Votre panier est vide

Rubriques :
News

Daucé chez Moulinié

Par Max Dembo |

Comment purifier la musique et la rendre toute chaste...

Pendant près de 30 ans, la carrière d'Étienne Moulinié reste indissociable du mécénat de Gaston d'Orléans (1608-1660), frère de Louis XIII. Dans ses Mélanges sur des sujets chrétiens, qu'il considère comme son œuvre majeure, il revendique une liberté de composition susceptible de « purifier la musique et la rendre toute chaste ». Quelques-unes des plus belles pièces de ce recueil figurent dans le nouvel enregistrement de l'Ensemble Correspondances de Sébastien Daucé qui parait chez harmonia mundi, Meslanges pour la chapelle d'un prince, et montrent à quel point le but que s'est fixé le compositeur a été atteint.



En 2013, Daucé avait évoqué pour Qobuz le génie créatif, l'intériorité et l'intense ferveur de Charpentier, son compositeur de prédilection, et était également revenu sur son parcours personnel de jeune chef :



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article