Votre panier est vide

Rubriques :
News

Willie Nelson, l'immortel

Par Clotilde Maréchal |

Avec "God's Problem Child", le géant de la country music ne rend pas les armes...

Infatigable. Increvable. Indéboulonnable. Inébranlable. En plus d’être une légende et un mythe (deux pour le prix d’un !), Willie Nelson n’est-il pas en train de devenir un… surhomme ? A 84 ans passés, celui que beaucoup considèrent comme le plus grand songwriter country encore en activité publie des albums comme d’autres boivent des bières. Et force est de reconnaître que la qualité de ses livraisons annuelles (quand ça n’est pas bi-annuelles !) reste toujours de qualité. Paru il y a quelques jours, God's Problem Child prouve ainsi que le temps glisse sur l’auteur d’Hello Walls sans affecter son talent. Surtout que cette cuvée du printemps 2017 comprend essentiellement des chansons inédites, composées pour la plupart par Willie et Buddy Cannon. Des titres musicalement assez laid-back dans l’ensemble (et jamais sur-produits !) et toujours aussi variés dans leurs thèmes. Sur la chanson-titre écrite par Jamey Johnson et Tony Joe White, Willie partage le micro avec les deux compositeurs mais aussi Leon Russell, dans l’un de ses derniers enregistrements avant sa mort le 13 novembre 2016. L’amusant I'm Not Dead se gausse d’une fausse rumeur propagée sur internet sur sa supposée mort. Delete And Fast-Forward glisse quelques commentaires acerbes sur les dernières élections américaines. Enfin, He Won't Ever Be Gone qui boucle le disque est un sobre et bel hommage à Merle Haggard, son vieux complice disparu le 6 avril 2016, avec lequel il venait de co-signer l’impeccable Django & Jimmie l’année précédente… Evidemment ce God’s Problem Child ne joue pas dans la même catégorie que ses chefs d’œuvre d’antan comme Shotgun Willie et Phases And Stages. Mais chaque album de Willie Nelson, modeste soit-il, restera toujours au-dessus de 80% de la production country ambiante, rappelant à chacun le b.a.-ba et les bases d’une bonne chanson et de son interprétation adéquate. Et rien que pour ça, ce disque se déguste comme une énième bière fraîche partagée avec un vieil ami…









Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !