Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

L'expérience Glasper

Par Max Dembo |

La bombe jazz'n'soul'n'funk du Robert Glasper Experiment...

Comme il ne s’arrête jamais, Robert Glasper fait de la musique dans toutes les configurations possibles. En trio, en solo, en sideman ou, comme pour son nouvel album ArtScience qui parait chez Blue Note, avec son quartet baptisé Robert Glasper Experiment. Sa virtuosité comme son éclectisme sont tels que le pianiste texan a aussi bien travaillé avec Herbie Hancock que Kendrick Lamar, sans oublier Mos Def, Erykah Badu, Christian McBride, J Dilla, Meshell, Roy Hargrove, Kanye West, Common, Q-Tip, Anderson .Paak, Maxwell, Norah Jones et Terence Blanchard. Mêlant jazz, funk, soul, rock, R&B, hip-hop, blues, disco, electro et pop, il est entouré pour ArtScience de Casey Benjamin au saxophone, Derrick Hodge à la basse et Mark Colenburg à la batterie. L’album marque un tournant dans la vie du Robert Glasper Experiment car, pour la première fois, la formation avance seule. Tous les membres ont composé et produit tous les titres. Aucun invité n’est venu brouiller l’identité de ce disque sur lequel les musiciens se passent le micro pour chanter à tour de rôle ! Au milieu de tout ça, le RGE a glissé une reprise du Tell Me a Bedtime Story qu’Herbie Hancock avait écrit en 1970 pour Fat Albert Rotunda, son album qui servit de musique au dessin-animé Fat Albert… Enregistré à New Orleans, ArtScience ose à peu près tout. Comme aux grandes heures de l’âge d’or du jazz fusion (Miles Davis, Mahavishnu Orchestra, Headhunters, Weather Report), le quartet électrique de Glasper se concentre à mixer les genres, métisser les sons mais avec un souci de musicalité sans faille. L’expérience pour l’expérience n’ayant que peu d’intérêt, les quatre hommes restent concentrés sur la mélodie, les échanges et les improvisations. Bref, sur l’essentiel.









Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article