séparément (à l'unité) l'un ou l'autre des morceaux de l'album. La vente individuelle des titres est expressément interdite dans le contrat, a plaidé l'avocat du Floyd, alors qu'EMI argue que cette clause ne s'applique pas aux ventes en ligne.

Les Pink Floyd sont devenus célèbres avec leur rock progressif et psychédélique dans les années 60 et 70, grâce à Dark Side Of The Moon en 1973, et d'autres albums de légende tels Wish You Were Here, Animals et, en 1979, The Wall.

Ce point majeur de la vente des chansons extraites d’un album à l’unité avait déjà été soulevé par un autre mastodonte de la scène rock, le groupe AC/DC, qui lui aussi ne supporte guère que l’on saucissonnât ses entités (ses albums) pour se plier au nouveau dieu numérique…

Le site officiel de Pink Floyd

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article