Rubriques :
Vidéo du jour

Trevor Pinnock, back to Bach

Par Pierre-Yves Lascar |

Le grand claveciniste anglais enregistre le Premier Livre du "Clavier bien tempéré" de Bach pour Deutsche Grammophon...

Voir apparaître de nouveau le nom de Trevor Pinnock dans le cadre d'une parution Deutsche Grammophon – plus de vingt ans après ses nombreuses réalisations pour Archiv Produktion, ancienne sous-étiquette du label jaune dédiée aux répertoires anciens et baroques – procure un sentiment étrange auquel se mêle une légère excitation.

Produit par l’artiste lui-même, qui s’entoure pour l’occasion d’un ingénieur du son et directeur artistique bien connu, Philip Hobbs, grâce auquel le bel instrument construit par David Way d'après un Henri Hemsch peut resplendir, cet enregistrement du Premier Livre du Clavier bien tempéré de Bach, réalisé au Colyer-Fergusson Hall de l’Université de Kent en août 2018 et en janvier 2019, concrétise un vœu ancien du claveciniste britannique, qui confesse dans l’émouvant texte de présentation son admiration pour le caractère « double » de ce premier cahier.

Par exemple, certains diptyques ont un caractère absolument pédagogique, presque formaliste, idéaux pour apprendre l’art de jouer ou de la composition, quand d’autres comme l’ultime Prélude et Fugue en si mineur dévoilent une plus grande ambition d’écriture, proche de l’abstraction, plus difficiles à appréhender pour les musiciens « apprentis ». Pinnock note également que cette musique s’écoute et se partage avant tout en cercles restreints, en famille, ou avec des élèves avant tout.



C’est d’ailleurs cette tonalité intime qui frappe à l’écoute de la présente interprétation, Trevor Pinnock n’hésitant pas par ailleurs à inscrire l’ensemble des 24 préludes et fugues, et ainsi unifier ce premier cahier, sous l’angle de la lumière : son jeu respire le bonheur, une certaine joie de vivre, même dans des tonalités généralement plus mélancolique (Prélude et Fugue en mi mineur), plus résignée (Prélude et Fugue en si bémol mineur), plus sombre (Prélude et Fugue en fa mineur) ou inquiète (Prélude et Fugue en sol dièse mineur), en dépit des architectures robustes qu’il révèlera tout au long des deux heures que dure ce Premier Livre. Une version passionnante, à ne pas manquer.

ÉCOUTEZ "LE CLAVIER BIEN TEMPÉRÉ" DE BACH DE TREVOR PINNOCK SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article